30/08/2018

Migrations : la posture tellement facile de Macron

 

Sur le vif - Jeudi 30.08.18 - 14.47h

 

En attaquant directement MM Orban et Salvini, qui sont, tout autant que lui, des élus légitimes de leurs nations, Emmanuel Macron confirme - au moins, ce sera clair - la vivacité du nouveau front politique qui s'ouvre en Europe. Césure cruelle, qui n'oppose pas la droite à la gauche, mais les souverainistes aux européistes. Macron a choisi son camp. Il en parfaitement le droit. Il en portera la responsabilité devant le peuple français. Et devant l'Histoire.

 

De quoi s'agit-il ? De l'incroyable violence des pressions migratoires sur des pays comme l'Italie ou la Hongrie. De la totale incurie dont a fait preuve, jusqu'ici, l'Union européenne pour tenter de trouver une solution. Comment voulez-vous, dans ces conditions d'inexistence politique de Bruxelles, que les premiers pays concernés, ceux du front, ne prennent pas des décisions nationales pour s'en sortir ? Il en va de leur sécurité, et aussi de leur cohésion sociale, menacée à terme par des flux trop puissants d'une immigration non contrôlée.

 

Face à ces urgences, Emmanuel Macron a-t-il la moindre légitimité pour venir faire la leçon aux autorités élues, dans des conditions parfaitement démocratiques, d'Italie ou de Hongrie ? Comment ose-t-il, à l'instant au Danemark, qualifier de "Discours de haine" (cette vieille antienne moralisante des immigrationnistes) les positions de MM Salvini et Orban ?

 

Que fait M. Macron, dans cette affaire ? Il s'invente un personnage, une posture. Il nous fait, dans le sillage des Kouchner et des BHL, le grand coup du message universaliste de la France, comme si nous en étions encore aux Soldats de l'An II et à leurs "clairons d'airain" (Victor Hugo). Cette mise en scène du Président français, donneur de leçons par dessus les frontières des peuples, et au mépris des mécanismes d'élections dans des nations souveraines d'Europe, respire l'arrogance la plus hautaine, celle du Prince dans son Palais des glaces.

 

Pascal Décaillet

 

 

15:09 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

On le redit.
Là où il y a la guerre il faut la paix.

La faim, le partage fraternel des biens et des ressources.

Qui s'en fait pour les malades, personnes âgées, non mobiles ou sans ressources économiques du tout qui demeure4nt sous les bombes, la terreur ou la faim!?

En revanche, le climat s'il s'aggrave, en effet, créera toujours plus de migrations.

Climat, planète bleue étuve annoncée pour la fin du siècle, à qui la responsabilité?

Aux autres, uniquement?

Écrit par : Myriam Belakowsky | 30/08/2018

EXCELLENTISSIME! Ce « président «  le plus mal élu de tous les temps n’est rien d’autre qu’un freluquet! Dès que je l’ai vu il ne m’a pas inspirée. Il n’a franchement pas la stature d’un président. Que dire si on rajoute ses bavures verbales!?

Le lien d’un article suivra plus tard.

Écrit par : Patoucha | 30/08/2018

Les princes d'autrefois n'ont jamais eu ce genre d'arrogance.

Écrit par : Mallet du Pan | 30/08/2018

Il est intéressant d'observer ce qui se passe actuellement en Amérique du Sud: les pays voisins du Vénézuéla paniquent face à la vague migratoire qui les submerge. Le Pérou exige des passeports, alors qu'il y a une pénurie de papier au Vénézuéla, donc impossible. La Colombie et la Bolivie ferment leurs frontières. Des cas de violences migrants contre autochtones au Brésil. etc...

Et pourtant, il ne s'agit que de réfugiés du pays voisin, qui quittent un paradis socialiste où la vie est devenue impossible, infernale. Un peuple qui parle la même langue, qui a la même religion, la même culture. Et malgré cela, il y a des tensions.

Qu'attend-on pour accuser les Sud-Américains de racisme et d'intolérance? Qu'attend-on pour leur rappeler qu'ils ont été nombreux à émigrer vers l'Europe du temps des dictatures chiliennes, argentines.... Qu'attend-on pour les traiter de nazis?

Quant à la France, elle a beau jeu de prendre des postures et d'invoquer les Droits de l'Homme. Entre la jungle de Calais et les tentes en plein Paris, ils n'accueillent qu'un nombre infime de migrants en comparaison de l'Italie ou de la Suède (où on doit s'attendre à un tsunami "populiste", oh tiens, comme c'est surprenant).

Écrit par : Persil | 30/08/2018

M. Patoucha dit :"EXCELLENTISSIME! Ce « président « (ndr:Macron) le plus mal élu de tous les temps n’est rien d’autre qu’un freluquet! Dès que je l’ai vu il ne m’a pas inspirée." Blague à part Patou!.

Au fond, Monsieur Patoucha n est pas mégalo pour un sou! Avis à la population:Quand vous voulez évaluer quelqu un, même un président, montrez sa photo à Monsieur Patoucha-Soleil et il vous dira l avenir, le vôtre et celui de la photo et tout sur lui!

Et Nétanyahou, la droite extrême, dès que vous l avez vu M. Patoucha, vous a t il inspiré la confiance à 100% de suite et si c est le cas, il doit être pire et plus mauvais qu on en pense, venant de vous?

Écrit par : Charles 05 | 30/08/2018

Macron est un homme pressé. Il est arrivé au sommet par des moyens discutables et il a besoin de résultats pour le faire oublier. Hélas il ne les obtiendra pas et l’ascension qu'il croit possible au niveau européen ne se produira pas. Son irritation est de plus en plus visible, il insulte de plus en plus et convainc de m oins en moins. Ses postures de monarque ne plaisent qu'aux français en mal de reconnaissance. Il a l’arrogance d'un arriviste mais pas la patience d'un conquérant. Ses jours sont comptés, il le sait mais croit pouvoir faire passer en force ce qu'une majorité d'européens rejette en le faisant savoir par les urnes. Comme un nouveau modèle haut de gamme Renault il aura séduit bien des français mais peu de transnationaux.

Écrit par : Maendly | 31/08/2018

L'Europe des 28 se garde bien de mettre en place un mécanisme de répartition des migrants. (depuis le temps...!). M. Macron un vil manipulateur.

Écrit par : peter | 31/08/2018

À relever pour notre rencontre......

Merci M. Décaillet pour les munitions .......

Écrit par : Patoucha | 31/08/2018

À relever pour notre rencontre......

Merci M. Décaillet pour les munitions .......

Écrit par : Patoucha | 31/08/2018

voici le résultat des violence des pressions migratoires. Cela donne des ailes:

La Merkel dénonce la chasse contre les étrangers… mais pas les innocents trucidés par sa faute, les gauchistes allemands osent amalgamer l’antisémitisme d’hitler avec le meurtre d’un allemand de 35 ans qui a fait se rassembler des milliers d’allemands « nazis »… Les Français « eux" étant catalogués « d'extrémistes de droite »… La victime de 35 ans a été mortellement poignardée « en voulant protéger sa femme ».
L’activiste palestinien berlinois Fuad Musa appelle tous les migrants d’Allemagne à se rendre « par dizaines de milliers » à Chemnitz et en Saxe pour « protéger » les migrants contre les « Nazis »

« Si l’Etat n’est pas capable de nous protéger, c’est à nous de le faire nous-mêmes et de nous organiser. Je m’adresse en particulier aux migrants. Prenez des bus, fixez une date, et rendez-vous par dizaines de milliers à Chemnitz pour montrer que NOUS SOMMES L’ALLEMAGNE et que nous faisons partie de l’Allemagne. Ne restons pas spectateurs tandis que l’on chasse dans les rues nos concitoyens, nos migrants, nos frères, nos amis. Surtout nous, les migrants de longue date, qui avons contribué pour une grande part à la prospérité du pays, nous devons montrer le bon exemple [sic]. Hé oui! Rien que ça!…. Cela ne vous rappelle rien!?

https://www.youtube.com/watch?time_continue=18&v=xwxbkMiVF-Y
https://lesobservateurs.ch/2018/09/02/lactiviste-palestinien-berlinois-fuad-musa-appelle-tous-les-migrants-dallemagne-a-se-rendre-par-dizaines-de-milliers-a-chemnitz-et-en-saxe-pour-proteger/

https://lesobservateurs.ch/2018/08/27/allemagne-apres-la-mort-dun-allemand-tue-par-des-migrants-presumes-merkel-denonce-les-chasses-contre-les-etrangers/

Écrit par : Patoucha | 02/09/2018

Les commentaires sont fermés.