06/12/2018

L'incomparable fumet du silex

 

Sur le vif - Jeudi 06.12.18 - 12.37h

 

Dans la vie, on ne se lève pas le matin en se disant : "Youpi, aujourd'hui, je vais faire des compromis !".

 

Non. On se lève avec des convictions. Fortes. Ancrées. Nourries par une vie d'expérience et de jugement. Et puis, ces convictions, si on a choisi d'entrer dans un espace de dialogue (qui pourrait, par exemple, s'appeler un Parlement), on les frotte, on les oppose, aux idées des autres. On se bat ! Et le frottement doit dégager l'incomparable fumet du silex, et nul autre.

 

Et puis, chacun s'étant courageusement battu, peut-être qu'à la fin, on négocie un compromis. Et puis, peut-être pas.

 

Mais en aucun cas, on ne se lève le matin, Mesdames et Messieurs les centristes professionnels, en se disant : "Youpi, je vais faire un compromis !".

 

Pascal Décaillet

 

 

12:45 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Les champions du compromis sont toujours très bien élus, forcément ils ne dérangent personne.
C'est la bonne volonté du peuple qui fait que les champions du compromis s'attirent des lauriers.
Mais ceux qui font avancé le schmilblick ce sont les casseurs de compromis comme Blocher qui a permis à notre pays de rester souverain dans une Europe qui part en dictature.

Écrit par : norbert maendly | 06/12/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.