13/08/2018

Les torturés du sérail

 

Sur le vif - Dimanche 12.08.18 - 22.15h

 

Les partis gouvernementaux, qui appellent le Conseil fédéral à une rupture des négociations avec l'UE, ont parfaitement raison.

 

Notre gouvernement est parti dans la galaxie européenne comme un vaisseau fantôme, dans l'espace, dans un délire sans retour. Le génie de Stanley Kubrick en moins.

 

"L'Accord institutionnel", dada PLR/SSR, fruit des cogitations de quelques torturés du sérail, n'intéresse personne dans les strates profondes de la population suisse.

 

Il faut mettre un terme à ce délire. Et repartir sur les seules bases qui vaillent : souveraineté, indépendance, respect des échelons nationaux, droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Contrôle démocratique systématique des Accords internationaux. Par le suffrage universel.

 

Le pouvoir aux citoyennes et citoyens, pas aux fonctionnaires !

 

"L'Accord institutionnel" avec un conglomérat en liquéfaction, tout le monde s'en fout.

 

Pascal Décaillet

 

13:37 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Oui mais ce que l'on ne comprend toujours pas c'est pourquoi les peuples souverains n'ont pas rejoint le Brexit afin de repartir "en force" sur d'autres bases qu'une société mondiale de marché cruelle, sans éthique et sans idéal avec pour seul maître celui qu'il ne fallait pas: l'argent.

Seule la coopération permettrait des échanges sains, la confiance et l'amitié entre nos peuples.
Non la forcenée et létale compétition.

Autre ennemi: l'égoïsme et pas que l'égoïsme des autoproclamées opaques opulentes élites... l'égoïsme de tous.

Les travailleurs sociaux auprès des chômeurs, par exemple, ont observé de leur part un langage temporairement socialisant allant se modifiant au fur et à mesure de la reprise du travail pour reprendre ses accents vides et creux d'avant épreuve.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/08/2018

Et si comme le pensent mes amis des observateurs.ch ce n'était que de la poudre aux yeux en prévision des fédérales 2019? Faire croire à ce niais de peuple à la mémoire de poisson que oui, aux trois partis PS/PDC/PLR, on est subitement devenu eurosceptique.

Ne nous laissons donc pas aveugler par des promesses dignes de celles d'ivrognes.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 14/08/2018

Les commentaires sont fermés.