A Genève, entre 2013 et 2018, on a circulé !

Imprimer

 

Sur le vif - Vendredi 12.04.19 - 16.26h

 

Quand il n'y a pas la Manif pour le climat, il y a la Course des ponts (après-demain, dimanche), ou "Toutes en moto". Quand il n'y a pas "Toutes en moto", il y a le Marathon, ou le Semi-marathon, ou le Triathlon. Quand il n'y a pas le Triathlon, il y a la Course de l'Escalade, puis le Cortège de l'Escalade. Puis à nouveau la Manif pour le climat. Puis, chaque dernier vendredi du mois, la Critical Mass. Puis à nouveau la Manif pour le climat. Puis le Cortège du 1er Mai. Puis la Grève des femmes du 14 juin. Puis une partie des Quais bloqués (on se demande pourquoi !), pour l'Hommage aux morts du 11 novembre. Puis à nouveau la manif pour le climat. Puis à nouveau la Critical Mass.

 

A chaque fois, MM Dal Busco et Poggia donnent généreusement les autorisations. A chaque fois, la circulation est bloquée pendant, parfois, des heures. A chaque fois, c'est l'automobiliste genevois qui est pris en otage de festivités dont il ne faut surtout pas contrarier le sens, ni l'esprit. A chaque fois, on se plie dans le sens du vent. Sans compter les interminables travaux de réfection des chaussées, installation de matériel phono-absorbant. Sans compter les Géants, qui ont totalement bloqué la ville.

 

Alors, M. Dal Busco, que je respecte et apprécie comme un homme d'Etat honnête et rigoureux (je ne disconviens pas de ce jugement), je vous dis que les automobilistes genevois, qui sont aussi citoyens et citoyennes de Genève, contribuables de Genève, commencent à en avoir plus que marre ! On a l'impression que vous vous couchez devant la première demande de manifestation venue, vous lui faites tous ses caprices, vous lui laissez toute la place sur la chaussée publique, destinée à l'origine au trafic routier, vous n'osez contrarier aucune revendication à la mode.

 

Alors oui, les automobilistes genevois en ont marre. On peut dire ce qu'on veut de M. Barthassat, ironiser sur son côté fantasque, atypique, matamore, vibrionnant. Mais désolé, à Genève, entre 2013 et 2018, on a mieux circulé qu'avant. Et mieux circulé qu'aujourd'hui.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 2 commentaires

Commentaires

  • Merci de reconnaître (bien que tardivement) l’indéniable bilan positif de M. Barthassat, ce que je ne cesse de répéter depuis bien longtemps. C’est le premier magistrat en charge des transports, depuis près de 20 ans, à avoir tenté d’apporter des solutions pragmatiques à une situation de blocage voulue et de plus en plus critique. Ses services (dont les entrées en fonction remontent, rappelons-le, en grande partie à l’époque des magistratures vertes) ne lui ont sans doute pas facilité la tâche, et lui ont même sans doute passablement savonné la planche. Son successeur, malheureusement, s’il fut un excellent ministre des finances, s’avère une véritable erreur de casting dans ce département.

    Durant la dernière campagne, deux magistrat ont été particulièrement, et souvent injustement, malmenés par notre chères officines de presse: M. Barthassat et Mme Torracinta. De manière assez incompréhensible, ces campagnes de dénigrement ont été fatales à M. Barthassat, alors qu’elles semblent avoir provoqué un élan de sympathie en faveur de sa rivale socialiste. Si l’on s’était borné à comparer leurs bilans respectifs, gageons que le résultat aurait été inverse...

    Quant au troisième larron, de manière encore plus incompréhensible, ses frasques, pourtant connues, ont été soigneusement cachées, jusqu’après l’élection. Après quoi l’on a pu constater le déchaînement que l’on sait.

    C’est entre autres pour cela que je n’ai pas renouvelé mon abonnement à la Tribune de Genève.

  • Et ce n'est que le début. Je vous encourage à prendre connaissance du programme de la DGT qui promet le blocage totale de la ville avec, notamment la fermeture de l'axe Nord-sud soit rue de Lausanne et place Cornavin et la condamnation de la dernière artère Est-ouest par la mise en site propre de la rue de Lyon.
    Dès 2023, soit le début des travaux d'agrandissement de la gare Cornavin.
    https://www.ge.ch/document/transports-plan-actions-du-reseau-routier-2015-2018/telecharger

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel