Trafic immobilisé le dimanche : ça continue !

Imprimer

 

Sur le vif - Jeudi 02.05.19 - 16.13h

 

Fantastique ! Pour une fois, le Tour de Romandie n'arrive pas sur la rive droite. Les habitants de cette partie de la ville, nourrissant encore quelque espoir de se déplacer en transport privé, commençaient à se dire qu'ils pourraient, cette année, souffler un peu.

 

Las ! C'était sans prévoir le cortège "Marche de vie pour Israël", qui partira de la Place des Nations à 13h, avec plusieurs centaines de personnes.

 

En clair : rive gauche totalement immobilisée par le Tour de Romandie ; rive droite partiellement immobilisée, exactement au même moment, par une manifestation.

 

Aucun respect pour les automobilistes genevois. Aucune consultation des habitants des quartier touchés. Aucune espèce de coordination, avec vue d'ensemble sur les différentes manifestations autorisées, et un minimum de connexion de neurones.

 

A Genève, les usagers de véhicules privés sont considérés comme des vaches à lait. Payer, payer, encore payer. Et se faire souffler régulièrement l'usage de la chaussée publique, avec la totale complicité des autorités, par des manifestations sur lesquelles ils ne peuvent jamais se prononcer.

 

Et le week-end prochain, ce sera le Marathon, et puis ça continuera !

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 5 commentaires

Commentaires

  • On finit par regretter le défunt "Parti des automobilistes".

  • Et en plus le site du marathon ne fonctionne pas, vous ne pouvez pas savoir ce qui est possible ou bloqué...
    https://www.harmonygenevemarathon.com/races/view/relay-marathon

  • Je crois entendre le "ts.. ts.. ts.." des poètes romantiques allemands qui vous liraient.

  • On se réjouit! Que du bonheur! A part ça, il faudra qu'un jour les troupes du PDC questionnent la présence au gouvernement de Serge Dal Busco qui, en endossant pleinement la politique verte en matière de circulation, trahit clairement ses électeurs... Honte à lui!
    Cordialement, Jacques Louis Davier

  • Dès que quelques centimètres carrés de bitume sont inutilisables pour différentes raisons, les plaintes affluent ...

    Et si on commençait sérieusement à se poser la question de comment faire exécuter des travaux sans perturbation ou mieux encore organiser une marche, une course cycliste, etc...

    Les collégiens s'inquiètent du réchauffement climatique et les adultes gémissent parce qu'ils ne peuvent pas sortir leurs quatre fauteuils sur roues ...

Les commentaires sont fermés.