22/02/2017

Pierre Maudet : 49.3 à l'ombre

 

Sur le vif - Mercredi 22.02.17 - 13.52h

 

Je réfléchis depuis hier midi à cette histoire de régularisation des sans-papiers, qui m'a occupé une bonne partie de la journée. Un élément m'apparaît, avec puissance : qu'on soit pour ou contre, il est inimaginable qu'une telle réforme soit imposée par simple ukase du gouvernement, sans passer par la voie parlementaire, voire (mieux, toujours mieux) celle de la démocratie directe.

 

Sur le prix du sucre, on peut éventuellement gouverner par ordonnances. Mais assurément pas sur un sujet aussi sensible, qui touche à la loi républicaine, au statut d'êtres humains, au thème ultra-sensible de la migration. Toutes choses qui nécessitent un débat citoyen. Où les choses puissent se dire, les arguments s'entrechoquer, les idées se combattre.

 

Sinon, c'est du 49,3, à l'ombre de la démocratie, M. Maudet.

 

Pascal Décaillet

 

14:39 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

49,3, à l'ombre de la démocratie ou signe, promesse ou annonce de la fin de la démocratie? (sans oublier M. Fillon qui avait annoncé que si lui était élu il gouvernerait non par décrets mais par ordonnances).

Comment comprendre l'inertie des citoyens directement concernés est notamment à quoi s'est attelé François Bayrou en son livre Résolution française.

Lors des présidentielles qui conduisirent M. Sarkozy au pouvoir au fur et é mesure que M. Bayrou grimpait dans les sondages je constatai qu'il commettait successivement une erreur, un problème.

La première, interviewé alors qu'il conduisait sa voiture, téléphone de son ou l'un de ses fils, Bayrou: "Bonjour, mon grand!": l'intervention du fils donnant à tort ou à raison le sentiment qu'elle avait été soigneusement préparée en vue de l'interview.

Problème bien malencontreux: la tête de Bayrou quelque peu comme enflant au fur et à mesure de l'aspect nettement encourageant des sondages en hausse.

Terrible la télévision quand elle s'adresse à "la rue" sans intermédiaire!

Écrit par : M.B. | 23/02/2017

Oui, les "Lumières" qui éteignent la démocratie...

Écrit par : Paul Bär | 23/02/2017

Les commentaires sont fermés.