13/11/2017

Corps célestes

 

Sur le vif - Lundi 13.11.17 - 09.40h

 

Pendant que, sous nos braves latitudes apaisées, en Suisse, en France, en Allemagne, on n'en peut plus de débattre de sujets de société, dans l'interminable sillage de Mai 68, avec ses prétendues "libérations", voici que la guerre, la vraie, ne tardera pas à se rappeler à nos bons souvenirs.

 

La guerre, terrible, avec ses armes, ses cortèges de morts.

 

Celle qui se prépare au Proche-Orient, avec hélas comme terrain le Liban, sera de nature à retenir nos attentions. Et pourrait exporter ses conséquences, bien au-delà de la région. Le Proche-Orient, c'est nous.

 

Quant à nous, surtout ne désarmons pas. Le tragique de l'Histoire, toujours, peut revenir, sonner à nos portes. Et réveiller nos consciences gisantes, au milieu de l'errance et de l'amnésie.

 

Ce jour-là, nos querelles sur le sexe, le genre, la parole inclusive, nous sembleront, d'un coup, si vaines, si périphériques, si luxueuses.

 

Si célestes.

 

Pascal Décaillet

 

13:30 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Excellent! Vous avez mis le doigt sur l'inanité essentielle de tous ces pseudo conçepts post modernes, qui ont été concoctés dans les cornues des alchimistes de l'école de Francfort (la matrice de toutes ces déconstructions dont nous mourrons) et qui visent à rendre impossible la vie normale telle que notre civilisation chrétienne européenne la conçoit. C'est à dire à frapper à mort notre civilisation elle-même que ces gens ont voulu détruire. Celà va même plus loin: avec les études genres et l'agenda LGBT on vise carrément à mettre en accusation, puis mettre hors la loi l'ordre naturel, la nature humaine, la biologie elle-même. Il s'agit donc d'un assaut contre la création et Le Créateur. Ca passe par des mises en scène et manipulations obscènes, comme l'élection truquée de monsieur Tom Neuwirth, sous le pseudonyme obscène de Conchita Wurst, au grand prix Eurovision de la chanson. Depuis cette pseudo femme à barbe a abandonné ce canular, ça ne l'amuse plus. Mais les lois qui imposent la subversion de l'ordre naturel restent en vigueur. La cour constitutionnelle allemande a exigé que les officiers d'état civil enregistrent désormais des enfants come étant de de sexe neutre, ni garçon, ni fille, dans certains cas. On est où là?

Je ne peux m'empêcher de vous signaler ceci, qui montre à quel point de décadence abyssale on est tombé:

https://parismatch.be/actualites/societe/90080/des-drag-queens-envoyees-dans-les-creches-pour-sensibiliser-les-enfants-fluidite-genre

Le plus sidérant, c'est qu'effectivement ces aberrations ont été portées jusqu'ici par une génération 68arde dite de "baby-boomers". Cela signifie que çes gens avaient été conçus dans l'immédiat après guerre, une époque où, c'est un phénomène bien connu des après guerres, leurs parents avaient éprouvé le besoin de faire des enfants par réflexe animal et pour oublier les horreurs de la guerre dont on sortait. Vous avez donc bien raison de rappeler que la guerre nous rappelle toujours l'humaine condition et ne nous permet pas de ces fantaisies insensées dont on nous assomme aujourd'hui. C'est sans doute de la que vient la fameuse expression: ce qu'il vous faudrait, c'est une bonne guerre!

La guerre enfante tout, dit-on. Et il est bien clair que sous les bombardements on réalise l'inanité de la distinction entre sexe et genre, et autres aberrations du marxisme culturel. Ne nous faisons pas de souci, cette guerre nous l'aurons et nous l'aurons en Europe. Et plus tôt qu'on ne pourrait penser. Ce sera une guerre terrestre dans laquelle seront engagées des armes de destruction massive encore inédites et extrêmement létales. 14-18 et 39-45 en comparaison sembleront de la petite bière. Et tout celà va se produire alors que tout le monde croit la paix assurée pour toujours et qu'en Suisse j'ai entendu de mes oreille le sinistre fumiste Maudet appeler de ses vœux un armée de 10 000 hommes! (Depuis il a augmenté le chiffre à 20 000, mais cette grotesque rectification, en elle même, est une condamnation encore plus sévère de ce personnage ridicule et néfaste tellement emblématique du néant dans lequel nous sombrons.)

Bien entendu la guerre fera disparaître toutes ces aberrations mais on peut quand même regretter qu'on doive en arriver à cette honneur sans nom pour remettre les idees à l'endroit. Et on peut s'inquiéter quand sait que meme des baby boomers n'ont pas dû tirer les leçons des guerres passées!

Si votre ami le général von Kageneck vit toujours, vous devriez lui demander comment il juge cette génération qui a perdu la boule.

Écrit par : Écoeuré, comme vous | 14/11/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.