14/11/2018

Macron face aux Serbes : innommable !

 

Sur le vif - Mercredi 14.11.18 - 13.51h

 

Le comportement de Macron face au Président serbe, le 11 novembre dernier, donne la nausée à tous ceux qui connaissent l'Histoire. Écarter un frère d'armes de la Grande Guerre, écarter un peuple qui s'est battu avec héroïsme contre l'occupation nazie de la Yougoslavie (là où d'autres collaboraient), entre 1941 et 1945, l'écarter le jour du centième de l'Armistice, est un acte innommable.

 

Mais ouvrez les livres d'Histoire, Monsieur le Président ! Relisez la prodigieuse épopée de l'Armée d'Orient, commandée par le Maréchal Franchet d’Esperey ! Et puis, renseignez-vous un peu, voulez-vous, sur la terrible Histoire des Balkans entre 1941 et 1945. Il y eut des gens, dans des pays aujourd'hui très bien vus de la mode internationale, pour trouver beaucoup d'avantages à l'occupation allemande. Et puis, il y eut des peuples qui résistèrent. Ce fut le cas des Serbes.

 

Ce qui manque à Emmanuel Macron, c'est un minimum de connaissances historiques. Il est le Président de la France ! Le Président d'une grande nation, qui s'est construite, au fil des siècles, par le sacrifice et par les armes. Une nation qui a refusé les Empires, pour s'affirmer elle-même, parfois seule contre tous, comme en 1792, lors de la levée en masse pour défendre la Révolution.

 

Cette nation, en Europe, a quelques amis fidèles. Pas beaucoup. La Serbie en fait partie.

 

Vous venez de commettre, Monsieur le Président, après celle de François Mitterrand au début des années 1990, la deuxième trahison de la France à l'égard de la Serbie.

 

Pascal Décaillet

 

14:10 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

L'ENA ne produit plus que des incultes. Historiquement et économiquement incultes. Rien d'étonnant donc à ce que Micron, en pur énarque, n'y connaisse rien.

Écrit par : P. Douchez | 14/11/2018

Macron est monté dans le train de l'histoire comme un racaillon dans le métro. Les pauvres français doivent partager leur wagon avec ce donneur de leçons sans mémoire ni respect.

Écrit par : norbert maendly | 14/11/2018

Il y a près de 2 ans un psychologue italien parlait de macron quelques temps avant son élection, Sur youtube "macron est un psychopathe", tout ce qu'il disait se confirme aujourd'hui!

Écrit par : Dominique Degoumois | 14/11/2018

Mais la connaissance de l'histoire (méconnaissance devrais-je écrire!) n'est que le reflet de ce qui est enseigné, orienté, poli et "trié" depuis des années. On assiste à une volonté de réécrire l'histoire, de gommer les événements ou les détails de ce qui demande subtilité et analyse. Tout est écrit, commenté à l'aune des lunettes des années 2000, des analyses de ce qui plaît à la doxa dominante. Ici on veut interdire les pages d'un livre. débaptiser une rue, gommer les faits de l'histoire pour plaire à l'air du temps. Comment s'étonner qu'un président si représentatif de ce modernisme soit si inculte face à l'histoire de son propre pays, de ces pages où les alliances si funestes ont été ici appréciées et soutenues, respectées et là, banalement et tristement, honteusement, reniées et oubliées. La Tchécoslovaquie, comme d'autres, pourrait nous le rappeler tristement. La méconnaissance de l'histoire n'est que le reflet d'un enseignement idéologisé à l'extrême.

Écrit par : uranus2011 | 14/11/2018

N'y a-t-ii pas avec la prise de pouvoir un risque d'ivresse accompagnant les abus comme les excès avec la culture de la loi du plus fort ainsi que les courbettes des avides courtisans au lieu de profiter du pouvoir pour inverser "la loi du plus fort devenant le plus fort de la loi", laquelle? la loi de l'amour du prochain quel qu'il soit en tâchant toujours non d'admettre mais de comprendre, de se mettre à la place de l'autre en commençant par élever les enfants en cet art de l'empathie… les grandes personnes donnant l'exemple...

Démarche empathique non à suggérer dans le flou, le vague ou l'opacité mais à laquelle il faut donner droit de cité au collectif comme à l'individuel
Seul moyen de survie de la planète comme de ses habitants transition écologique comprise.
L'argent non maître mais serviteur.

On a lu le point de vue du psychiatre italien sur Monsieur Macron qu'il a précisé "ne pas connaître personnellement" mais comment voter? il doit y avoir une remise en question du protocole en question introduisant toujours une troisième personne selon les choix des votants... jamais finalement que deux candidats à l'élection présidentielle, notamment.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/11/2018

Je ne sais pas qui écrit les discours de macron, mails il a la fâcheuse habitude de vouloir culpabiliser tout le monde enfin tout ceux qui ne sont pas pro-bruxelles!

Écrit par : Dominique Degoumois | 14/11/2018

micron est un nationaliste européen et il se verrait président de ce machin appelé "union" européenne et de pouvoir dire au chef de l'"armée européenne": "C'est moi, votre chef!" Il se prend pour napoléon 3. Il n'y a plus de limite. Plus de limite non plus dans le mépris du peuple (ceux qui ne sont "rien").

Le lien évoqué par DD (8'51" - plus de 1,4 millions de vues):
https://www.youtube.com/watch?v=NNDgsw39m9s&feature=youtu.be

Écrit par : Daniel | 14/11/2018

Je suis aller voir sur le net "les citations de macron", c'est assez fort, ça me rappelle une citation de Bernard Shaw sur Oscar Wilde, -Il n'a pas d'ennemi mais tous ces amis le détestent!

Écrit par : Dominique Degoumois | 14/11/2018

"Je ne sais pas qui écrit les discours de macron..."
Manifestation organisée par Joseph Zimet, mari de Rama Yade.
Aux gens surpris, tout cela n'a rien d'un hasard,
mais relève de la longue mémoire.

Écrit par : LeVérificateur | 14/11/2018

Du grand guignol!
En ce jour de commémoration :

Le Serbe en face de l’Allemande, du Turc, et de l’Albanais du Kosovo bien serrés autour du Français!

Y paraît que l’ambassadeur de France à Belgrade a présenté ses excuses au président serbe.. celui-ci les a acceptées..
Question de valeurs..et de foi sans doute, le pardon.

Écrit par : N.Moser | 15/11/2018

Lu ceci, dans le dernier "Antipresse" de Slobodan Despot, pour info :
"Turbulences
FRANCE | Pourquoi le drapeau du Kosovo à Notre-Dame?

La mise cul par-dessus tête de l’histoire de France va bon train. Tandis que le Premier ministre rend hommage à Ho-Chi-Minh, ami notoire de la France, le Président fait accrocher à Notre-Dame, à la veille des célébrations de la Grande Guerre, le drapeau du Kosovo, l’«Etat indépendant» le plus controversé au monde dont la reconnaissance précipitée a été révoquée à ce jour par dix pays réels.

M. Macron® n’a pas manqué non plus d’inviter Hashim Thaçi, le président de cette entité, aux célébrations. D’autres chefs d’Etat, et non des moindres, l’auraient plutôt convié devant une cour pénale. Mais le chef d’Etat français se devait bien de récompenser son bon serviteur et agent!

Le sénateur et enquêteur suisse Dick Marty (dans Une certaine idée de la justice), décrit les relations professionnelles entre M. Thaçi et la France avec une délicieuse ironie:

«…les services de renseignement français ont entretenu des rapports privilégiés avec le groupe de Thaçi. Cela explique vraisemblablement les raisons de l’agressivité d’un député français lorsque je suis appelé à présenter et discuter mon rapport devant une commission du Parlement européen. Cela ne figure pas dans son CV publié par le site du Parlement, mais le député en question est un ancien de la DGSE en charge des Balkans, familier lui aussi de Thaçi et consorts. Il affirme n’avoir jamais entendu parler de crimes imputés à Thaçi avant le rapport Marty. Pour quelqu’un qui se présente volontiers comme le meilleur spécialiste des Balkans, c’est assez extraordinaire… Un singulier manque de curiosité pour un ancien agent secret. Une enquête de Spécial Investigation affirme d’ailleurs que Hashim Thaçi avait été engagé comme agent des services français.»

Quand on pense que ce «député français» et ex-barbouze si mal renseigné — dont le nom est bien connu des connaisseurs — était payé pour connaître tout des Balkans, et qu’il a manqué devenir ministre de la Défense, comment en vouloir au très jeune et peu informé président de ne pas savoir quel genre de racaille il fait communier aux célébrations nationales?"

Écrit par : Géo | 16/11/2018

@Géo
"Quand on pense que ce «député français» et ex-barbouze si mal renseigné — dont le nom est bien connu des connaisseurs — était payé pour connaître tout des Balkans, et qu’il a manqué devenir ministre de la Défense,"
Son nom, s'il-vous-plaît?

Écrit par : Daniel | 16/11/2018

"ce «député français» et ex-barbouze"

Arnaud Danjean ?

Écrit par : Chuck Jones | 26/11/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.