13/12/2017

Le Parlement n'est pas une cour d'école !

6626005.image 

Sur le vif - Mercredi 13.12.17 - 15.47h

 

Si vraiment, ce matin, chacun des 246 parlementaires de notre Confédération a reçu, sur son bureau, une circulaire lui expliquant, comme à des élèves de 15 ans, la différence entre "flirt" et "harcèlement", c'est que notre Parlement cherche à pulvériser, dans l'ordre de l'infantilisation et celui du ridicule, tous les murs du son imaginables.

 

Nous, les citoyennes et citoyens, pourquoi envoyons-nous des gens siéger sous la Coupole ? Réponse : pour qu'ils fassent des lois. Punkt, Schluss. Si ces lois nous déplaisent, attaquons-les par référendum. Le souverain, en dernière lecture, c'est le corps électoral tout entier, près de cinq millions de Suisses et Suissesses, ça n'est pas le Parlement.

 

Nous les envoyons siéger pour qu'ils fabriquent des lois. Ce qui se passe entre eux, de bon ou de mauvais, de remarquable ou de répréhensible, de l'ordre de l'élévation de l'âme ou de la grosse lourdeur que je suis le premier à détester, tout cela doit nous laisser parfaitement indifférents.

 

Si des parlementaires estiment que certains de leurs collègues ont transgressé la loi (qui doit être, en République, notre seule norme), ils peuvent évidemment déposer plainte, c'est le droit de tout citoyen. Si cette plainte n'est pas classée, qu'elle est instruite, aboutit à un procès, puis à une condamnation définitive, alors oui, l'intéressé doit démissionner. Non parce qu'il est un gros lourdaud. Mais, tout simplement, parce qu'il a enfreint l'une des lois de notre pays. Alors que, justement, il est censé les fabriquer.

 

Pour ma part, comme je l'ai écrit dans d'autres textes, tant que la personne n'est pas condamnée par la justice, elle peut continuer - si elle le souhaite - à exercer ses fonctions.

 

Quant à distribuer à 246 personnes adultes, vaccinées, choisies par les citoyens de 26 cantons pour les représenter au plus haut niveau de notre pays, une circulaire relevant de la cour d'école, il y a là, de la part du Parlement, une précipitation à s'agenouiller devant la pression médiatique, tout simplement hallucinante.

 

Qu'ils fassent des lois, au mieux. Le reste ne relève pas du journalisme politique. Mais du potin. Ou de la délation.

 

 

Pascal Décaillet

 

16:11 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Très bien dit! Merci!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 13/12/2017

Les parlementaires ont donc maintenant un cadre officiel pour se conter mutuellement fleurette - ce qu'ils sont même presque encouragés à pratiquer, puisqu'on ne peut que leur souhaiter d'être épanouis ("le flirt... renforce l'estime de soi, est source de joie", etc., selon le règlement concocté par les services du parlement).

Écrit par : Raphaël Baeriswyl | 13/12/2017

A quand un parlement qui obéira à une boîte privée chargée de lui dire qu'elles lois voter ou qu'elles autre rejeter.
Infantiliser le parlement n'apportera rien de bon à notre pays. Cela fait le jeu d'une idéologie qui veut faire passer nos élus pour des tarés laïques et les remplacer par les leurs qui ne le sont pas du tout. Ce qu'il y a de sur c'est qu avec eux les femmes n'auront que le droit de se la coincer quoi qu'on leur fasse.

Écrit par : Maendly Norbert | 13/12/2017

Franchement cela en devient totalement ridicule et pas à l'honneur de ces jeunes femmes.
Les 2 gauchistes à Infrarouge ont fini de s'achever du mince estime qu'on pouvait leur porter.....Ruiz de dos à mourir de rire!

Si peut courageuses, pas capable de se défendre ou de s'affirmer, mais alors on se demande ce qu'elles font dans un parlement ?

Je soutiens totalement M. Amstutz qui a remis les pendules à l'heure et rappeler que la mode "sauvetage-des-minorités-en-perdition" et là j'ouvre un éventail très large, ça commence à bien faire. Dans une société qui veut fonctionner il y a des règles et celles-ci sont valables pour tous et toutes.

Écrit par : Corélande | 14/12/2017

Tout ça pour éviter des gestes, des remarques ...

Je rêve ... ça fait cours d'école !!!

Écrit par : Marie | 14/12/2017

Une femme parlementaire, qui a donc su s'imposer dans son parti puis devant les citoyens, reste donc finalement une "faible femme" qu'il faut protéger, parce qu'elle n'est toujours pas capable de se défendre seule.
On a noté.

Écrit par : Paul Bär | 14/12/2017

Merci , Pacal , de ce billet oh combien pertinent. Les féministes nous ont continuellement répété qu'il ne devait y avoir aucune différence entre les personnes, au nom de la sacro-sainte "loi" de l'égalité. Or on constate de plus en plus qu'à force d'avoir demandé d'être traité comme tout le monde, elles -les féministes - se rendent compte que la nature a naturellement des différences et demandent des règles particulières (au nom de la différence cette fois!). Je croyais à un parlement d'adultes, prêts à se battre pour faire triompher des arguments et des idées. Finalement , on est dans un pays bien heureux qui peut se satisfaire d'un tel amateurisme ! Encore heureux que ce parlement ne doive pas affronter une vraie crise, un vrai scénario catastrophe avec des décisions vitales. Finalement tout va bien, le monde politique ronronne et s'occupe des détails....et il en va - et comment !- de même dans les parlements cantonaux (et je ne parle pas des conseils municipaux).Oui un pays heureux et tranquille, citoyens dormez, on ne s'occupe de rien!

Écrit par : uranus2011 | 14/12/2017

La brochure distribuée aux parlementaires est typique de l'époque.
Quand la femme est intéressée, c'est du flirt.
Quand la femme ne ne l'est pas, c'est du harcèlement.
Cool !

Écrit par : Paul Bär | 14/12/2017

Si seulement ce constat pouvait ébranler un tantinet votre foi aveugle dans la République et ses institutions...
Nos parlementaires sont effectivement des gamins qui font joujou dans une cour de récré. Et ils se prennent au sérieux.
Lorsqu'on arrive à l'exécutif, on s'organise pour élire les plus lisses. Ceux qui ont du tempérament sont écartés. Blocher est une exception dans le paysage. Il n'a pas duré...

Écrit par : Pierre Jenni | 14/12/2017

Si en plus vous avez vu "Temps présent" hier soir, vous comprenez maintenant que notre parlement depuis 2 bonnes décennies ce n'est qu'une arène d'égos démesurés qui se fout royalement du peuple.

2005 la début de l'installation de mosquées en Suisse, des imams qui pullulent un peu partout propageant des messages douteux.

2003 Election de Ch. Blocher au DDJP qui se voit bousculé en permanence par le dit-parlement; à la Trump d'aujourd'hui, et ce Conseiller Fédéral qui ne s'en laisse pas compter voit parfaitement ce qui est en train de se passer et essaye de mettre en place sa politique de protection contre ces arrivants dangereux. (normal aujourd'hui quelques 600 dangereux au milieu de nous...leurs chiffres x 10 surement, dès lors qu'ils nous mentent sciemment depuis des années).

2007 Le quatuor machiavélique qui organise l'expulsion du CF qui LES dérange. Remplacement par une avatar qui va se contenter de suivre les ordres de son promontoire et mieux encore qui au département des finances va vendre notre pays à l'UE et aux states.

Aujourd'hui on est au summun du danger (risque terroriste) et 2 des machiavel sont conseiller aux Etats à Bern et conseiller d'Etat VS.

Vous parler d'une cour d'école, on devrait plutôt dire la "fosse aux ours fossoyeurs du peuple suisse" version politique.

A la manière mélenchon : "Dites les gens (Votants) c'est quand que vous allez ouvrir grand les yeux"!

Écrit par : Corélande | 15/12/2017

@Jenni vomir sur les élus et les qualifier de gamins qui font joujou donne une idée de vos compétences.

Écrit par : Bufflez | 15/12/2017

Heureux le pays dont les parlementaires n`ont a etre affranchi que sur la différence entre fleurt et harcelement sexuel. Dans nombre de pays, les parlementaires (s`il y en a) ne savent meme pas la différence entre politicien et coupe-jarret.

Écrit par : JJ | 15/12/2017

Et le machiavel à la tête du VS a encore frappé! Usé de tout son poids (lourd avec la honte qui porte en plus de ces égarements personnels) pour
faire juger irrecevable une initiative qui a été signée par de très nombreux Valaisans; "des têtes nues à l'école".

Ce type continue avec arrogance de manipuler afin de fossoyer notre culture, nos valeurs et nos richesses....en toute impunité!

Et pendant ce temps-là au lieu de faire un bon boulot pour répandre l'information les journaleux brament dans les rues pour sauver leur pain quotidien.....rien d'autre!

Écrit par : Corélande | 15/12/2017

Les commentaires sont fermés.