Les conseillers fédéraux PLR : un problème pour la Suisse ?

Imprimer

 

Sur le vif - Jeudi 14.06.18 - 11.36h

 

Suintant un ultra-libéralisme du début des années 2000 qu'on espérait oublié, les propos d'Ignazio Cassis sur les mesures d'accompagnement sont tout simplement irresponsables. Ils oublient totalement la cohésion sociale intérieure à notre pays, condition de sa survie.

 

Comme il s'agit des deuxièmes propos irresponsables en quelques jours, après ceux sur le Proche-Orient, les citoyennes et citoyens de notre pays sont en droit de commencer à se poser des questions sur ce conseiller fédéral.

 

Quand on ajoute à cela les positions irresponsables de son collègue Johann Schneider-Ammann sur l'agriculture, qu'il veut ouvrir à tous les vents de la concurrence mondiale, on commence à se demander si le parti radical, le Grand Vieux Parti qui a fait la Suisse en la construisant sur l'Etat et le souci du bien public, n'a pas quelque ménage à faire en ses rangs, jusque dans ses élites, depuis qu'il porte le nom hybride de PLR.

 

Pascal Décaillet

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 2 commentaires

Commentaires

  • Ils ont viré Blocher pour mettre des technocrates sans âmes. Tant pis pour eux
    et pour nous !

  • Un peu vachard le mot "hybride" pour un parti qui a eu de la peine a avaler la fusion.

Les commentaires sont fermés.