28/02/2017

Dents blanches et Voie lactée

 

Sur le vif - Mardi 28.02.17 - 09.20h

 

Au milieu d'un vide programmatique plus sidéral que la Voie lactée, Emmanuel Macron, l'homme qui veut faire neuf, ne fait en réalité rien d'autre que réinventer un passé récent, dont on a vu les résultats. Dans un pays deux fois millénaire, sa puissance de projection dans le passé ne dépasse pas le cap des trente ans.

 

Il ne jure que par la sanctification de l'échange, du marché, du libéralisme, de l'Europe. Thèmes des années 1990 !

 

Sur l'identité nationale, sur la frontière, sur la régulation des flux migratoires, sur l'absolue nécessité de réinventer une politique agricole et de soutenir les paysans français, sur la montée en puissance de l'Allemagne, sur la défense nationale, sur les réseaux de solidarité destinés à sauver les plus démunis, il n'a strictement aucun discours.

 

En politique, je n'ai jamais cru, une seule seconde, à l'homme nouveau. Le rénovateur aux dents blanches, qui se rit du passé, que d'ailleurs il ignore. Le vendeur de camelote, aux allures de gendre idéal. Le télévangéliste Pepsodent, qui hurle : "Je vous aime, je vous aime tous !".

 

Tout cela manque de tenue et de retenue. D'intuition du tragique. De lien sacrificiel avec l'Histoire. Tout cela ressemble davantage à la banque privée, mondialisée, qu'à l'intime et secrète profondeur de la France. Tout cela ressemble à un cocktail, entre initiés, dans une villa de luxe de la Côte-Est américaine.

 

Cette candidature a été créée de toutes pièces. Par qui ? Quelles puissances financières ? Avec quels objectifs réels ? Ces questions-là sont autrement plus capitales que la nature putativement fictive des emplois de Madame Fillon.

 

Pascal Décaillet

 

14:02 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

"Cette candidature a été créée de toutes pièces. Par qui ?" Je n'en sais rien, mais c'est à l'évidence du Hollande bis...
Avec une justice complaisante pour éliminer la concurrence, l'image est complète.

Écrit par : Géo | 28/02/2017

Macron c'est la torpille, imaginée, créée et lâchée par F. Hollande pour faire exploser le parti socialiste construit sur les chimères mitterandiennes et tenu, cahin-caha , à force de moultes synthèses et compromis par un président qui n'a jamais réussi à quitter son job de secrétaire de parti. Sa vision de son rôle de président a évolué au jour le jour, forçant reniement après reniement d'un programme déjà fait, il y a 5 ans, de slogans destinés à séduire pour être élu mais pas pour diriger.

Écrit par : uranus2011 | 28/02/2017

Pascal,

Pour moi, Macron est un jeune aventurier. Il a raison de ses aventures parce qu'il est jeune et friqué. Il est en sécurité, bien materné et guidé par des gens respectés par le gouvernement itself.
De quoi veut-on que Macron parle? Il n'a jamais vécu que dans les éprouvettes des grandes banques privées. Ses propos reflètent la société et la vie imaginées des travailleurs.
Il est comme beaucoup des différents appareils. Acratopège au mieux parce que adaptable à tout combinable avec tout. Et toxique malgré lui au pire, lorsqu'il déservira ceux qui le font articuler.
Souvenez-vous de Blaise Alexandre Lecomte (BALC). Voilà le genre d'aventuriers que nous rencontrons avec la différence, pour Macron, de tomber dans un chaudron débordant d'argent.
http://www.rts.ch/info/suisse/1113922-le-president-des-liberaux-genevois-jette-l-eponge.html


Vous posez cette question "...Cette candidature a été créée de toutes pièces. Par qui ? Quelles puissances financières ? Avec quels objectifs réels ?"

Je pense que vous connaissez la réponse pour la première, sans quoi on poserait celle-ci "Qui paie les déplacements et apparitions de Macron dans les meetings?"

La deuxième question reste sans réponse pour l'instant. C'est une énigme qui renvoie à la première.
A qui profiterait la victoire de Macron?

En tout cas, Olivier Berruyer lui a consacré plusieurs articles où on peut y trouver les premiers éléments de la génèse Macron.
http://www.les-crises.fr/la-couverture-mediatique-du-patrimoine-de-macron-la-fabrication-d-une-no-news/
En s'intéressant à la déclaration de son patrimoine négatif. Un millionnaire pauvre en somme.
http://www.les-crises.fr/patrimoine-macron-a-repondu-allez-vous-faire-voir/
on se dit que le procès Fillon ressemble de plus en plus à un "Procès d'Intention".

Macron, c'est l'impasse de ces élections. Les Français ne sont pas dupes, mais comment vont-ils réagir pour déjouer cette situation?
Une autre voie s'offre à eux: Mélenchon.
Trop novateur, En plus, il faut y mettre sa main à la pâte. En voudront-ils?

Écrit par : Beatrix | 28/02/2017

Mais grand Dieu, que vous a fait cet homme pour que vous lui vouiez tant de détestation ?

Y en a-t-il un ou une, dans la liste des prétendants, susceptible de recueillir votre adhésion ?

Écrit par : Michel Sommer | 28/02/2017

"Michel Sommer

Cette question est-elle adressée à Beatrix?
"Y en a-t-il un ou une, dans la liste des prétendants, susceptible de recueillir votre adhésion ?" (Michel Sommer)

Dans l'affirmative, je répondrais volontiers.

Ma préférence va à Mélenchon
Son programme, collaboratif et longuement élaborée recouvre un pannel quasi exhaustif de nos préoccupations. Même si je n'adhère pas sur certains points des sujets ou sur certains des sujets eux-même, j'y dénombre une majorité de ses propositions qui me conviennent et qui forment donc le poids suffisant pour en faire le choix. Tandis qu'auprès des autres candidats, je fais face à un désert ou à des désaccords trop nombreux, autant dans la forme que dans le fond. Les autres candidats affichent beaucoup d'incohérence sinon qu'ils expriment leur bonne volonté de sous traiter les décisions d'une instance illégitime qui est Bruxelles. De plus, ils n'ont pas ou peu de notions d'économie macro ou micro.

Quant à Macron, je le félicite d'avoir saisi l'occasion de faire cette expérience exceptionnelle. Elle est rarement possible et la situation l'en invite, Il a d'autant plus raison si d'autres assurent l'intégralité des frais pour récompenser ses prestations. C'est aussi un baromètre qui indiquera les véritables préoccupations des citoyens français.Des analyses post-élections nous fournira une image plus nette du clivage générationnel et interprofessionnel si clivage il y a.

Écrit par : Beatrix | 28/02/2017

Souvent vous parlez du passé avec poésie et c'est un plaisir de lire vos lignes. Ici, il me semble sentir une amertume... Macron ne serait-il pas le poète de l'avenir ? L'avenir, qui je l'espère, ne vous apparaitra pas en Bleu Marine, une couleur qui déteint beaucoup. Puisque ni Fillon ni Macron ne sont votre choix, Je reste suspendu au verdict. Fillon pauvre homme du système, bien pensant et habitué des honneurs et prébendes, châtelain comblé et époux fidèle. Macron candidat de la haute finance et et des illuminatis ? Le monde change et va changer...les vieux schémas et vos vieilles étiquettes sont périmées.... sortons des certitudes fades et avançons.... En Marche !

Écrit par : alladin | 28/02/2017

A Béatrix

Non ! Ma brève intervention était destinée à l'auteur du blog, M. Décaillet. Je l'ai envoyée avant que votre propre texte ne soit publié.

Écrit par : Michel Sommer | 01/03/2017

"Sur l'identité nationale, sur la frontière...il n'a strictement aucun discours."

Même si son discours sur ces sujets n'est pas formulé à voix haute, il en a un, de discours: le discours des Bergé, Cohn-Bendit, Minc, Attali, Drahi etc...

Son accession à la présidence relèverait ainsi quasiment de la catastrophe ontologique pour la France. Une tentative de déconstruction définitive du "cher vieux pays".

Et quand on a l'esprit patriote, on aime forcément la France, même sans être français, et on a peur pour elle.

Écrit par : Paul Bär | 02/03/2017

Selon les remarques désabusées d'Alain Juppé annonçant "une bonne fois pour toutes" qu'il ne se présentera pas, si on les lit entre les lignes, Macron ne fera pas illusion longtemps.

A mon avis la baudruche Macron se dégonflera avant le premier tour.

Fillon est incontournable. Son refus de se retirer met les autres représentants de la droite dans l'impossibilité de le supplanter. Mais il a été atteint par cette campagne de diffamation. Car c'en est une étant donné que ça n'avait rien d'illégal de demander à son épouse, la belle Pénélope, de lui servir d'assistante parlementaire.

Toute la question est donc de savoir si Fillon parviendra au second tour. A mon avis, s'il n'y parvient pas, il y a une chance réelle pour que Marine Le Pen soit élue car une grande quantité de l'électorat LR (ex UMP) se reportera sur elle par colère et écoeurement de la manière dont Fillon a été traité.

Alain Juppé constatait aussi la radicalisation de la base LR.

C'est cette radicalisation qui peut changer la donne. Normalement l'électorat de droite ne devait pas se reporter sur Marine Le Pen. Mais si Fillon n'est pas au deuxième tour, alors il y aura un tel écoeurement chez ces gens de droite qu'il n'auront plus d'inhibitions à voter pour elle. Comme les électorats de gauche mélenchonistes et autres refuseront de se reporter sur Macron, la surprise Marine Le Pen devient possible.

Tout dépendra de la question: est-ce que Fillon est au deuxième tour? S'il y est, il sera élu. Si non, avec un deuxième tour Macron Le Pen, l'élection de Marine Le Pen n'est pas certaine, mais possible. Car les gens sont vraiment écoeuré par ce qu'incarne Macron.

Écrit par : bookmaker | 06/03/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.