Bienvenue à la religion du climat !

Imprimer

 

Commentaire publié dans GHI - Mercredi 08.05.19

 

En ce printemps où le réchauffement tarde à nous écraser de ses rayons caniculaires, la classe politique, quasiment unanime, n’a plus que trois mots à la bouche : le climat, le climat, et encore le climat. A croire que l’Histoire s’est arrêtée. Elle aurait laissé le tragique au vestiaire, se serait elle-même éclipsée, ainsi que la politique, les rapports sociaux, l’économie, la lutte des classes, les syndicats, le patronat. Tout cela, évaporé ! Il n’y aurait plus ni mémoire ni projection, ni guerres, ni ennemis, ni dominants, ni dominés, ni oppression, ni liberté : il n’y aurait plus que « l’urgence climatique ». Reconnaître son absolue priorité ne relèverait plus d’un choix politique. Mais d’un dogme théologique. La religion du climat est née. Avec son clergé, ses sermons, ses autocritiques, ses confessions, ses grands-messes du samedi, ses enfants de chœur, ses péchés, ses processions de rédemption, son chemin d’Apocalypse, son Salut, ses damnés. A l’école du jugement, il n’y aurait plus que le Dernier.

 

Tenez, les processions du samedi. Sanctifiés, les jeunes qui défilent « pour le climat ». Encouragés par les autorités. « Ils sont l’avenir, ils nous montrent le chemin » : ce ne sont plus des ados des écoles, non, ce sont des anges et des archanges, des séraphins, leurs trompettes sont musiques du futur, ils nous ouvrent la voie du Salut, les portes du Paradis. Ils sèchent les cours ? Mais comme ils ont raison, les chérubins, c’est pour la bonne cause ! Surtout, pas de sanctions ! Pas de remarques ! Pas d’oppositions ! Rien qui, de la part des adultes, des parents ou des maîtres, pourrait laisser poindre le grief de paraître ringard, d’un autre temps, insensible à la théologie de « l’urgence climatique ».

 

Les partis politiques ? Tous convertis au discours des Verts. En Suisse, nous avons aujourd’hui les Verts, dont la sainte doctrine constitue le chemin de foi défini et délimité. Mais nous avons aussi les radicaux Verts, les libéraux Verts, les PDC Verts. Il n’y a guère que l’UDC et une partie courageuse de la gauche radicale (celle, d’un autre temps, qui s’accroche encore à la justice sociale, et autres mignardises ringardes), pour oser encore émettre quelques doutes sur l’impérieuse nécessité de la Croisade climatique. Reprendre la Jérusalem céleste, la libérer de l’infidélité polluée, assainir les cieux, préparer la voie des anges. Alors oui, le PLR devient Vert, le PDC n’en peut plus de verdir, les partis du gentil centre-droit se sont convertis, ils ne jurent plus que par le climat, les radicaux en ont oublié l’industrie et le Gothard, la démocratie chrétienne a rangé la Doctrine sociale de Léon XIII sous la poussière des étagères, il n’y a plus que le climat, le climat, et encore le climat.

 

Dès lors, la politique est mise entre parenthèses. De même, la confrontation rationnelle des arguments. Au frigo ! Et nous, les citoyennes et citoyens, pour qui tombèrent Bastilles et privilèges, redevenus fidèles ou infidèles, obéissants ou hérétiques, sauvés ou damnés. Vive le progrès !

 

Pascal Décaillet

 

 

 

Lien permanent Catégories : Commentaires GHI 10 commentaires

Commentaires

  • Monsieur,

    Se soucier de l’avenir de la Terre donc du climat et de tous ses habitants (humains dont la population en pleine croissance est la plus ravageuse, animaux, végétaux et tous les autres) n’est pas une religion dogmatique.
    C’est un combat légitime pour qui ne veut pas tenir la traîne du pouvoir mondialiste et basé sur le profit immediat et la croissance infinie dans un monde fini.

  • Petit reportage passionnant sur youtube sur un volcan qui en 1257 est entré en éruption, pendant seulement 36 heures, sur l'île de Lombok en Indonésie! L'effet a été désastreux sur le climat mondiale pendant près de 3 ans! Il y a eu des famines partout, entre autre, en Europe, au Japon! Il y a dans le monde des milliers de volcans susceptibles de détraquer le climat, pendant 3/4/5 ans! Pas loin de nous l'Etna, le Vésuve, et quelques super volcans en Islande! Sans parler de Yellowstone aux USA!

  • Pourquoi interpréter comme un délire religieux ce qui relève de la physique?

    Et puisque vous évoquez l'histoire suisse avec son Gothard, ses partis politiques, etc., remontez un peu plus loin: Il y a 15'000 ans, l'endroit précis où se trouve votre bureau était couvert de plusieurs centaines de mètres de glace. Pour quelques degrés de moins! Voilà qui donne une idée des forces en jeu et fait craindre à certains les effets de quelques degrés en plus. Tous des décervelés?

  • Merci Monsieur Décaillet d'aller à contre-courant.

    Nous avons eu la religion des droits de l'homme, maintenant apparaît celle du réchauffement climatique.
    Le problème n'est pas de nier ce réchauffement mais d'en connaître la cause. Il y a beau y avoir 12'000 scientifiques dont 1700 Suisses, ça ne fait pas une vérité. Il faudrait, par exemple, penser à demander à Galilée qui avait tort par rapport à la doxa de l'époque. Oui, en science les grands nombres n'ont aucune valeur de vérité contrairement à ce que pensent tous ces nouveaux idiots utiles du réchaufisme.
    Certains ont compris tout le fric qui pourrait se faire sur le dos du climat. Il en est de même avec l'immigration de masse, le radicalisme islamiste, les psychopathies, j'en passe et des meilleures.

    Une conférence sur la manipulation climatique donnée par Camille Veyres,

    https://youtu.be/pDAmZ3a6DYA

    Après avoir écouté cette conférence, vous comprendrez que toute cette fumisterie est une affaire de gros sous.

    Bien sûr, il y a d'autres scientifiques climatosceptiques qui partagent ses vues. Sont-ils minoritaires? Ce n'est peut-être pas si sûr car ils ne sont pas invités à se prononcer auprès du GIEC.

  • Une nouvelle religion est née pas sur qu'elle soit moins radicale que l'autre. Le "Courant" vert veut nous soumettre. Les écologistes sont d'ailleurs les meilleurs défenseur de l'idéologie dont ils partagent bien plus qu'une préférence pour la couleur verte.

  • Vous avez très bien décrit le phénomène. C'est comme quand l'Eglise voulait forcer les gens à se convertir en profitant de la grande peur de l'an mil. On nous effraie avec la fin du monde pour demain matin. Ici ce sont les pouvoirs oligarchiques mondialistes qui ont fabriqué l'épouvantail du réchauffement climatique, et l'agitent avec leurs marionnettes diverses : Greta Thunberg, le GIEC, les marches pour le climat organisées au moyen des réseaux sociaux et du big data par des spin doctors professionels, et le tout c'est poour inciter les gens à voter "Vert" et ainsi tenter de briser la lame de fond populiste qui s'inquiète du seul vrai problème angoissant et irréversible: le grand remplacement des populations européennes par les migrations massives, voulues et organisées par les mêmes pouvoir mondialistes pour faciliter le nouvel ordre mondial.

    Le soi disant réchauffement climatique est voulu pour créer une panique et faciliter le projet oligarchique de création d'un gouvernement mondial.

    CQFD.

  • Appréciez également le dogmatisme des réchauffistes!

    https://www.marianne.net/medias/pascal-praud-vs-claire-nouvian-le-montage-video-qu-ne-vous-pas-montre

    Claire Nouvian est-elle une scientifique? Quelle est sa formation?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Claire_Nouvian


    Mais au fait qu'est-ce que la climatologie?

    https://www.contrepoints.org/2013/07/16/130902-climat-la-climatologie-une-science-exacte

  • Monsieur,
    De gros problèmes pointent à l'horizon. Nous en voyons déjà les prémisses: phénomènes météo extrêmes, augmentation des maladies pulmonaires dues à la pollution,etc.
    Je n'adhère à aucune religion. Je me préoccupe simplement de l'avenir de ma fille.
    Et si notre civilisation veut perdurer, mettons-nous vraiment au renouvelable:
    biogaz, biocarburant (huiles de friture usagées, déchets agricoles), solaire, éolien, hydrogène, etc..
    Et abandonnons les énergies fossiles.
    Un capitaine de tanker amorce un changement de cap environ 2 kilomètres avant l'endroit où la manoeuvre va devenir effective. Il en est de même pour tous les sujets sociétaux, y compris le climat.
    Meilleures salutations.
    C. Demierre

  • Monsieur Demierre,
    les phénomènes météo extrêmes ont eu lieu aussi avant la petite ère glaciale, après la période chaude du Moyen Âge. Donc ça peut aller dans les deux sens ? Que choisir ? Vu ce mois de mai, j’ai des doutes...

  • J'ai toujours apprécié les débats d'idées mais là je dois avouer que les climatosceptiques me gonflent. Pas tant dans leurs arguments qui se défendent, mais dans la posture qui suggère qu'il n'y a pas d'urgence à modifier nos comportements. Car, que vous le vouliez ou non, ce courant de pensée contribue à déresponsabiliser et à minimiser l'impact de l'homme sur un environnement contraint à un minuscule point de vie dans l'univers connu. La Terre.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel