08/11/2018

Manuel Tornare : un homme honnête et brillant

 

Sur le vif - Jeudi 08.11.18 - 09.47h

 

Manuel Tornare est un homme honnête. Il n'est pas un profiteur du système. Il a été, pendant de longues années, un remarquable Conseiller administratif, soucieux du bien public, plusieurs fois Maire, avec panache, réseau international, et volonté farouche de servir la Ville de Genève.

 

Fréquentant les puissants et les mécènes, il a souvent obtenu d'eux des dons très importants pour la collectivité genevoise. Il eût été exceptionnel, s'il avait hérité du dicastère de la Culture.

 

En aucun cas, ce serviteur de la Ville (l'échelon où il fut le meilleur) ne saurait, par contre-feux et amalgames concoctés dans les officines politiques, être mis à la même enseigne que certains autres, qui ont véritablement vacillé, peut-être même chaviré, face aux mirages de l'Argent.

 

Pascal Décaillet

 

 

10:02 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (23) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Il a aussi fait des erreurs comme, par exemple lorsqu'il était au CA, faire livrer des légumes bio depuis le canton de Fribourg et par camions (et la pollution ?) pour les cuisines scolaires alors que les mômes bouffaient n'importe quoi chez eux, Il a aussi fait venir des patates bio pour les mêmes cuisines, le problème était que les paysans suisses ne cultivaient pas assez de patates bio, il les a fait venir, par avion, l'Australie !!

Écrit par : Justine Tittgout | 08/11/2018

C’est une opinion, elle en vaut une autre.

Il n’y a malheureusement pas de fumée sans feu, et s’il est de toute évidence si facile d’allumer des contre-feux, c’est qu’il y a matière à le faire.

Il n’est pas question de couvrir les agissements de qui que ce soit. De quelque bord politique qu’il soit. Même de gauche, en dépit des sympathies évidentes bien que paradoxales du taulier de céans.

Écrit par : olivier levasseur | 08/11/2018

Au passage l’affaire « Conseil administratif in corpore » dont je parlais précédemment devient de plus en plus évidente, malgré les tentatives des ennemis de l'Entente (et d’autres sans doute au sein même de l’Entente) de circonscrire cela à un seul membre.

Écrit par : olivier levasseur | 08/11/2018

Brillant comme tout ce qui brille !

Écrit par : norbert maendly | 08/11/2018

Je le connais depuis 45 ans il est le contraire de ce que vous dites!!!! Méprisant snob, arrogant etc etc etc!

Écrit par : Dominique Degoumois | 08/11/2018

Monsieur Décaillet, personne ne dit nommément de M. Tornare qu'il est un profiteur et tout ce que vous dites. Il a fait partie d'un système qui, mis à jour, dévoile des agissements condamnables. Selon la loi, car ce n'est ni moi ni un quelconque pékin qui le dit, ce sont la Cour des comptes et le Ministère public. Mais j'ai apprécié que M. Tornare vienne hier soir s'en expliquer au TJ, contrairement à d'autres dont on nous a dit hier qu'ils étaient indisponibles. Ayant un peu eu l'occasion d'avoir affaire aux personnes mises en cause (Genève est si petit), croyez-moi, ça fait bizarre d'apprendre ce que l'on a appris lorsqu'on sait la "grandeur" dont font preuve ces gens envers les non "élus".
PS : Vous aurez, j'en suis certaine, compris que grandeur fait référence aux grands d'Espagne et que les élus sont ici du Seigneur. Or, lorsqu'on se place si haut, le comportement ne supporte aucune médiocrité, seule la noblesse est de mise.

Écrit par : Nina | 08/11/2018

Degoumois à raison.
Il faut être en "dessous" des gens pour savoir comment ils sont vraiment.

Écrit par : Maendly | 08/11/2018

Il y a un peu plus de 10 ans, des voisins et moi même nous nous sommes opposés à l'installation du "centre sociale" dans l'ancien resto "Chez Bouby" on n'a pas à mettre en scène et au grand jour des gens qui sont dans la précarité, en plus sans rideaux! Bref nous étions contre et nous sommes venue quelques uns lors d'une réunion d'information dans cet ancien restaurant! tornar est venu avec tout son staf, qui s'est répandu dans toute la salle, pour neutraliser tout le monde! Ils nous a empêché de parler, d'exprimer notre indignation de cette affectation! Le lendemain je lui ai envoyé un fax, où je parlais d'un règlement de compte à ok corral! S'occuper comme ça des pauvres avec ostentation c'est honteux, et très peu respectueux! La pauvreté pour lui c'est très abstrait! -Imaginez de ne plus pouvoir vous acheter vos macarons préférés chez Ladurée, par exemple!!! -Rien que l'idée m'est insupportable!!!! C'est ce genre là, pas plus!!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 08/11/2018

tornar ne s'est jamais indigné des 400'000.- de salaire de mouchet au SIG!

Écrit par : Dominique Degoumois | 08/11/2018

Je ne vous connaissait pas comme cireur de pompes !! Vous me surprenez car Manolo a aussi des casseroles !

Écrit par : Justine Tittgout | 08/11/2018

Honnête et brillant ? A voir sa "prestation" de mercredi soir au TJ on peut en douter !

M. Tornare est l'exemple-type du politicien "gauche-bobo" se croyant unique et indispensable, donneur de leçons mais absolument pas regardant quant à lui-même, En fait il est comme une sorte de Maudet de gauche ! Faites comme je dis pas comme je fais pourrait être sa devise !

Bravo M. Tornare, votre cupidité vous aveugle et vous fait perdre la raison.

Dans ce tourbillon "valdo-genevois" de politiciens corrompus, aucune excuse sincère, aucune remise en cause. Il y seulement une indignation déplacée vis-à-vis de la presse ! Quelle misère, quelle honte !

Finalement, c'est encore celle qui avait le moins à se reprocher, Mme Savary, qui, la seule, a tiré sa révérence avec panache et classe.

Faudra-t-il une condamnation pénale pour que ces "Messieurs" s'en aillent ? En tous cas dans l'intervalle ils continuent à profiter du système et de nos impôts !

Écrit par : A. Pilller | 09/11/2018

Très bonne analyse. Tornare a été un ministre et un maire brillant et efficace — ce qui est une tare pour beaucoup de médiocres. Il est victime aujourd'hui de « fuites » opportunistes, car nous vivons une ère de délation. Le pouvoir est aux balances !

Écrit par : jmo | 09/11/2018

OUI chère Justine Tittgout@ mais les casseroles de manu sont en or, enfin en plaqué or en fait!

Écrit par : Dominique Degoumois | 09/11/2018

Cher JMO@ signez de votre nom tous vos propos, comme je le fais! Sans ça on va croire que c'est tornare lui même qui balance!!!! L'élégance est toujours synonyme de modestie et de simplicité!

Écrit par : Dominique Degoumois | 09/11/2018

"En dessous des gens???" Vous l'entendez comment chère Maendly@, je ne suis en dessous de personne, et je n'ai jamais considéré tornare comme une référence! Quand vous voyez les gens en petit comité, et qu'ensuite vous les voyez parader/fanfaronner devant les médias, c'est assez "clownesque"!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 09/11/2018

C'est intéressant de lire les commentaires. Il y a des tas de gens qui ne font pas partie du fan club habituel de Décaillet. Mais dans l'ensemble les gens sont très remontés et n'ont aucune indulgence pour les élus. Le fond de l'air est poujadiste. Ca c'est très net.

Maudet ferait bien d'en prendre conscience. Son projet de jouer le pourrissement, de se faire blanchir par une justice complaisante, puis d'essayer d'être réélu, risque bien d'échouer.

Aux prochaines élections ce sera la noce à Thomas. Sortez les sortants!

Écrit par : John Longeole | 09/11/2018

Dominique, vous faites erreur car Mouchet, député socialo, touchait bien 400.000 balles mais pour un mi-temps !!

Écrit par : Justine Tittgout | 09/11/2018

Et bien chère justine@ Savez vous que pour un petit patron le mi temps c'est au minimum 12 heures par jour! Un mi temps où il faisait quoi au juste???

Écrit par : Dominique Degoumois | 09/11/2018

@longeole

Pour beaucoup la gauche est OK quand elle a remisé ses idéaux révolutionnaires, façon Cramer.
Pour d’autres, elle est OK quand elle ne gouverne pas et s’en tient aux manifs avec les maçons.

Tornare a façonné la politique sociale de la deuxième ville de Suisse, que personne ne retouche.
Mais ce qu’on préfère diffuser ici et ailleurs ce sont des querelles liées à ses traits de caractère.

Décaillet a raison, on doit juger les politiques publiques des élus pas leur personne.

Écrit par : Fahendrich | 10/11/2018

On peut être brillant et arrogant, deux traits de caractère relevés chez certains petits barons socialistes. Parmi mes fréquentations, celles qui ont le besoin irrépressible de montrer leur statut social à travers un style de vie ostentatoire, celles qui tapent sans scrupule dans le pot de confiture du bien commun et celles qui pratiquent le népotisme au travail en méprisant les gens du peuple se revendiquent ouvertement de la gauche social-démocrate. ("Oui, mais éclairée !")

Écrit par : Malentraide | 10/11/2018

Dominique vous ne m'apprenez rien car j'était commerçante durant 40 ans ! Maintenant, ce que faisait Mouchet ne doit pas l'avoir trop fatigué car tout le monde sait qu'un socialo ne travaille pas car il est fonctionnaire donc il fonctionne !

Écrit par : Justine Tittgout | 10/11/2018

OUI cher Malentraide@ mais cette lumière est celle d'une bougie, qui les soirs d'été tue en masse les papillons de nuits! Cher Fahendrich@ avec cramer on a faillit avoir une catastrophe écologique majeur à Chenevier merci pour la référence!!!! La politique pratiquée par les politiciens est totalement dépendante de leurs personnalités!

Écrit par : Dominique Degoumois | 10/11/2018

@Fahnendrich

Mais moi je n'ai pas attaqué Tornare, ni pris se défense d'ailleurs. Je ne le connais pas et je ne saurais donc juger son action. Donc vous ne pouvez pas me faire ce reproche. De plus je suis d'accord avec Décaillet et vous qu'il faut juger l'action des hommes et non leur personne.

En fait dans mon commentaire, je me contenais de faire un constat: voici un billet où le journaliste Décaillet prend la défense d'un politicien: Manuel Tornare, qui a été attaqué. Moi je me contente de constater que cet article suscite 23 réactions (pour le moment, au lieu d'une moyenne de 3 à 10 d'habitude) très vives, émanant de gens qui ne se manifestent pas d'habitude sur ce blog, et dont la plupart sont des condamnatiomns en bloc et sans nuances de la classe politique en général.

C'est uniquement ce constat qui retient mon attention. Je constate que la vox populi est très remontée contre les politiques en ce moment. C'est tout. Donc j'en déduis que si Maudet s'attend à de l'indulgence de la part du public, il se trompe.

Écrit par : John Longeole | 11/11/2018

Les commentaires sont fermés.