02/12/2017

Le Roi du Bar

les-grands-calssiques.jpg 

 Commentaire publié dans GHI - Mercredi 29.11.17

 

Vous passez chez votre tailleur, vous lui commandez deux ou trois costumes. Sur mesure. Idem, chez votre bottier. Un saut chez le parfumeur. Une fois que tout est prêt, vous vous pointez au premier cocktail venu, si possible dans le monde de la finance. Et, au moment où s’entrechoquent les coupes de champagne, le regard tourné vers l’Ouest, vous prononcez, de l’extrême Finistère de vos lèvres, le mot « innovation ».

 

L’effet, vous verrez, sera garanti. Les plus belles invitées se presseront vers vous, les journalistes économiques et financiers vous prêteront une oreille attentive, les chroniqueurs mondains noteront chacune de vos paroles, les paparazzi vous mitrailleront. Vous serez le roi du bar, le King du cocktail. Elvis, à Memphis.

 

Le lendemain, la presse financière proposera votre portrait, sous le titre délicieux : « Innovation : Arthur Dupont se lance ! ». Votre téléphone se mettra à sonner, en continu. Vous n’arriverez plus à répondre à votre courrier électronique. Sur les réseaux sociaux, on saura tout des choix d’Arthur, la vie privée d’Arthur, les petits plats d’Arthur. Le Temps vous appellera, pour un portrait « décalé ». La presse dominicale orangée vous consacrera une triple page, « L’homme qui pense autrement ».

 

Vous n’aurez rien eu à faire. Vous n’aurez créé aucun emploi, encore. Vous aurez juste, au bon moment, murmuré, dans le couchant, le mot suprême. Celui qui blanchit le désir et sanctifie les âmes.

 

Pascal Décaillet

 

16:50 Publié dans Commentaires GHI | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Retrouvez le passage de l'invité des "Beaux parleurs" vers 11h55. L'illustration exacte de votre billet...

Écrit par : Géo | 03/12/2017

Presque poétique.
Vous n'avez pas aimé François Burland Géo ?

Écrit par : Pierre Jenni | 03/12/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.