16/09/2018

Juges, moralistes, hypocrites

 

Sur le vif - Dimanche 16.09.18 - 11.43h

 

Dans l'Affaire Maudet, l'aspect judiciaire des choses n'a, à mes yeux, aucune espèce d'intérêt.

 

Sera-t-il, dans des mois, à l'issue de maintes et tortueuses procédures, et d'une valse de recours, condamné pour "acceptation d'un avantage" ? En sera-t-il acquitté ? Ça n'est pas sur ces choses-là que se dénouera le scénario dramaturgique actuellement en cours.

 

La justice est un univers. La politique en est un autre. Avec d'autres codes, d'autres langages, d'autres enjeux.

 

Pour l'heure, la seule question qui vaille : a-t-il POLITIQUEMENT la marge de manœuvre de se maintenir ? Donc, la capacité d'action à mettre en œuvre des projets pour le Canton.

 

J'invite le corps des citoyens, dont je fais partie depuis plus de 40 ans à Genève, à appréhender POLITIQUEMENT cette affaire.

 

Laissons les juges dire la justice. Les moralistes, faire la morale. Et les hypocrites, se cacher derrière le paravent de la morale pour conquérir un siège.

 

Pascal Décaillet

 

 

13:04 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

"Et les hypocrites, se cacher derrière le paravent de la morale pour conquérir un siège."
Comme la droite est largement majoritaire dans le canton, seuls ceux qui se trouvent dans le parti de pm peuvent espérer conquérir ce siège. Sont-ce des hypocrites? Je ne sais.

Mais pourquoi ne pas envisager la solution suivante: pm démissionne, et se représente au suffrage des citoyens à l'élection complémentaire. Voilà une manière de régler POLITIQUEMENT le problème et même définitivement sur le plan politique.

Écrit par : Daniel | 16/09/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.