03/10/2018

Serge et le vent

 

Commentaire publié dans GHI - Mercredi 03.10.18

 

Serge Dal Busco, nouveau ministre des Transports à Genève (après avoir géré les Finances, lors de son premier mandat), multiplie les gages donnés à la gauche. Il jure de plus en plus par la « mobilité douce », notamment en milieu urbain. Du côté des partisans de cette dernière, on s’en félicite. Du côté des amis du transport motorisé privé, voitures, motos et scooters, on commence à grincer des dents.

 

Où le nouveau ministre, qui vient de la droite bien sentie, libérale d’inspiration, veut-il en venir ? A-t-il une stratégie cachée ? Une chose est sûre : la conversion de Serge Dal Busco aux thèses des Verts ou de l’ATE (Association Transports et Environnement), voire de Pro Vélo, ne faisait pas partie du scénario prévu dans la campagne électorale du printemps 2018. Et peut, légitimement, décevoir une partie non négligeable de la population, pour laquelle circuler en voiture en ville ne constitue pas encore, a priori, une atteinte à la sécurité de l’Etat.

 

On comprend bien que le nouveau magistrat de tutelle des Transports ait voulu rompre avec la stratégie de son prédécesseur, parfois modérément lisible, faite d’effets d’annonce, voire d’actes de foi (traversée du lac). Mais de là à laisser tomber une partie de son électorat naturel, c’est un pari très risqué. Et une posture qui peut laisser poindre le sentiment qu’on s’en va quérir, sur le bout humecté du doigt, la direction du vent. En politique, rien ne se gagne, jamais, à jouer contre son camp.

 

Pascal Décaillet

 

17:57 Publié dans Commentaires GHI | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Circuler en voiture en ville serait bien plus facile si seulement une petite partie des automobilistes, ceux qui peuvent, utilisait un vélo ou les transports publics.
C'est ce que Serge Dal Busco semble avoir compris.

Écrit par : Michel | 03/10/2018

Les apparatchiks verts et autres bien pensants qui croient qu'il n'y a que leur vérité ont gagné
Même un gars qu'on pensait pragmatique retourne sa veste …. Dommage je lui avait fait confiance je me suis trompé je saurai m'en souvenir…
Il n'y a pas que les vélos et soit disant mobilité douce
Je propose à ces partisans de compter par exemple sur la route de chancy - Lancy- Genève jonction le nombre de cyclistes daltoniens le matin c'est instructif sur la mobilité dite douce !!!
Surtout avec ces e-velo a plaque jaunes qui circulent n'importe comment et représentent un très grand danger pour les piétons et autres cyclistes.
Il faut diminuer le trafic automobile on est d'accord
Les deux roues motorisés constituent aussi une bonne solution en terme d'espace et d'écoulement allez faire un tour en Asie du sud-est vous verrez. ( en couleur locales mais rien n'interdit d'être ordoné)

La seule solution est d'imposer déjà aux frontaliers de garer à la frontière et n'envahissent plus le canton

Il n'y a qu'a voir quand ils sont en vacances comme on circule déjà beaucoup mieux.

Mais non on n'osera jamais faire cela on préfère pourrir la vie des citoyens résidents que de prendre le mal à la racine.

Des solutions simples et pratiques:

- imposition d'une taxe sur tous les parkings d'entreprise fournissant une place gratuite

- fermeture de toutes les petites douanes jusqu'à neuf heures sauf TPG et mobilité douce avec amendes a la clef

- Interdiction à des employeurs d'attribuer des places de parking à tout employé ayant des tpg à proximité et moins de 45 min de transport tpg pour s'y rendre.


Avec seulement trois exemple on pourrait supprimer environ 30 % du trafic et libérer de l'espace pour les bus et pistes cyclable


Mr Dalbuso et les verts prenez le sujet dans le bon sens au lieu d'attaquer toujours les résidents en leur pourrissant la vie

Agissez vers le vrai trafic congestionant

Écrit par : bruno | 04/10/2018

Bonjour Monsieur Décaillet. Il me semble que M. Dal Busco vient du PDC, donc pas exactement de la droite libérale pure et dure. Mais plutôt de ce qu'on appelle le "centre mou", celui qui donne des gages, tantôt à gauche, tantôt à droite (bien qu'assimilé sur les listes électorales à cette dernière mouvance).

Écrit par : Olivier Levasseur | 04/10/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.