09/08/2018

Accords de libre échange : quelle légitimité ?

 

Sur le vif - Jeudi 09.08.18 - 12.37h

 

Il convient de lancer en Suisse un vaste débat national sur cette sourde et malicieuse usurpation de pouvoir, dépourvue de toute légitimité populaire, que sont les "Accords de libre échange".

 

Négociés par une diplomatie du Commerce extérieur peu rouée au contrôle politique, composée de fonctionnaires nullement neutres, mais dûment formatés par les matrices du libéralisme économique, ces contrats ne sont pas la chose du peuple, mais l'élaboration d'une machine. Ils sont au service d'une idéologie très précise, plus exactement d'un dogme : le Salut, par le grand bazar du maximum de marchandises circulant à travers la planète.

 

Où est l'éthique ? Où est le respect du Tiers-Monde, je pense par exemple aux producteurs africains de denrées qui leur sont littéralement pillées, au mépris des intérêts locaux ? Où est la protection des travailleurs suisses ? Le Commerce extérieur est-il, dans notre pays, une Arche Sainte, inattaquable ? Le seul rôle de la Confédération doit-il être celui, à tout prix, de "facilitateur" ?

 

Pendant ce temps, nos paysans vivent des heures extraordinairement difficiles. Dans l'indifférence de Berne, à commencer par celle du ministre de tutelle, tétanisé pas l'exportation de machines-outils !

 

Les "Accords de libre échange" devraient systématiquement passer devant le peuple. Ils ne sont en rien techniques, comme on tente de nous le faire croire. Non, ils sont le fruit d'une idéologie, le produit de la petite cuisine d'une batterie de fonctionnaires au service du catéchisme libéral.

 

La politique, la démocratie directe, le corps des citoyennes et citoyens, hommes et femmes libres et vaccinés de notre pays, doivent se réapproprier un univers qui leur a été dérobé, pour être concocté et malaxé en catimini, dans les officines du Commerce extérieur, à Berne.

 

Pascal Décaillet

 

13:04 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

"aux producteurs africains de denrées qui leur sont littéralement pillées, au mépris des intérêts locaux ?"
Curieux que vous aussi reproduisiez cette doxa des ONG (qui ne sont pas neutres du tout non plus. Les statuts d'Helvetas relèvent d'un programme d'extrême-gauche) qui est toujours avancée mais jamais fondée par des faits précis et vérifiables. Pour ma part, je pense justement le contraire. L'Afrique n'exporte pas suffisamment, pour des raisons logistiques principalement. Le défaut de ce continent, c'est d'être très vaste. Et les Européens ont déjà financé des dizaines de milliers de kilomètres de route, mais cela ne suffit pas. Et quand par hasard une filière d'exportation fonctionne - les haricots hors-saison de la province du Bam au Burkina, projet GTZ, par exemple, il suffit que les syndicalistes d'Air France lance une énième grève pour faire perdre toute la production ou presque.
Vous dites le mal que fait le néo-libéralisme, il serait temps d'ouvrir les yeux sur les dégâts causés par le syndicalisme sur l'économie mondiale.

Écrit par : Géo | 09/08/2018

Cher Monsieur Décaillet.

Je souscris totalement à votre analyse sur le fait que les politiques mainstream et la fonction diplomatique qui l'accompagne sont complètement obnubilés par les accords commerciaux et les concessions à l'UE, pour importe les conséquences pour la démocratie et l'opinion de la majorité des citoyens suisses.

Je n'arrive par contre pas à comprendre que cette "orientation" soit suivie par deux catégories qui ne sont à priori pas affiliées à l'ultra-libéralisme économique: les journalistes en général (hormis vous évidemment) et le parti socialiste. Ne se rendent-t-il pas compte que le projet européen actuel est a l'opposé des principes de solidarité et d'équité?

Chaque fois que je lis les blogs de Mme Tauxe ou de M. Nordman les bras m'en tombent tellement leur manque d'objectivité est choquant. Et dire que ces gens combattent les Fake News...
On ne doit pas vivre sur la même planète...

Cordialement
David Joye

Écrit par : David Joye | 09/08/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.