21/01/2019

Dans quel monde vit Pascal Couchepin ?

 

Sur le vif - Dimanche 20.01.19 - 17.57h

 

Comment Pascal Couchepin ose-t-il déclarer au Temps que les bas salaires , en Suisse, ont été protégés par les mesures d'accompagnement à la libre circulation ?

 

Dans quel monde vit-il, dans quel univers mental, intellectuel, social ? Pense-t-il qu'on puisse encore, aujourd'hui, proférer sans réactions de telles énormités sur les plus précaires de nos compatriotes, sur ce qu'ils vivent depuis bientôt vingt ans ?

 

S'imagine-t-il qu'un tel discours, une telle arrogance ultra-libérale, courante à son époque (début des années 2000, et lancement, justement, de la libre circulation), soient encore recevables, aujourd'hui ?

 

Ne voit-il pas que le libéralisme a reculé en Suisse, que la notion de préférence indigène progresse à grands pas ? Que les Suisses veulent un retour de l’État, du protectionnisme, de la justice salariale ?

 

Comment un tel esprit politique peut-il commettre une telle erreur d'appréciation ?

 

Ne se frotte-t-il plus qu'à des courtisans ?

 

Pascal Décaillet

 

 

10:08 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Qui a oublié Pascal Couchepin se frottant les mains en déclarant que "désormais la médecine est une entreprise commerciale"!?

Alors que la médecine était et devrait être un "art touchant au sacré".

Un rêve: celui de médecins prochainement art thérapeutes.

A quand le retour à la "vocation" réponse à un "appel" qu'il s'agisse des médecins ou des pasteurs (lu, citant de mémoire il y a quelques années, que "Si tu as fait de bonnes études, un bon contact mais ne sais pas quoi faire viens nous rejoindre… signé les pasteurs (annonces 24heures)

Faut-il préciser qu'un peu plus tard on observa que les temples, à part les "cheveux gris" se vidaient pas mal… suivant où anciennement trois cultes par semaine un seul et la visite pastorale aux malades, entre autres, fut radiée du cahier des charges… en même temps que progresse l'islam et notamment l'islam "social" comme moyen de conquête (conquêtes territoriales, la petite guerre de Mahomet, et conquête de soi-même, de Mahomet également), la grande guerre).

Comment s'étonner que des jeunes manquant cruellement de repères et d'idéal se tournent vers une idéologie qui n'a pas encore revu, corrigé ou passé aux oubliettes ce qui doit l'être!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 21/01/2019

Le libéralisme à la Couchepin, c'est vendre les poules pour acheter des œufs.

Écrit par : UnOurs | 21/01/2019

Je ne comprends pas Pascal Couchepin. A première vue il paraissait sympathique avec sa rudesse de notable provincial. Mais on s'est aperçu qu'il n'était rien d'autre qu'un opportuniste. Il a réussi à se hisser jusqu'aux honneurs du Conseil fédéral. Bravo! Mais quelle aura été sa politique? Il n'a rien apporté, sauf des coups de gueule et des coups tordus contre son collègue Blocher. Aucune réforme sérieuse, allant au fond des choses. Son bilan est nul. Il a fait plusieurs déclarations disant que la Suisse telle que nous la connaissons, avec ses institutions, sa démocratie directe, ne pourrait pas subsister dans l'Union Européenne. Donc, s'il pense cela, et s'il aime son pays comme il le prétend, il aurait dû combattre durement les projets oligarchiques mondialistes pour asservir la Suisse. Mais non, il a toujours été un euroturbo. L'autre jour il s'est encore prononcé pour cet accord cadre infect. Il a choisi cette ligne contre son sentiment profond. Pourquoi? Il ne peut y avoir qu'une explication: c'est qu'il avait compris que les puissants de ce monde, dont dépendent les carrières des petits politicards comme lui, veulent cela. Alors pour faire carrière il n'aura pas hésité à brader son pays. C'est minable. Non vraiment, impossible d'avoir beaucoup de respect pour ce personnage de grimpion médiocre et gonflé.

Écrit par : Patriote | 24/01/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.