26/08/2018

Les votations sont supérieures aux élections

 

Sur le vif - Dimanche 26.08.18 - 13.39h

 

Citoyen, je milite pour une politique suisse centrée davantage sur les thèmes que sur les personnes. Davantage sur les votations que sur les élections. Davantage autour des idées, qu'autour de visages, sur des affiches.

 

Les thèmes, c'est par l'initiative populaire que le corps des citoyens, depuis 1891, peut les empoigner. Je tiens l'initiative pour supérieure au référendum. Ce dernier, tout nécessaire soit-il, se définit au fond négativement. Il est toujours là en réaction à une décision parlementaire qui déplaît. L'initiative, au contraire, appartient corps et âme au peuple : c'est de lui qu'elle surgit, oui d'un petit comité de citoyennes et citoyens, c'est au sein du peuple qu'elle est discutée, lors d'un grand débat national, c'est enfin par le peuple (et les cantons) qu'un beau dimanche, elle est tranchée.

 

Oui, l'initiative est la chose du peuple, qui est son alpha et son oméga. La chose du peuple, et pas celle du Conseil fédéral, ni même des Chambres fédérales. C'est une affaire du peuple avec le peuple, et c'est précisément cela qui exaspère tant les élus : ils voient se jouer, autour d'eux, une dramaturgie qu'ils n'ont ni écrite, ni voulue.

 

Le 23 septembre, nous voterons sur l'avenir de notre paysannerie suisse. Ca n'est pas rien ! Nous donnerons aussi un signal en faveur du vélo, et de la mobilité douce. Voilà, personnellement, qui m'intéresse beaucoup plus (comme d'ailleurs la votation de novembre sur la primauté du droit suisse) que de savoir si je vais voter pour Monsieur X, Madame Y, membre du parti A ou B, à telles élections.

 

Les votations sont d'un intérêt nettement supérieur aux élections !

 

Notre démocratie directe place chacun d'entre nous en lien de responsabilité directe avec l'avenir du pays. C'est un système absolument génial, que tant de voisins nous envient. Ne le modifions que pour en augmenter le périmètre. En aucun cas, pour le rétrécir !

 

Pascal Décaillet

 

 

13:58 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

(...)L'initiative, au contraire, appartient corps et âme au peuple : c'est de lui qu'elle surgit, oui d'un petit comité de citoyennes et citoyens,(...)

A condition que ces citoyens aient les moyens financiers nécessaires pour les lancer, ce qui n'est pas gagné d'avance.
Et puis il importe de ne pas oublier toutes les initiatives lancées par les partis politiques qui profitent du "système génial" !

Écrit par : Michel Sommer | 26/08/2018

A noter le taux de participation aux votations il arrive que l'on doute que "notre démocratie directe place chacun d'entre nous en lien de responsabilité directe avec l'avenir du pays"!

Récemment… une personne qui vient juste de recevoir son passeport suisse de s'écrier: "Encore autre chose qu'ils trouvent le moyen de nous faire payer"!

Pas un mot concernant de la gratitude, le pays, son avenir.

Simple démarche administrative, hélas, mais quel exemple donnons-nous trop souvent aux nouveaux Suisses?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/08/2018

Vous dites à raison, M. Pascal Décaillet: "Les votations sont supérieures aux élections". Dieu merci que ça tient la route encore en Suisse.

On a vu chez nos voisins français quand les promesses des candidats ne tiennent la route que jusqu à la votation et l élection puis après, elles sont souvent oubliées soit (im)possibles à appliquer. Et dans les deux cas (oubli ou impossibilité de les appliquer), le peuple a, hélas, tout oublié sinon il serait descendu dans la rue tout casser et on nous l aurait dit!

La définition du terme Démocratie par les grecs anciens, bien bien avant J.C., stipule:"C est le pouvoir du Peuple, décidé par le Peuple et exécuté par ce Peuple-Même". Le terme Peuple est répété 3 fois....c est dire...

Il y a un vieux philosophe suisse( je ne me rappelle plus de son nom, hélas) qui a dit:"Quand on demande au peuple de voter et il le fait, il faut respecter les résultats de la votation car les votants ont toujours raison même si aux yeux de quelques uns, ce peuple a eu tort de voter ainsi. Puis, il faudrait réfléchir après coup et à tête tranquille pourquoi les citoyens-votants ont voté ainsi".

Bien à Vous et Merci.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 27/08/2018

@Michel Sommer

Ce n'est pas vrai, beaucoup d'initiatives ont été lancées par des comités modestes qui n'avaient pas un sou. Certaines ont même été acceptées.

Écrit par : John Longeole | 27/08/2018

A John Longeole

J'en prends acte. Avez-vous des exemples ?

Écrit par : Michel Sommer | 27/08/2018

Les commentaires sont fermés.