25/09/2018

It's now or never !

 

Sur le vif - Mardi 25.09.18 - 13.42h

 

Bon, eh bien maintenant que nous revoilà à la case départ de septembre 2010, il m'apparaît qu'une bonne dose de radicalisme venu de Suisse orientale, allez disons Saint-Gall, d'intelligence, de culture, de parfaite connaissance des langues, d'une incroyable oreille musicale dans l'oralité du français, de fermeté, d'ouverture, de lumière dans le sens de la synthèse, pourraient enfin rendre à la Suisse quelque service signalé, non ?

 

Pascal Décaillet

 

13:52 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Elle n'est pas encore candidate ! Sur forum à la radio elle déclarait il y a 3 mois qu'une tentative était suffisante.... je prie qu'elle change d'avis. On croise les doigts.

Écrit par : alladin | 25/09/2018

Elle ne sera pas élue, au cas où elle sera candidate ; même si elle a été conseillère d’État à St-Gall, ses capacités de gouvernement n’ont guère marqué ni impressionné sa période au gouvernement cantonal. Ce sont les romands qui la « surgonflent », et surtout des non-radicaux !
Avec son "Stichentscheid" d’hier, elle a déjà perdu le soutien de la gauche, des écologistes et une partie du PBD et du PDC, qui ne roulent pas toujours pour une femme. De plus, en empêchant l’ancien président de l’UDC suisse Toni Brunner de passer du conseil national aux États (les radicaux ne l’ont pas soutenu contre ce misérable Paul Rechsteiner (très inefficace en Commissions parlementaires que seuls ceux qui y ont participé pourraient en témoigner, mais chut!), ce haut fait électoral ne sera pas oublié par la forte délégation du « SVP » !
Attendons de voir qui sortira du bois, par exemple une bernoise ou un élu de Zurich proche de l’industrie, voire quand même de Suisse centrale. Le PDC, lui, devrait donner de nouveau la préférence à un candidat (ou candidate) de Suisse orientale.
Attendons donc la démission de l’inénarrable argovienne !

Écrit par : Luisier Marc | 26/09/2018

C'est normal. Elle est prudente. Elle s'est déjà brûlée les ailes une fois.

Écrit par : Mallet du Pan | 28/09/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.