10/05/2017

La fin du monde est reportée à une date ultérieure !

2d14907c34093c800acb9934b6de6.jpg 

Commentaire publié dans GHI - Mercredi 10.05.17

 

Hergé. Les premières pages de l’Etoile mystérieuse. Une chaleur suffocante. L’approche d’une météorite, connue des seuls initiés. Pour le public, une boule de feu, qui n’en peut plus de croître, dans le ciel. La promesse imminente de la fin du monde, d’ailleurs annoncée par le gong d’un prophète fou, Philippulus, qui ressemble au directeur de l’Observatoire, le Professeur Calys, amateur de caramels mous. Ce climat d’Apocalypse, où Hergé est au sommet de son art, amène Tintin à une scène surréaliste : le fragment de météore a bien touché la planète, il a provoqué un tremblement de terre, les gens sont dans la rue, ahuris, hagards. Sauf Tintin ! Lui qui s’attendait au Jugement dernier, hurle sa joie dans la rue : « Hourra, ça n’est qu’un tremblement de terre ! ». Il passe pour fou, c’est sûr.

 

Cette scène, l’une des plus géniales d’une œuvre qui n’en est pas avare, rappelle ce qui vient de se passer en France, dimanche 7 mai, à la présidentielle. Le Front national tutoie les onze millions de voix, mais les gens sont heureux : « Hourra, ça n’est qu’un séisme ! ». Comme le note très justement Tintin lui-même, dans cette réplique inoubliable (je cite de mémoire) : « Hourra, la fin du monde est reportée à une date ultérieure ! ». Bref, « Après nous le Déluge », phrase prêtée fort injustement à Louis XV, dont j’ai toujours soutenu qu’il était un grand roi, mais ça n’est pas ici la question. En clair, la vie est belle, c’est le printemps, le joli mois de mai, faisons ce qui nous plaît, prenons nos Congés pays, chantons, dansons. Et puis, pour l’Apocalypse, on verra plus tard !

 

Car enfin, il y a ces onze millions de voix. Certes, Mme Le Pen n’a pas gagné la présidentielle, et son suicide au débat face à M. Macron y est sans doute pour beaucoup. Mais son parti pulvérise tous ses records ! Alors bien sûr, pour cinq ans, M. Macron est légitime : il a gagné, très largement, et nul ne saurait lui contester sa victoire. Mais le signal donné par les onze millions, qui va l’entendre ? Regardez cette carte électorale, cette France nantie contre la France de la colère, cette France de l’Ouest contre celle du Nord, de l’Est et du pourtour méditerranéen. Ces innombrables Départements où le FN dépasse les 40%. Ajoutez la rage face aux inégalités sociales, la désespérance des agriculteurs, celle des chômeurs, l’exaspération suite aux délocalisations d’entreprises, et vous commencerez vite à les trouver, ces raisins de la colère française. Avec, si M. Macron échoue, une sacrée promesse de vendange pour le FN en 2022.

 

Alors ? Alors, on peut danser dans les rues, bien sûr. Se réjouir d’être encore vivant : « Hourra, la fin du monde est reportée ! ». On peut chanter, se trémousser, et refuser de voir l’essentiel : cette élection n’est qu’un répit. Un ultime sursaut pour l’Ancien Monde. La dernière chance. En cas d’échec, la Révolution conservatrice s’annoncera à la porte. A moins qu’elle ne choisisse d’entrer sans frapper.

 

Pascal Décaillet

 

 

12:49 Publié dans Commentaires GHI | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Doit-on vous rappeler que la ligne politique de Marine Le Pen s'est pulvérisée ? Marine dans le rôle de Georges Marchais...
Ce n'est pas pour rien que la nièce a quitté le débat après 20 minutes, pour ne pas être entachée par le ridicule de sa tante. Et elle quitte le bateau FN et cela m'étonnerait qu'elle revienne. Le FN est mort, coulé par Philippot. Ce n'est pas à Marine de jouer le rôle de Mélenchon...
L'opposition aux réformes nécessaires de la France va faire long feu. La révolution de 17 était un coup d'état, merci de ne pas l'oublier...

Écrit par : Géo | 10/05/2017

Excellent billet. Merci de nous remonter le moral.

Écrit par : Daniel | 11/05/2017

Cher géo@ je vous propose de regarder quelques vidéos des discours de macron sur youtube, en matière de ridicule il est assez fort aussi, -Nous sommes printemps! a t il dit, sans peur du ridicule! C'est une sorte de télé évangéliste, d'ors et déjà canonisé par les standard and "poor"!

Écrit par : dominique degoumois | 11/05/2017

Dominique Degoumois@ On est d'accord, Macron n'est pas le candidat pour lequel on aurait voté. Mais foutez-lui la paix et laissez-le s'affronter aux syndicats pour essayer de réformer le système français qui est bien pourri. Macron, c'est Winkelried (qui devait peut-être aussi être un peu con...)! S'il a envie de se bouffer les lances de l'adversaire, laissez-le faire !

Écrit par : Géo | 11/05/2017

Sur ce coup je pense que vous vous trompez Géo. Marion Maréchal ne fait que de la stratégie. Elle va laisser passer ce mandat douloureux pour revenir en salvatrice, telle une star attendue. On parie ?

Écrit par : Pierre Jenni | 11/05/2017

Et voici les médias francophones requinqués pour un tour: bourrage de crâne, brosse à reluire et cirage de pompes au déjeuner et au dîner pour cinq ans !

La bonne nouvelle: vous avez l'occasion de faire des économies en jetant votre télé... et en utilisant votre iPhone que pour téléphoner...

Écrit par : petard | 14/05/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.