18/09/2018

L'Europe s'évapore, l'Allemagne renaît

 

Sur le vif - Mardi 18.09.18 - 15.53h

 

Je retrouve une dissertation, rédigée en allemand, à Munich, en juillet 1974, où je dis le plus grand bien de la construction européenne. J'ai juste seize ans, j'approche de la Maturité, je souhaite l'amitié la plus profonde entre la France et l'Allemagne.

 

J'ai cru dans le projet européen jusqu'à la chute du Mur, le 9 novembre 1989. Cet événement considérable, je l'ai passé, le jour même, à traduire, pour les journaux RSR, le discours de Willy Brandt (sublime), celui de Kohl, celui de Genscher. Au fond de moi, et je suis évidemment prêt à m'expliquer sur ce point, la chute du Mur n'était pas une bonne nouvelle.

 

D'abord, je n'ai jamais été un adversaire de la DDR. Je respectais cette moité de l'Allemagne, passée en mai 1945 sous influence soviétique, alors que l'autre partie était sous influence capitaliste, américaine principalement. Je m'étais passionné pour la vie culturelle, littéraire notamment, de l'Allemagne de l'Est, je ne renie rien à cette période de ma vie.

 

Surtout, il m'était très vite apparu que le catholique rhénan Helmut Kohl n'ambitionnait pas tant de refaire l'Allemagne que de refaire l'Empire.

 

Quel Empire ? Mais le Saint, Romain, Germanique ! Défait par Napoléon en 1806, suite la victoire d'Iéna. L'Empire, c'est une conception de l'Europe où les pays travaillent ensemble, mais sous une tutelle commune. C'est le contraire même de l'idée de nation, telle que la Révolution française la lance dès 1789, à vrai dire dès les victoires militaires de Soldats de l'An II (1792) : l'idée nationale - qui m'est chère - présuppose que rien , aucune tutelle, aucune suzeraineté, ne prédomine sur la Nation souveraine.

 

L'Empire, Kohl a immédiatement eu l'instinct de le recréer. La chute du Mur lui permet de reforger un axe germanique dominant dans la Mitteleuropa. Surtout, l’ogre rhénan, qui jure agir au nom de "l'Europe", utilise en fait la machine de Bruxelles pour, en douceur, placer le continent sous tutelle allemande. Ce sera la Monnaie unique, version rénovée du Deutschemark. Ce sera Maastricht (1992). Ce sera, avant toute chose, l'incroyable politique d'ingérence allemande dans le affaires balkaniques, la diabolisation médiatisée du Serbe, la sanctification de tous les autres. François Mitterrand, hélas, finira par jouer ce jeu, sous prétexte de politique "européenne". Dans les Balkans, Mitterrand s'est fait proprement doubler par Kohl.

 

Aujourd'hui, 44 ans après ma dissertation munichoise, je ne vois plus d'Europe. Parce qu'elle s'évapore. Mais je vois, bel et bien, la réalité nationale allemande, plaçant ses pions dans les Balkans, en Macédoine, au Kosovo, en Slovénie, en Croatie, mais aussi en Pologne, dans les Pays Baltes, et jusqu'en Ukraine. Cela, toujours sous le couvert "européen".

 

Il n'y a pas d'Europe, aujourd'hui, cela n'existe pas. Mais il y a la solide, la tenace permanence des nations. Au premier plan, la renaissance politique de l'Allemagne. Et le déploiement de son action, dans l'indifférence générale, voire sous les applaudissements, sur l'ensemble du continent européen.

 

Pascal Décaillet

 

 

16:22 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

@M. Pascal Décaillet,

Comme vous le dites si j ai bien compris votre article-chapeau, le mystère de la réussite allemande aujourd hui vient que la 2ème guerre mondiale et l horreur des Nazis avec 60 millions de morts civils et militaires sur la planète durant cette horrible Guerre et aussi l horrible massacre de 6 millions de juifs ont bien marqué l Allemagne à jamais.

L Allemagne a tiré les leçons de cette guerre et essaie de ne jamais oublier son horrible passé dans cette 2 ème guerre.

L excellentissime Stéphane Hessel, RIP, qui a lancé le "Indignez-Vous", "Gaza qui est le plus Grand Prison à ciel ouvert" et qui était candidat au Prix Nobel, mais hélas il ne l a pas eu, avait écrit:" Quand un peuple ne sait pas d où il vient, il ne sait pas où aller".

L Allemagne semble reconnaître ses très graves erreurs durant la 2ème guerre et son peuple a tiré au mieux les leçons de son Histoire ce que d autres peuples n arrivent pas à le faire, hélas! On dirait qu aujouurd hui l Allemagne est la plus humaine et humaniste des pays européens ce qui n était nullement son cas, faut il le dire, durant la 2 ème guerre mondiale.


Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 18/09/2018

M. Pascal Décaillet, vous dites :"L'Europe s'évapore, l'Allemagne renaît"

Je m arrête sur l Europe qui s évapore!

Depuis quand l Union Européenne a été montée pour Unir l Europe? C est une blague?! Elle a été fabriquée afin de Dés-Unir l Europe et on voit les résultats!

Désunir l Europe a réussi du moment où une partie de l Europe, c à d la Russie a été écartée, la désunion européenne a fait bingo!

L "UE" avec la Russie aurait pu construire une force économique, militaire et politique qui aurait tenir tête et qui aurait pu faire une sérieuse concurrence aux Etats Unis...Suivez mon regard! Mais l Europe cueille ce que les Etats Unis ont salement semé!

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 18/09/2018

"Depuis quand l Union Européenne a été montée pour Unir l Europe? C est une blague?! Elle a été fabriquée afin de Dés-Unir l Europe et on voit les résultats!" (Charles 05)


Depuis Maastricht, Monsieur Charles 05.

L'UE a été fabriquée autour de l'euro, le reichsmark relooké, mais assujetti au dollar et aux banquiers de New-York, au lieu d'être souverain et uhnnnn-déééé-punnnn-dennnnt, dans un travestissement conflationniste de l'EEE.

L'architecte du premier plan version 1.0 est un certain Walter Funk.

Écrit par : Chuck Jones | 19/09/2018

Vous glorifiez excessivement Kohl, à mon avis, en disant qu'il voulait refaire le saint empire romain germanique. Je dirais tout simplement que c'est dans la nature des choses que l'Allemagne domine l'Europe. C'est le plus grand pays. Il est inévitable qu'il se souvienne de certaines recettes du saint empire. Depuis le moyen-âge c'est l'Allemagne qui a donné le ton en Europe, tout en laissant au roi de France les apparences d'être "empereur en son royaume". Puis il y a eu une période où la France a eu l'hégémonie sur l'Allemagne: de 1648 aux guerres de la Révolution et de l'Empire. Mais c'était une anomalie, rendue possible par la politique de Richelieu: division des Allemagnes après la guerre de trente ans. Après 1815 c'est l'Angleterre qui a dominé. Puis il y a eu Bismarck et une nouvelle période de puissance allemande, brisée par la guerre de 14-18 voulue par l'Angleterre uniquement pour détruire l'Allemagne. Ils ont fini le travail de destruction en 39-45 en rasant toutes les villes de plus de 60'000 habitants. Un des plus grands crimes de l'histoire. Puis en rééduquant impitoyablement le peuple allemand. Maintenant c'est de nouveau l'Allemagne qui domine mais cette fois comme pays occupé et vassal de l'Amérique. Bientôt il y aura la troisième guerre mondiale. Toutes les nations seront détruites, mais après c'est de nouveau l'Allemagne qui émergera des décombres comme grande puissance mondiale, cette fois indépendante.

Écrit par : Germanophile | 19/09/2018

@Chuck Jones,

Merci pour votre réplique.

Vous dites:"L'UE a été fabriquée autour de l'euro, le reichsmark relooké, mais assujetti au dollar et aux banquiers de New-York, au lieu d'être souverain et uhnnnn-déééé-punnnn-dennnnt, dans un travestissement conflationniste de l'EEE.""

Pas seulement! Mais l UE et l Otan sont cul et chemise (successivement parlant, suivez mon regard!) . Il n y a qu à voir que les anciens dirigeants de l Otan sont recyclés comme nouveaux dirigeants de l UE. Même Jean Claude Junker/JCJ, ancien premier ministre du Luxembourg a été forcé à démissionner de ce poste car il soutenait Gladio, des larges cellules d espionnage de l Otan dans toute l Europe surtout le Luxembourg.

Et pour le remercier, l Otan l a casé à ce jour dans une de ses propres succursales donc comme Président de la Commission de l UE .

Ce J.-C.J pleure maintenant son futur départ en 2019 en conseillant les européens de venir, aujourd hui, discuter avec lui, le tendre, sinon c est le kaka en 2019 après lui, insinue-t-il...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 19/09/2018

Les commentaires sont fermés.