Netanyahu : arrogance et domination !

Imprimer

 

Sur le vif - Dimanche 07.04.19 - 14.16h

 

Le Premier ministre israélien sème la guerre, et personne ne dit rien ? Dans une déclaration explosive, hier soir, Benjamin Netanyahu, à trois jours d'élections législatives très disputées, face à son rival Benny Gantz, déclare prévoir l'annexion pure et simple des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, en cas de réélection. Pour qui connaît l'échiquier du Proche-Orient, c'est une bombe, une provocation, un acte de mépris supplémentaire face au peuple palestinien, qui attend un État et ne reçoit qu'arrogance et domination.

C'est une tradition, dans les élections israéliennes, d'aller chercher les voix des ultra-conservateurs dans les derniers jours de campagne, par des déclarations fracassantes. Mais là, le record est battu. Cette affirmation dominatrice ne peut s'expliquer que par le blanc-seing octroyé par Trump - qui aura besoin d'un certain électorat pour sa réélection - aux franges les plus ultras de la politique israélienne. Nous avons souvent, ici, dans d'autres commentaires, condamné sans appel les choix de Trump dans sa politique au Proche-Orient et au Moyen-Orient, notamment ses gages incessants donnés à la politique coloniale israélienne, et sa diabolisation de l'Iran, pays avec lequel il veut une guerre.

Je me suis rendu plusieurs fois au Proche-Orient. Je me considère comme un ami d'Israël, dont je reconnais pleinement le droit à l'existence, ET (car la logique ne peut être qu'inclusive) comme un ami du peuple palestinien. Depuis des décennies, je plaide pour que ce peuple ait un État à lui. Un État, oui, avec toute la dignité politique que comporte ce mot, et non un statut d'administré sous surveillance israélienne. Encore moins, un statut d'occupation. Encore moins, un statut d'annexion !

Nous devons maintenant dire notre colère. La neutralité, M. Cassis, ça n'est pas le silence. Les propos de M. Netanyahu constituent, face au monde, face au droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, une provocation éhontée. Ils visent un double but. Le premier, dans l'ordre de la politique intérieure, est d'arracher les ultimes voix des partis extrémistes pour les élections. Le second est de tester jusqu'où peut aller le discours sous protection de Trump, dans l'ordre de l'arrogance et de la domination.

Le Conseil fédéral doit condamner ces propos. La Suisse doit condamner ces propos. Toute personne souhaitant une solution de paix au Proche-Orient, pour Israël comme pour les Palestiniens, doit condamner ces propos. Il en va, tout simplement, de notre honneur.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 8 commentaires

Commentaires

  • On partage votre consternation.
    Il ne s'agit que d'affaires de réélections et, comme écrit dans la presse, d'appels du pied aux électeurs.
    Trump et "trompettes de la renommée" le soutenant… une fois de plus.

    Comment ne pas voir de rapport entre la politique de M. Netanyahou et l'antisémitisme (laissons de côté cet'"antisionisme" masquant ou déguisant l'antisémitisme, c'est-à-dire la judéophobie) croissant!?

  • C`est l`as de pique de Netanyahu dans les élections de mardi. S`il les gagne, pas sur du tout qu`il tienne sa promesse de mort car il sait que cela rendrait les Palestiniens fous de rage et de douleur avec toutes les conséquences que l`on devine. Par contre, il ne peut se permettre de perdre les élections car alors c`est la prison...

  • L'annexation a déjà eu lieu. Il y a près de 600,000 colons israéliens étables en Cisjordanie, soit (déjà












































    De facto, l'annexation a déjà eu lieu. Près de 600'000 colons israéliens, soit un peu plus de 20% de la population totale de la Cisjordanie. Colons qui contrôlent d'une main arméer 42% des terres et (selon le quotidien Le Monde) , près de 80% des ressources naturelles, eau comprise.
    On dirait que pesonne ne s'en était aperçu avant que "Bibi" ne le ptoclame !

  • Aujourd hui Netanyahu est dans un giratoire. Soit, il va aller en Prison soit au Kenesset. Quelqu un pourrait-il me dire la différence entre ses deux destinations-choix de Bibi, le gros menteur?

    Rien ne changera dans la politique sioniste (attention nous sommes des anti-sémites si nous sommes contre la politique sioniste... comme beaucoup de faussaires de l Histoire en prêchent violemment sur ces blogs et qui sont absents car ils sont partis soutenir BIBI!

    Au fond, pour nous les Auisses, qu est ce qu on a à foutre de ce qui arriverait à Netanyahou et aux élections là bas...?

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Quand 20% des Israeliens vivent au dessous du seuil de la pauvreté, et un pays devenu celui de l apartheid alors que l armée, une des plus puissantes du monde bouffe 70% du budget de l Etat, il faudrait comprendre que quand la Guerre va tout va...Et en 2039, que se passe-t-il, suivez mon regard....

    Nous les Suisses, en quoi nous intéressent-ils si Netanayahu irait soit en prison soit au Kenesset? Rien...

    Avez-vous entendu des nombreux mouvements de la paix en Israel surtout celle -là: La prière des Mères Palestiniennes et Israeliennes, prière sous titrée en Français, cliquez sur la 2 ème photo :

    https://www.pressenza.com/fr/2016/12/la-priere-des-meres-des-femmes-chantent-pour-la-paix/

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Netanyahu n'a jamais été intéressé par une solution à 2 Etats ni par la paix avec les Palestiniens. Seul le conflit perpétuel, peut selon lui, garantir la suprématie juive en Israël. Il n'a pas hésité à exclure les autres minorités d'Israël. Aussi longtemps qu'il sera soutenu par les lobby aux Etats-Unis et en Europe, rien ne changera. Il ne faut pas non plus compter sur Cassis pour avoir un sursaut de dignité et prendre position contre le suprémacisme de Netanyahu.

  • Il suffit de punaiser une carte au mur, avec les relevés de terrains des zones A, B et C, pour comprendre que la thèse des deux États est devenue caduque dès les années 2000 déjà.
    Dans une interview accordée à la radio de l'armée, le premier ministre a précisé qu'il n'avait pas l'intention d'annexer toute la Cisjordanie, seulement les terres de la zone C (63% environ de la Cisjordanie) où les colonies sont situées. La zone C comprend une population en forte progression de 390 000 Israéliens, répartis dans 135 colonies, et environ 300 000 Arabes. Certains territoires sont presque totalement dépourvus de toute population «palestinienne». C’est Israël qui en assure la sécurité et qui gère la construction de toutes les infrastructures.
    Ceux qui accusent Bibi de suprémacisme devraient se rendre à Tel-Aviv pour apprécier la diversité de sa population, la richesse de sa vie culturelle et artistique ainsi que le développement fulgurant de son économie dans les domaines de pointe. Et de constater que la grande majorité des pharmaciens de cette ville sont des «palestiniens» parfaitement intégrés, assimilés... et appréciés!

  • On peut ne pas apprécier la déclaration de B. Netanyahou, certes provoquante.
    Mais de là à vouer aux gémonies la droite et l'intransigeance du nationalisme israéliens, immergés dans l'hostilité arabe et musulmane, c'est assez étonnant sur ce blog conservateur éclairé mais, soit…
    Cependant, pour avoir un autre son de cloche, chrétien conservateur, et sortir un peu de la bien-pensance européenne, voir au lien ci-dessous :

    https://www.dreuz.info/2019/04/07/israel-a-la-chance-immense-davoir-binyamin-netanyahou/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel