02/11/2018

Deux millions, c'est mieux que 246 !

 

Sur le vif - Vendredi 02.11.18 - 13.09h

 

Le Parlement joue un rôle important dans notre vie politique suisse. Il fait des lois, ce qui n'est pas rien. Mais il ne constitue en aucun cas l'alpha et l’oméga de notre démocratie.

 

Non, la pierre angulaire, c'est le corps des citoyens, le suffrage universel. Par le référendum, il peut défaire les lois votées par le Parlement. Beaucoup mieux : par l'initiative populaire, il peut exhumer les sujets que la classe politique a volontairement laissé gésir dans les entrailles de la terre.

 

Ces sujets, par la voie de l'initiative, les citoyens peuvent en faire des thèmes majeurs de notre vie politique, d'envergure nationale, sur lesquels les cinq millions d'électeurs de notre pays prennent parti. Jusque dans les repas familiaux, on s'engueule, comme dans le fameux dessin de Caran d'Ache, sur l'Affaire Dreyfus.

 

Le Parlement chuchote et passe des compromis tactiques et soupesés, la peuple vit et s'exprime. Si 40% des cinq millions votent (c'est la moyenne), cela fait deux millions de personnes qui, quatre fois par an, dessinent ensemble le destin de la nation.

 

Deux millions, c'est tout de même un peu mieux, un peu plus ancré en légitimité tellurique, que 246 à Berne, non ?

 

Pascal Décaillet

 

13:24 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

1'999'000 électeurs sur 2 millions qui votent sans avoir lu la brochure de votation sur la base des recommandations (voir mensonges ou propos détournés) du parti dont ils sont le plus proche est-ce réellement mieux que 246 élus (représentatifs des mêmes 2 millions) ayant analysé les lois, auditionné des spécialistes et poser de multiples questions ?

Écrit par : Ph. Calame | 02/11/2018

Calame@ Vous seriez étonné du résultat d'une enquête sur tous les sujets sociétaux dominants...Oui, le démos a toujours raison, en fait. La voix collective est comme une boussole qui indique toujours le nord. Aujourd'hui, les médias ont les moyens de détourner le champ magnétique de la doxa. Il n'y a qu'à penser à l'imposition du pouvoir des LGBT, des féministes à la limite du fascisme et autres plaisanteries que vous pouvez lire ou entendre tous les jours. Mais le retour de balancier en sera vraisemblablement d'autant plus lourd...
https://laviedesidees.fr/Le-nombre-et-la-raison.html

Écrit par : Géo | 02/11/2018

Monsieur Calame, en théorie on pourrait vous suivre. Sauf que...
Je ne connais aucun parlementaire qui fait son boulot correctement car oui, c'est du boulot de lire tous ces documents qu'ils reçoivent pour se déterminer en connaissance de cause. Personne ne les lit car c'est un travail non rémunéré qui doit se faire à domicile afin de venir en séance de commission avec du bagage.
Je me tiens à votre disposition pour vous en faire la démonstration sur pas moins de 10 ans de travaux sur les trois dernières lois sur les taxis dont aucun député ne comprend quoi que ce soit. La dernière en date a fait l'objet d'un rapport de 615 pages que PERSONNE n'a lu et qui met en relief l'incurie de nos élus.
Donc, au final, je préfère éminemment les deux millions car parmi eux il y en a qui se sentent concernés. Mais je préfèrerais évidemment que nous accélérions la mue que Pascal Décaillet appelle en instaurant enfin une véritable démocratie directe grâce à la blockchain qui permet de déléguer sa voix à un expert du domaine étudié pour un temps limité plutôt qu'un chèque en blanc à un député partisan qui s'est fait élire sur des promesses qu'il est incapable de tenir et que nous devons subir durant cinq ans.

Écrit par : Pierre Jenni | 02/11/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.