18/11/2016

Primaires : le trompe-l'oeil de Monsieur X

l-express-annonce-la-candidature-de-m-x-a-la-presidentiellem-x-.828.jpg 
 
Sur le vif - Vendredi 18.11.16 - 17.24h
 
 
Le singulier exercice des "primaires de la droite et du centre" constitue l'un des plus gigantesques trompe-l’œil de l'Histoire de la Cinquième République. Digne de la campagne "Monsieur X", lancée par l'Express de JJSS en 1964,1965, censée dévoiler progressivement le champion de la gauche contre de Gaulle à la présidentielle de décembre 1965.
 
 
J'ai tous ces exemplaires dans mes collections de journaux, je les relis depuis des décennies avec délectation. A lire l'Express, on pouvait se persuader que le candidat providentiel des gauches françaises, le fameux "Monsieur X", serait soit Gaston Defferre, soit Pierre Mendès France, deux hommes au demeurant d'une grande valeur, notamment le second. Hélas pour l'Express, Monsieur X ne fut ni le Maire de Marseille, ni l'ancien Président du Conseil des années 54-55. Ce fut un certain François Mitterrand.
 
 
Quelle erreur avait commise l'Express ? Celle de partir trop tôt ! Ce journal n'avait pas compris que l'élection présidentielle au suffrage universel, première du genre (le principe venait d'en être accepté, en 1962), allait obéir à de tout autres critères, beaucoup plus telluriques, que la simple désignation d'un Président du Conseil, affaire de cabinets et de cléricatures, sous la Quatrième.
 
 
Il en va de même avec ces "primaires de la droite et du centre". Elles fonctionnent dans le seul bocal télévisuel. Ces débats, ce sont de Grands Oraux pour forts en thèmes de l'ENA, où chacun s'enfonce dans une multitude de détails, comme s'il s'agissait de désigner un Sous-Secrétaire d’État à l'Emploi. Et plein de gens, aidés par une presse d'une incroyable connivence (d'ailleurs, en quel honneur ces débats, qui sont l'affaire interne à un camp, sont-ils retransmis par de grandes chaînes nationales ?), sont persuadés que le vainqueur de ces "primaires" sera, en mai 2017, le vainqueur de la présidentielle. Alors que nous n'en savons STRICTEMENT RIEN.
 
 
A la vérité, une présidentielle française, sous la Cinquième, se joue dans les toutes dernières semaines. Certainement pas l'automne qui précède ! Attention aux effets de bocal. Attention aux vedettes américaines. Attention au jeunisme des "rénovateurs". Attention aux dents blanches à la Lecanuet. Attention aux trompe-l’œil. Nul d'entre nous ne peut prévoir, à l'heure où j'écris ces lignes (18 novembre 2016), quelles secousses profondes pourront surgir, au printemps prochain, de la vieille terre de France, si riche d'Histoire et de surprises.
 
 
Pour ma part, j'ignore totalement qui sera le prochain Président. Tout au plus, avec les clefs qui sont miennes, fruits de milliers de lectures d'Histoire politique française, puis-je entrevoir assez aisément qui... ne le sera pas !
 
 
Pascal Décaillet
 

17:24 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

"puis-je entrevoir assez aisément qui... ne le sera pas !"
Oui, comme tout le monde et donc, vous avez une certaine idée de qui le sera, par élimination...
Il n'y aura pas de représentant de la gauche au second tour. Il y aura presque sûrement Marine le Pen et un candidat de la droite. Un parmi les trois qui abordent la dernière ligne droite dans un mouchoir de poche...
Et dans cette configuration, le "peuple de gauche" (selon l'horrible expression de la presse française) va voter pour tout sauf Marine.
Par contre, personne ne peut dire si ce sera Juppé, Sarkozy ou Fillon.
Sauf Paul le poulpe...
Mais dimanche soir, on aura une idée plus claire. Et je ne vois pas ce qui pourrait troubler le déroulement de ce scénario...

Écrit par : Géo | 18/11/2016

L'exercice des primaires de la droite servira à avant tout une chose essentielle: permettre de dire ceux qu'on ne veut pas voir se présenter. Pour ma part, ce sera Sarkozy, qui a déjà et plus que largement démontré son incurie.

Pour le reste, bien malin qui pourra prédire l'issue du premier tour, même l'ineffable Géo.

Écrit par : Déblogueur | 18/11/2016

Les primaires chez les républicains aux USA, c'était plus marrant ;-)

https://www.youtube.com/watch?v=QTbkbH3x7LQ

Écrit par : Paul Bär | 18/11/2016

Nombre de commentateurs évoquent cette primaire de la droite et du centre au pluriel.
Pourquoi ce changement de nombre?

Pour le reste, d’accord avec vous sur l’inconnue qui demeure.

Puisse la raison et l’amour de la France l’emporter!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 19/11/2016

"Pour le reste, bien malin qui pourra prédire l'issue du premier tour, même l'ineffable Géo."
Cet idiot ne sait même pas ce que signifie "ineffable". Mais pas de problème, on prend note et on en reparle...

Écrit par : Géo | 19/11/2016

Les commentaires sont fermés.