Le frisson du cocktail planétaire

Imprimer

 

Sur le vif - Mercredi 21.11.18 - 14.29h

 

La politique étrangère de la Suisse doit être au service des intérêts supérieurs du peuple suisse. Elle doit viser à garantir l'indépendance du pays, sa souveraineté.

 

Elle ne saurait avoir pour objectif principal de ne pas froisser le petit monde de la "Genève internationale", sous prétexte que ce dernier aurait laissé entendre, dans des cocktails, que nos signes de "repli nationaliste" les inquiétaient.

 

Qu'ils s'inquiètent déjà pour leurs pays, ces braves gens. Tiens, par exemple, qu'ils œuvrent à donner à leurs citoyens des droits populaires comparables aux nôtres.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.