Relax - Détente

Imprimer

 

Commentaire publié dans GHI - 13.03.19

 

Bains chauds ? Sauna ? Hammam ? Massages relaxants ? Week-ends à Abu-Dhabi ? Derniers tangos, dans les primes floraisons de l’aube ? La fonction de membre de l’exécutif de la Ville de Genève (ils sont cinq, dont un Maire, tournant chaque année) doit comporter de prodigieux avantages, pour qu’une telle foule, tous partis confondus, se presse au portillon de la « candidature à la candidature ».

 

Prenons les Verts. En ville, il sera bientôt plus simple de dénombrer les membres de ce parti n’étant pas candidats, que les postulants. A Ensemble à Gauche, ils commencent à sortir du bois, chapelle par chapelle, crypte par crypte, cellule par cellule, annonçant pour les semaines qui viennent l’algébrique complexité des comètes, à l’approche de l’équinoxe.

 

Une myriade de candidats, pourquoi pas ? Le bon peuple, simplement, s’il considère les équipes sortantes, notamment celle-ci (2015-2020), cherche avec pas mal de désespoir les mirifiques réalisations qui auraient été offertes, en compensation des avantages. Il cherche, et peine à trouver.

 

Dès lors, le risque est énorme de se dire : « Beaucoup de candidats, peu d’élus. Un tonnerre de promesses, et puis le calme plat. Tant de miroirs brandis, tant d’alouettes prises au piège, si peu de progrès réels pour la Ville ». Ramené au monde de Shakespeare, on pourrait résumer les choses en affirmant que tout commence avec « La Tempête », et que tout, dans ce Finistère du Lac si cher à nos cœurs, se termine avec « Beaucoup de bruit pour rien ».

 

Pascal Décaillet

 

Lien permanent Catégories : Commentaires GHI 4 commentaires

Commentaires

  • Nous voulons souvent que nos élus soient des "gens comme nous" (avec quelques compétences spécifiques en plus). Nous devons alors aussi les empêcher d'être des "gens comme nous" du point de vue de certaines de leurs faiblesses, ou du moins les empêcher de céder aux mêmes démons qui nous menaceraient à leur place.
    Ou alors s'y faire.

  • Ben..... un page entière sur GHI et La Tribune..... Ce n’est pas le choix qui manque!

    « Tout commence par la tempête « « un tonnerre de promesses, et puis le calme plat .... » Si les genevois étaient plus éveillés, et moins avides, ce genre de candidats qui surfe sur la mauvaise foi, la peur, la « misère «  n’existerait pas! Mais c’est du domaine du rêve! Les gauchistes ont encore de beaux jours devant eux! Humanisme hypocrite oblige!

  • A la limite, ça ne me gênerait pas tellement qu'un politicien de droite "s'en mette plein les fouilles", c'est dans la logique de ceux qui ne voient que le "marché". Le problème avec ces politiciens de gauche "qui se servent sur la bête", c'est qu'en plus ils nous donnent constamment des leçons de "bien-penser", de générosité envers les migrants, de civisme par rapport aux impôts etc...

    Je regrette que l'on ne soit pas dans l'ancienne Chine quand l'empereur découvrait qu'un de ses gouverneurs "s'était servi"...

  • Un gros fromage.

    Et des rats.

Les commentaires sont fermés.