05/05/2017

Putain, cinq ans !

 

Sur le vif - Vendredi 05.05.17 - 10.32h

 

Après-demain, la France élira sans doute le candidat du convenable. Celui qui saura bien se tenir avec Mme Merkel, tel le vassal reçu par le suzerain. Avec les gens de Bruxelles. Avec la Banque centrale européenne. Avec les usuriers de la spéculation mondialisée, qui, de New York à Genève, le soutiennent avec tant d'ardeur.

 

Le candidat du Quartier latin, des bobos, des babas, des "grandes organisations religieuses" de France, des médias, de ceux qui les possèdent, de la grande bourgeoisie d'affaires parisienne, des corps constitués, des humoristes, des dessinateurs de presse, des acteurs, des chanteurs, des intellectuels, des professions libérales, de la trahison pudiquement appelée "ralliement".

 

Le candidat d'Obama, de M. et Mme Badinter, de Jacques Attali, Daniel Cohn-Bendit, de tout ce qui, depuis tant de décennies, tient tant pignon sur tant de rues, plutôt celles de Neuilly que de Levallois.

 

L'homme, notez, ne m'est absolument pas antipathique, j'aime ses yeux bleus, je lui reconnais un sacré talent pour racoler. Hélas, je n'ai jamais rien réussi à comprendre de ce qu'il raconte, les mots s'envolent, la grammaire est juste, mais le sens fait défaut, c'est sans doute de nos jours un détail.

 

Il va aller voir Mme Merkel, prêter politiquement allégeance. Idem à Bruxelles. Il va pratiquer une politique qui pourrait bien ressembler à celle du MRP, sous la Quatrième, atlantiste, centriste et européenne, des gens parfaitement respectables, au demeurant. La dilution de la souveraineté française dans un ensemble plus grand, un Empire, ne leur posait simplement pas problème. Chacun sa vie, chacun ses choix.

 

Ces cinq années seront longues. Je crains surtout qu'elles ne soient des années perdues. Un ultime répit pour l'Ancien Monde, avant le grand changement.

 

À la France, qui n'est pas mon pays mais qui m'a tant nourri, je dis ici toute la profondeur de ma fidélité et de mon attachement.

 

Pascal Décaillet

 

15:58 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Je crains des turbulences assez fortes sur sa gauche, néanmoins.

Écrit par : Géo | 05/05/2017

"...des "grandes organisations religieuses" de France..."

Sauf l'épiscopat français qui, pour une fois, divine surprise, a senti venir le diable de loin.

Le pape François aussi...

https://www.valeursactuelles.com/societe/le-pape-francois-ne-sait-pas-dou-vient-macron-82310

... rusé comme un serpent (Mt 10,22) ;-)

Écrit par : Paul Bär | 05/05/2017

Mais qui pourrait incarner ou insuffler ce grand changement? La fin de campagne a fait des dégâts. MLP, dont j’ai salué l’évolution, a flanché et est retombée dans des travers quasi familiaux. Elle m’apparaît aujourd’hui comme disqualifiée durablement. Pas ses idées, quoique qu’il faudrait encore creuser plus avant, les épaissir d’une dimension philosophique, mais elle en tant que personne et que comportement. Même si j’ai salué son évolution je ne vais pas lui donner le bon dieu sans confession.

Le désastre du débat montre les limites de son évolution personnelle, voire de sa personnalité même, et peut-être de sa capacité à incarner plus loin la thématique de son mouvement. Je ne vois pas dans son parti qui peut donner une vraie dimension philosophique vers un conservatisme moderne. Cela viendra par ailleurs, par d’autres, et demandera du temps.

Sa nièce? La dynastie familiale devient alors pesante, même si la jeune femme a des qualités. Et certaines de ses positions seront loin de faire l’unanimité. Mais elle peut évoluer.

Le FN reste le grand parti capable de faire poids dans l’électorat. Il est possible qu’un jour il fasse alliance avec Les Républicains, s’il améliore encore son image et s’il devient capable d’incarner plus que la colère d’en bas, comme on dit aujourd’hui. Le FN a su capter environ 30% de jeunes électeurs de moins de 30 ans (de mémoire). Il a donc de l’avenir.


Par ailleurs je pense que le grand changement devrait s’accompagner d’une profonde (r)évolution culturelle et philosophique. La pensée post 68 reste très imprégnée, il faut faire un tri et poser un paradigme durable et susceptible de faire un large consensus, ce qui demande un profond travail de redéfinition, une refondation comme le dit Eugénie Bastié. C’est l’oeuvre de plusieurs décennies, d’une part pour réécrire un corpus large et cohérent et d’autre part pour en voir la traduction politique.

Quelques pistes sur une refondation conservatrice moderne:

http://blog.causeur.fr/antidote/%E2%80%9Cla-france-devrait-rehabiliter-le-conservatisme%E2%80%9D-003291.html

http://revuelimite.fr/osez-le-conservatisme

Écrit par : hommelibre | 06/05/2017

Il trace le passage à la présidence de MLP pour 2022!

Ce qui se passe dans cette élection est incroyablement surnaturel! Elle devrait être suspendue pour être reprise avec équité mais pour cela il faudrait que tout ce matraquage se calme! Cela n'a plus rien à voir ni avec la liberté d'expression ni avec la démocratie. Pour le coup, le FN de MLP s'est montré plus classe que ceux qui roulent, à tout prix, pour Macron!
Cependant, tant j'exècre le père dans tout ce qu'il représente, tant je trouve la diabolisation de MLP innommable!

Les Français - encore pour cette fois - auront, dans cette mascarade annoncée, le président qu'ils méritent!

Vivement demain qu'on en finisse!

Écrit par : Patoucha | 06/05/2017

« Sa nièce? La dynastie familiale devient alors pesante »

La nièce ? Rien ne l'empêche de changer de nom. D'ailleurs c'est tout-de-même la fille biologique de Roger Auque !

À propos de dynastie, ça n'offusque personne, les Bush père et fils, les Clinton mari et femme... et chez nous, les Schlumpf, père et fille... et dans le canton de Vaud, les Leuba, père et fils,
etc., etc...

Le drame de MLP, c'est qu'elle n'a ni le charisme, ni la réthorique... on dirait une ménagère UDC qui se présente à la muni d'Yverdon... Donc, si elle fait 40% avec toutes les tares qui lui pèsent, ça va être pourri pour "lapin" Macron, tant mieux, on se réjouit du festival !

Écrit par : petard | 07/05/2017

Voilà, c'est fait, la France telle qu'on la connaissait depuis si longtemps est morte.

Il y aura toujours une entité administrative dénommée "France", mais ce ne sera plus la France.

Il est temps de passer à d'autres formes d'organisation identitaires; à l'ouest, le patriotisme est une idée dépassée.

Écrit par : Paul Bär | 07/05/2017

Voilà, c'est Pascal Bruckner qui résume le mieux, hors paradigme ethnique (1), la signification de l'accession de Macron à l'Elysée:

https://twitter.com/SamGontier/status/861335174520479744/photo/1

Transgression.
Argent.

Adieu cher vieux pays.

J'aimerais en dire plus, mais cela serait illégal, surtout avec Philippe Nantermod qui rôde dans les parages...



(1) pour le paradigme "ethnique":

https://vid.me/sPZM

Écrit par : Paul Bär | 08/05/2017

5 ans de disette démocratique...

Coup dur hier soir.

Heureusement qu'il y a des blogs comme le vôtre pour faire contre-poids à l'unisson des médias et nous donner un peu d'espoir.

Écrit par : Michel | 08/05/2017

D'accord avec hommelibre. MLP a perdu et est disqualifiée pour longtemps. Et si elle veut que le FN (ou son successeur) gagne dans 5 ans, il ne faudra pas qu'elle se présente. Par contre, sa nièce pourrait bien être la bonne surprise. Loin d'être aussi idiote que certains l'imaginent (parce que c'est une jolie blonde ?), elle est nettement moins clivante que MLP.

Mais bon, comme le dit M. Décaillet, Putain, 5 ans !

Jusqu'où la France peut-elle tomber ? Jusqu'à quand va durer l'état de grâce (pour autant qu'il y en ait un) d'EM ? Les syndicats ont déjà lancé des mouvements de grogne. Et à quand le prochain attentant, histoire de souhaiter la bienvenue à EM ?

Écrit par : P. | 09/05/2017

Merci, très bon billet M. Décaillet.

J'aime particulièrement votre magnifique "Hélas, je n'ai jamais rien réussi à comprendre de ce qu'il raconte, les mots s'envolent, la grammaire est juste, mais le sens fait défaut, c'est sans doute de nos jours un détail." qui résume parfaitement le personnage.

Écrit par : Kad | 09/05/2017

"Loin d'être aussi idiote que certains l'imaginent (parce que c'est une jolie blonde ?), elle est nettement moins clivante que MLP."
C'est faux, elle l'est beaucoup plus. Qu'est-ce qui est clivant ? les sujets dits sociétaux. Elle est contre l'avortement et contre le mariage homosexuel. MLP s'était prudemment abstenu...

Écrit par : Géo | 09/05/2017

Les commentaires sont fermés.