02/05/2017

Incandescence des âmes

image_612.jpg 

Sur le vif - Mardi 02.05.17 - 06.57h

 

Jamais, depuis longtemps, la France n'a été placée devant un choix aussi clair. Mme Le Pen ou M. Macron, ce sont deux visions diamétralement opposées de l'avenir du pays.

 

Quel que soit le résultat, il y aura dimanche soir deux France. L'une pour gouverner. L'autre, pour constituer une puissante et redoutable opposition.

 

Dimanche, ce sera l'acte 1. En juin, avec les législatives, l'acte 2. Cet automne, avec la rentrée sociale, l'acte 3. Puis, la partie totalement imprévisible, la législature elle-même, dans un climat d'incandescence des âmes de nature à rappeler l'immense poète Agrippa d'Aubigné, l'auteur des Tragiques, l'un de mes livres de chevet.

 

Ce grand pays s'en sortira, bien sûr, comme toujours dans sa remarquable Histoire. Sur les ferments de sa dispersion, il scellera une nouvelle fois l'unité. Mais nous entrons dans des années difficiles, une période de turbulences. Ça fait partie du jeu. Il faut que s'accomplisse un destin. Il faut parfois que tout s'effondre, pour reconstruire. Ainsi naissent et meurent les Républiques. Toujours dans la crise. Toujours dans le tragique de l'Histoire. Toujours, dans la douleur.

 

Pascal Décaillet

 

12:17 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

En parlant d'incandescence ici dans l'abjection, voilà Hollande qui piétine les morts:

http://www.fdesouche.com/849949-hollande-au-spectacle-de-yassine-belattar-au-bataclan-cest-un-proche-des-islamistes-du-ccif

Écrit par : Paul Bär | 04/05/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.