05/02/2017

La poire, le rot, le fromage

 

Sur le vif - Dimanche 05.02.17 - 14.44h

 

C'est une lourde erreur de considérer les humoristes, les caricaturistes, comme étant a priori des figures de contre-pouvoir. En Suisse romande, ils sont tout le contraire. L'immense majorité d'entre eux ne font qu'adopter la POSTURE de la rébellion, la sale tronche du bouffon, pour en fait s'insérer parfaitement dans le monde des puissants. Qui les paye, comme fous du roi. Tant qu'on amuse la Cour, on éloignera les révoltes. Les voilà donc majors de table, nos braves "humoristes", mercenaires de galas, amuseurs de galeries, entre le rot, la poire et le fromage.

 

Deux dessinateurs de presse, absolument géniaux, Mix et Burki, nous ont quittés juste avant Noël. Je ne suis pas sûr que leurs survivants aient le même génie de la dérision. La même application à tous du trait d'humour. Car enfin, nos "humoristes", aujourd'hui, à toujours attaquer dans la même direction, apparaissent plutôt comme les Croisés d'une cause. Au service de la morale. Des militants, en somme.

 

Janissaires de cocktails, ils font exploser de rire les rombières, dérident la charité du bourgeois, titillent puissants, décideurs et possédants. Lesquels, calcinés par l'alibi, se montrent bien peu regardants sur les syllabes avalées, le phrasé beaucoup trop rapide, le calcul d'un rire toutes les dix-sept secondes, caisse enregistreuse à l'appui, cette importation new-yorkaise qui suinte le profit, plutôt que l'exercice d'une quelconque dérision réelle.

 

Bref, nos humoristes, je les aime bien. A un détail près, sans importance : la plupart d'entre eux ne me font simplement pas rire.

 

Pascal Décaillet

 

17:04 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Comme la majorité des journalistes, les humoristes, aujourd'hui, ne sont bien souvent que des kapos du "Camp de la mort de la tolérance":

https://youtu.be/_0y4H469Fh0

PS: quant aux Dicodeurs, ils sont juste nuls.

Écrit par : Paul Bär | 05/02/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.