08/07/2018

La Bourse, ou la vie ?

 

Sur le vif - Dimanche 08.07.18 - 09.41h

 

Le jour où les Suisses voteront sur l'avenir de nos relations avec l'Union européenne, ou plutôt avec ce qui restera du château de cartes, je doute que la question des "équivalences boursières", reprise comme un mantra par les europhiles, soit d'un très grand poids dans le verdict du souverain.

 

On a voulu nous faire l'Europe des banquiers et des exportateurs, en oubliant totalement les paysans. On a construit un rêve sur l'idée tétanisée de l'échange, de la circulation, de l'hyper-fluidité. On a voulu nous ériger une Europe du mouvement perpétuel.

 

Résultat : on a eu les délocalisations en Inde. Les fermetures d'usines. La spéculation de casino, au mépris des attaches locales, du sentiment de fierté de travailler pour un fleuron du lieu, avec une marque, une enseigne, une bannière. On a pulvérisé l'idée d'économie nationale, au profit d'un grand bazar globalisé. On a saccagé les services publics.

 

Et vous pensez que, le jour venu de la décision populaire, on va convaincre le peuple et les cantons avec l'argument massue des "équivalences boursières" ?

 

Et placer les "équivalences boursières", juste là pour faciliter le profit de quelques-uns, en crédible concurrence avec la souveraineté, l'indépendance, la fierté nationale de notre pays ?

 

Les europhiles ne manquent pas d'air. Mais de souffle, dans leur esprit et dans leur verbe.

 

Pascal Décaillet

 

09:57 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

On a chanté: "la liberté... la paix."
Il s'agissait d'un cantique O monts indépendants

de quoi influencer comme il le faudrait le vote à venir

Écrit par : Marie Olivier | 08/07/2018

Gonzague de Reynold aurit aimé ce bel article, j'en suis sur.

Écrit par : Populiste ? non populaire.... | 08/07/2018

A propos de souffle, selon les évangiles, le mauvais souffle désigne Satan.

Écrit par : Marie Olivier | 09/07/2018

Entièrement d'accord avec vous.

On nous avait vendu les billatérales comme le grall

Les financiers et les grands groupes y ont surement trouvé leur compte!

Pour le simple péquin comme moi c'est toujours plus de concurrence déloyale car fait pression sur nos revenus et notre évolution dans notre carrière sans avoir les mêmes charges et contraintes que nos concurents!
C'est comme si on nous imposait un 100m mais équipé d'un sac armée de 25 kg

J'étais plus que sceptique déjà à l'époque

Désormais ce sera niet à tout ce qui concerne l'Europe

On nous méprise on se permet de nous donner des leçons et nous fait du chantage
Il y en a mare!
Nous ne sommes pas des vassaux ni de Mr le maire de St julien ni de Paris et encore moins de Bruxelles
Arrêtez de vous mêler de ce qui se passe a Genève ou en Suisse balayez devant votre porte svp.

Vous voulez résilier donc acte on passe a un autre registre


Je pense qu'il faut tout remettre à plat et se faire respecter


Je précise que je ne suis pas un fan d'un certain parti mais il y en a mare


Continuez vos post j'aime de plus en plus


Meilleures salutations

Écrit par : bruno | 10/07/2018

Les commentaires sont fermés.