10/12/2018

Sans-culottes monarchistes

 

Sur le vif - Lundi 10.12.18 - 09.41h

 

Singulière contrée, tout de même, où l'on décoche les fourches, le samedi, en se promettant de promener sur une pique la tête du tyran, et où chacun, dès le dimanche, attend avec une extatique impatience les mots du monarque, pour les Vêpres du lundi.

 

C'est tout le paradoxe de la France : attendre d'une Révolution qu'elle vienne d'en haut. Ou, tout au moins, qu'elle soit adoubée par la majesté suprême. Celle-la même qu'il s'agissait d'anéantir.

 

Tout Michelet, tout Tocqueville, toutes les plus lumineuses pages sur la Révolution, sont contenues dans cette géométrie de la Base et du Sommet.

 

Pascal Décaillet

 

 

09:57 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Le "monarque" ?

Les vrais patrons sont ici:

http://hoplite.hautetfort.com/archive/2018/12/10/double-standard-6111877.html#comments

Symboliquement, c'est très fort.
Un acte "tellurique", comme un pieu planté dans le corps de la France.

Écrit par : UnOurs | 11/12/2018

Les commentaires sont fermés.