Service des votations : que sait le Conseil d'Etat ?

Imprimer

 

Sur le vif - Jeudi 09.05.19 - 13.47h

 

Service des votations : le Conseil d'Etat doit faire part immédiatement de sa position, nous dire ce qu'il sait. Nous sommes à dix jours d'une journée capitale de votations, les enveloppes sont en plein chemin d'expédition, la participation est encore faible, nous (journalistes) nous tuons et nous échinons à en décrypter les enjeux, les mettre en débat, et voilà qu'une affaire majeure concernant ce service de l'Etat éclate.

 

C'est à vous dégoûter de suer sang et eau pour expliquer au mieux les tenants et les aboutissants de scrutins complexes. Nous nous battons tous (journalistes, hommes et femmes politiques), à longueur d'année, pour donner aux citoyennes et citoyens le goût de la chose publique, aiguiser leur intérêt pour la politique, et voilà qu'on apprend que des choses très graves auraient pu se dérouler dans le service même garant d'un traitement impeccable de nos votes.

 

Le Parquet n'en dit pas plus, soit. Une enquête est en cours, soit. Mais, une fois toutes ces feuilles de vignes posées, je dis ici que le Conseil d'Etat joue gros, dans cette affaire, s'il ne se livre pas dans les plus brefs délais à une donnée d'informations sur tout ce qu'il sait.

 

Je n'ai jamais été adepte du "tous pourris". Je passe ma vie à donner la parole aux politiciennes et politiciens de tous bords. Je les respecte tous, quel que soit leur engagement. Mais je ne supporte pas l'idée que l'Etat dysfonctionne dans ce qui devrait être le saint des saints de la liturgie républicaine : le traitement des votes souverains des citoyennes et citoyens de ce canton.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 5 commentaires

Commentaires

  • Depuis longtemps je spupçonnais qu'il y avait de la triche lors des votations et électipns, mais là, ça dépasse mes pires craintes! Que la justice soit faite, s'il y en a encore une, et oui, que l:Etat accouche de ce qu'il sait! Il s'agit du Contrat social, et pour mous, Citoyens, d'être convaincus que l'Etat ne sombre pas dans la corruption et le fascisme...
    Cordialement, Jacques Louis Davier

  • Ne me dites pas que vous êtes aussi naïf sur la véracité des résultats des votations. Depuis le vote par correspondance, le laxisme s'est installé et petit à petit les petits doutes ou constats lors des dépouillements ont été balayé par les responsables des bureaux de vote.
    Faut pas exagérer! Faut pas voir le mal partout!.....On ne remet pas en cause toute une votation pour quelques incidents! Vous imaginez ce que cela coûterait de tout reprendre pour quelques "bizarreries"...etc.

    Faut aller dans les bureaux de vote, dans les communes lors des pré-dépouillement, et vous verrez avec étonnement ce qui s'y passe.....et ce qu'on laisse passer.

    Les petites magouilles cumulées font les résultats conforment aux sondages.

    La première chose à faire serait d'interdire totalement tous ces sondages sur les intentions de votes des gens. Puis un policier dans chaque salle dès lors que l'on manipule des bulletins de vote.

    Voilà où on en est arrivé avec le cumul de tout ce laxisme ambiant. En Valais on a vu ce qui est arrivé avec la non réélection d'Oskar Freysinger. Le plus grand nombre des Votants n'ont pas compris ce résultat....1000 bulletins c'est si facile sur la masse dès lors que quelques uns se croient en droit d'intervenir en amont.

  • Lorsque débutent les votations par correspondance citoyens et citoyennes attentifs notent que, désormais, on sait qui vote quoi

    et qu'il est jeu d'enfant de trafiquer, d'une manière ou d'une autres y compris éliminer les bulletins de vote.

    En faire part en courriers de lecteurs?
    Aussi utile que... cracher dans un violon.

  • Voici un citoyen qui avait deja alerté depuis longtemps sur les fraudes pratiquées dans le canton de Vaud, et d'autres cantons.

    Je pense qu'il y a en Suisse des fraudes électorales à assez grande échelle. Le cas de la non réélection d'Oscar Freysinger a été un cas typique. On a constaté des flagrants délits nombreux, dans plusieurs communes. Mais les plaintes ont été classées sans suite.

    Je conseille à tout le monde de visionner cette vidéo et le faire circuler:

    https://youtu.be/ArYJMSVRZjY

  • Je parie que le syndicat des fonctionnaires va prétendre que ce problème est le résultat d'un surcroit de travail !!!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel