24/11/2018

Pierre Maudet : Retour de l'île d'Elbe

 

Sur le vif - Samedi 24.11.18 - 07.04h

 

Le coup de poker de Pierre Maudet, bonapartiste dans l'âme, a des accents de Retour de l'île d'Elbe : une prise de risque inouïe, couronnée de succès, mais sans lendemain possible.

 

Lorsque l'Empereur débarque à Golfe-Juan, le 1er mars 1815, avec une poignée de fidèles, il n'est rien face à la masse des forces royalistes. Mais il sait une chose : Louis XVIII n'est rien, lui, face à l'Histoire, et rien non plus dans le cœur des Français.

 

Alors, il tente la folle aventure. Avec ses quelques grognards, ses Simon Brandt à lui, il s'enfonce dans les montagnes, direction Grenoble, et remonte vers Paris. Et là, le miracle se produit : les populations l'acclament, "l'Aigle vole, de clocher en clocher".

 

En moins de trois semaines, il est à Paris. Il reprend sa couronne. Mais hélas pour lui, plus rien n'est comme avant. Les Français voulaient bien voir surgir une dernière fois l'Aigle noir, mais les rêves d'Empire et de gloire sont déjà dévorés par les mites de la Restauration. À l'extérieur, la Coalition, très vite, se reforme. Et cette fois, l'Aigle aura face à lui le Duc de Wellington. Ce sera Waterloo. Ce sera la vraie fin.

 

Avec son coup de maître (que nous annoncions lundi soir), en appeler à la base pour tétaniser le Comité directeur, Pierre Maudet réussit un retour qui rappelle à la fois celui de l'île d'Elbe ou, pour prendre une comparaison plus récente, la contre-attaque allemande dans les Ardennes, fulgurante mais brève, en décembre 1944.

 

Voilà qui lui accorde un répit. Mais c'est sans lendemain. La confiance est entamée. Le réseau, déchiré. La remontée des renseignements, tronquée. Et, si la base de son parti a plus de légitimité que les 31 membres d'un Comité directeur, ce que nous croyons volontiers, alors l'Aigle devrait poursuivre sa logique jusqu'au bout : solliciter sans tarder la seule onction qui vaille pour lui, celle du suffrage universel.

 

Pascal Décaillet

 

07:54 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Maudet n'est pas mort... Vive Maudet !

Écrit par : norbert maendly | 24/11/2018

Les AG sont capitulardes.
Peau à peau, les membres font groupe et renoncent à exclure l’un des leurs.
Les « ténors » redeviennent ordinaires face au groupe. Pour un soir...

Écrit par : Botteri | 24/11/2018

Le suffrage universel ? C'est un peu salaud, car ce serait le jeter dans la cage aux lions. Le souverain n'est pas tendre lorsque ceux en qui il a placé sa confiance l'ont trahi.

Écrit par : Pierre Jenni | 24/11/2018

Politiquement, Maudet est bel et bien mort et si le PLR genevois persiste a vouloir le rescusciter, il partagera son sort.

Écrit par : Jean Jarogh | 24/11/2018

Dans ce moment-là de la politique suisse, Maudet est cuit. Zéro, plus aucune chance. Ses camarades genevois auraient dû le lui faire comprendre. Tant pis, ils perdront tous. Et aussi sur le plan national, romand en tout cas. Le PLR, symbole du bradage de la Suisse à l'Europe et de l'égoïsme affairiste, va dégringoler méchamment dans les années à venir. L'UDC ne va pas en profiter, vu le niveau des bras-cassés qui constituent son personnel politique. Et donc la Suisse va devenir encore plus socialiste, donc plus d'immigrés et leurs familles en Afrique à entretenir aux frais des malheureux qui auraient encore l'idée débile de travailler ici...et de ne pas faire comme tout le monde : vivre au crochet de l'Etat...

Écrit par : Géo | 24/11/2018

Le délai dans la communication de la résolution du PLR-GE n'est pas pour trouver comment sauver le Désappointé Maudet, mais pour trouver assez de vestes propres où accrocher les gros actifs très visibles et les petits actifs secrets moins visibles mais très pourris qu'ils avaient épinglés sur celle de Pierre Maudet, maintenant plus infestée que la fourrure des toutous amenés à la clinique vétérinaire Touray & Meyer.

http://www.vetclinicgambia.com/

http://www.vetclinicgambia.com/videos/vet-clinic-gambia-videos/


Si vous voulez mon avis, les autres PLR suisses ont décliné l'invitation de de Senarclens aux Grand Marché Aux Puces du boulevard Jacques-Dalcroze.

https://www.linternaute.fr/bricolage/guide-maison-et-jardin/1411150-se-debarrasser-des-puces/

Écrit par : Chuck Jones | 24/11/2018

A l'instar de celle de l'empire, l'implosion du PLR semble inéluctable. Et Maudet finira sans doute à Sainte-Hélène.

Écrit par : Nicolas D. Chauvet | 24/11/2018

Je suis parmi les premiers à avoir demandé sa démission. Mais maintenant je souhaite qu'il se maintienne le plus longtemps. Pourquoi?

Parce qu'ainsi lui et son parti nous montrent de manière cinglante quelles sont leurs valeurs profondes: argent, pouvoir et corruption, et tout faire pour se maintenir au pouvoir. Alors plus ça durera, mieux ce sera pour se débarrasser de ceux qui auront montré à cette occasion leurs VRAIS VISAGES. Pas au service du peuple, pas au service de la démocratie, mais tout le contraire: un mépris de l'honnêteté, de la rectitude, de l'humilité. Des aristocrates (le pouvoir pour l'élite!) et des ploutocrates.

Nous avons un menteur au gouvernement. Qu'il continue donc de manipuler le peu d'inconditionnels qu'il lui reste: ses clients.

Écrit par : Daniel | 24/11/2018

Désespéré et désespérant...

Écrit par : Yan Aegerter | 24/11/2018

Hmmmmmmmmm ...

Abouuuu ... ABouuuuu ... Abouuuuu

https://www.theguardian.com/world/2018/nov/26/matthew-hedges-jailed-british-academic-pardoned-by-uae

Écrit par : Chuck Jones | 27/11/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.