L'Oural, M. Macron !

Imprimer

 

Sur le vif - Mardi 20.08.19 - 10.09h

 

Comment Macron peut-il sérieusement, sans le moins du monde être contrarié par quiconque, déclarer que l'Europe s'étend jusqu'à Vladivostok ?

C'est la Russie, oui l'immense Russie, qui s'étend jusqu'à la mer du Japon. Mais toute personne, ayant étudié un minimum d'Histoire (énorme point faible de l'actuel locataire de l'Elysée) et de géographie, sait que la Russie se compose d'une partie européenne, jusqu'à l'Oural, puis d'une partie asiatique, jusqu'à Vladivostok.

L'intention du discours est pourtant à saluer. Macron reconnaît l'importance capitale de la relation franco-russe, et lui rend hommage. Ça nous change un peu des génuflexions atlantistes et du culte cosmopolite du Veau d'or.

Mais diable ! Ses lacunes historiques (l'ayant conduit à proférer une énormité sur la colonisation) étant ce qu'elles sont, on pourrait tout au moins souhaiter qu'un conseiller avisé - loin de tout esprit courtisan - lui corrige un peu ses discours.

Quant à l'étendue de l'Europe historique, pourquoi ne pas reprendre le mot simple et juste de Charles de Gaulle : "De l'Atlantique à l'Oural" ?

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 2 commentaires

Commentaires

  • L'idée d'un espace commun de Lisbonne à Vladivostok existe bien, même chez les Russes...

    https://blog.francetvinfo.fr/bureau-bruxelles-france3/2014/01/29/sommet-ue-russie-poutine-imperial.html

    ... c'est le "Septentrion".

    Et si cet espace commun, continu de façon géographique, était peuplé majoritairement de Blancs (certes de diverses nationalités et ethnies, mais pas de religions autre que chrétiennes), alors oui, ce serait une sorte "d'Europe".

    Bon, je doute fort que Macron, et surtout les "sponsors" de Macron, pensaient à cette belle Europe continentale qui deviendrait de fait et pour toujours la première puissance mondiale, autosuffisante et inattaquable.
    Mais certains ont eu ce rêve...


    PS: je suis en outre sûr que me sentirais plus en "Europe" dans les rues de Vladivostok que dans certains quartiers de nos villes suisses.

  • Le costume est bien trop large pour les épaules de ce président par défaut. Depuis François Mitterrand, le dernier animal politique crédible dans cet habit et quoi qu'on puisse penser du personnage, ce costume ridiculise tous ceux qui l'ont enfilé.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel