04/09/2018

Chemnitz : la responsable s'appelle Angela Merkel

 

Sur le vif - Mardi 04.09.18 - 11.57h

 

La principale responsable de la colère des Allemands de Chemnitz s'appelle Angela Merkel.

 

C'est elle, par son ouverture inconsidérée des frontières à l'automne 2015, qui est la cause de ce qui se passe maintenant, notamment dans les Laender de l'ex-DDR, où le niveau de vie est peu élevé, la cohésion sociale précaire. Eh oui, le miracle économique allemand n'a pas produit ses effets de façon égale dans toutes les parties du pays, c'est le moins qu'on puisse dire.

 

Sous la pression d'un grand patronat qui voyait avec délectation arriver massivement en Allemagne une main d’œuvre peu regardante sur les conditions salariales, Mme Merkel a fait en 2015 un choix catastrophique. Au lieu d'ouvrir les frontières de façon contrôlée, elle a laissé se produire un afflux massif dont les Allemands les plus précarisés, aujourd'hui, payent le prix.

 

Les gens qui manifestent à Chemnitz sont dans leur immense majorité des gens simples, des ouvriers ou des chômeurs, qui estiment qu'on n'en fait pas assez pour eux, et trop pour les "migrants". On peut, d'ici, de notre douillet confort de société prospère, les prendre de haut, ou ne voir en eux que des "nazis" (manifestement hyper-minoritaires), mais ce jugement hautain et méprisant ne réglera rien. Les Allemands ont un problème avec l'immigration de masse engendrée par la décision Merkel de 2015, c'est un fait, il faut l'accepter.

 

L'accepter, ça n'est évidemment pas cautionner les chasses à l'homme. En aucun cas, ni en Allemagne, ni ailleurs ! Mais c'est prendre en compte, avant toute chose, la légitime souffrance des populations allemandes directement confrontées à cette altérité non désirée. Il n'est pas certain que le chômeur saxon moyen, oublié par la Réunification, oublié par la prospérité du reste du pays, oublié par Mme Merkel, soit extatiquement sensible à ce concept miraculeux de "métissage", dont on nous parle tant.

 

La principale responsable des événements de Chemnitz s'appelle Angela Merkel. Elle devra, un jour, tôt ou tard, prendre ses responsabilités politiques. Face au peuple allemand. Et face à l'Histoire.

 

Pascal Décaillet

 

12:13 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Après la Chute du Mur et l'ouverture des frontières dès le début des années nonante, la Saxe était devenue la porte d'entrée pour une majorité de citoyens venus du Bloc de l'Est. Dresde, Leipzig puis Chemnitz ont dû accueillir plus de 30'000 réfugiés venant de l'ex-URSS jusqu'en 2005 qu'il a fallu aider (financièrement, logement, écoles pour les enfants, etc...).

Mme Merkel a certes commis une erreur en ouvrant aussi largement les frontières mais la raison est à chercher dans les pays d'origine des réfugiés.

Curieusement, peu ou pas d'hommes/femmes politiques s'en préoccupent ... ce n'est sans doute pas porteur pour de futures élections dans l'UE !

Écrit par : M.A. | 06/09/2018

Pardonnez-moi, M. Pascal décaillet de vous contre dire quant au Titre de votre article chapeau ci dessus:" Chemnitz | Page d'accueil | "Migrant", avec guillemets !
04/09/2018
Chemnitz : la responsable s'appelle Angela Merkel"

Hormis A. Merkel certainement, le grand responsable de l arrivée massive de ces "migrants", pas toujours de vrais réfugiés, le grand responsable est aussi le mondialisme sauvage (=Ultra-libéralisme à outrance qui est indéniablement la continuité du Gros Capitalisme).

Le Mondialisme sauvage n aurait qu un seul antidote qui est LE SOUVERAINISME. On voit que plus le Mondialisme avance à grands pas, plus la souveraineté des pays perd des plumes à jamais et ces "pays ex-souverains" se transforment en super marché, rien que ça. Regardez comment le Hexagone est devenu une grande entreprise commerciale ou un super market, une propriété privée de son super big Jupiter PDG alias M. Macron.

Rappelons nous de la déclaration de M. Pierre Gattaz, ex-patron des patrons en France lors de l acquisition de la location de l Elysée par M. Macron il y a 15 mois:"Pas de soucis avec Emmanuel, nous lui avons passé le Manuel....!"

Comme autres prix à payer pour ce mondialisme abjecte et criminel est que la classe moyenne (dite prolétaire :) dans le passé) disparaît témoigne la décomposition aigue de la société devenue une "société" de consommateurs à la baguette.

Bien à Vous, M. Pascal Décaillet et aux honnêtes contributeurs
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 06/09/2018

“Une sensation! Les médias admettent: «L’homme de Salut Hitler de Chemnitz est un sympathisant de l’Armée Rouge»,
Searchlight Germany, September 6, 2018
Sep 6, 2018 am By Robert Spencer

"On a longtemps accusé les agents d'Antifa d'entrer dans la foule des manifestations pour la liberté et de dire et de faire des choses afin de discréditer ces rassemblements. Lors des manifestations à Chemnitz contre la migration massive des musulmans, cet homme a fait un salut à Hitler, repris par les médias internationaux comme preuve que les rassemblements étaient remplis de néonazis. Mais cet homme a maintenant été démasqué en tant que partisan de la faction armée rouge, un groupe terroriste communist....."

" … Maintenant, cela a été prouvé: l'homme qui a fait la une avec le salut d'Hitler à la manifestation de Chemnitz et qui a discrédité toute la manifestation est un sympathisant de la RAF - et donc de toute évidence un extrémiste de gauche. Il porte l'abréviation du groupe terroriste au dos de sa main droite. Ce n'est évidemment pas un extrémiste de droite."

More: https://www.jihadwatch.org/2018/09/german-media-admits-man-who-made-hitler-salute-at-chemnitz-rally-is-actually-a-leftist-infiltrator

Écrit par : Patoucha | 07/09/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.