Missiles du Bien, missiles du Mal

Imprimer

 

Sur le vif - Mardi 20.08.19 - 17.02h

 

Lorsque la Corée du Nord balance un missile, tout le monde s'étrangle. Lorsque les États-Unis, depuis l'île de Saint-Nicolas, au large de la Californie, tirent le premier missile de portée intermédiaire depuis la Guerre froide, nul de nos beaux esprits ne s'en émeut.

Lorsque l'Iran fait avancer sa recherche sur le nucléaire, c'est le tollé. Et personne pour rappeler que, jusqu'à nouvel ordre, la seule puissance ayant largué deux bombes atomiques sur des civils s'appelle les États-Unis d'Amérique. C'était en août 1945.

Alors, quoi ? Alors, la dimension multilatérale, entre les nations, n'existe tout simplement pas. Elle n'est qu'un paravent, une fiction. Un cache-sexe, créé (avec l'ONU) juste après 1945 pour donner l'illusion d'une contrepoids à l'impérialisme américain.

Encore y a-t-il eu, jusqu'à la chute du Mur (1989), l'antidote du bloc de l'Est. Mais depuis trente ans, il n'y a plus rien. Rien d'autre que la domination américaine, avec ses arsenaux stratégiques, sur la planète. Rien d'autre que l'obédience, sous prétexte de "conventions multilatérales", de l'écrasante majorité des observateurs politiques.

Les mêmes, si prompts à condamner la Corée du Nord, vouer l'Iran à tous les diables. Et, en même temps, exonérer les États-Unis, sous prétexte que représentant "l'ordre libéral" et la "démocratie", ils seraient par avance lavés de toute faute dans l'ordre du surarmement et de la volonté de toute puissance, sur la Terre.

Deux poids, deux mesures. Et un hallucinant alignement des prétendus experts sur le pouvoir. Ce même pouvoir qui les publie, les nourrit, les stipendie.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 2 commentaires

Commentaires

  • M. Pascal Décaillet,

    Merci, une fois de plus, pour votre analyse qui est superbe!

    Vous dites :" Lorsque l'Iran fait avancer sa recherche sur le nucléaire, c'est le tollé". C est vrai car son ennemi mutuel et vice versa , Israel, a "seulement" 50 à 70 ogives nucléaires ce que l Iran n en a pas encore, vous me suivez...

    Par ailleurs, entre barbus des Mollahs et Barbus sionistes et rabbins, il n y a aucune différence sauf la couleur et la longueur de la barbe!

    C est vrai que confier la guerre à des barbus iraniens ou à des barbus sionistes est tellement dangereuse raison pour laquelle, la guerre est une chose tellement sérieuse qu il ne faudrait jamais la confier à ces deux groupes de barbus sus-cités , chaque groupe est pire que l autre et vice versa...

    Bien à Vous.
    Charles 05



    D autre part l autre raciste, Trump, un inculte et vulgaire personnage accuse l Iran d être la mère du terrorisme dans le monde. Boff, que ce maélade de trump nous cite tout d abord dans quel continent s y trouve et deuxio qu il nous cite le nom d un seul iraninen terroriste, un seul! citez .Lorsque l'Iran fait avancer sa recherche sur le nucléaire, c'est le tollé.

  • Barba non facit philosophum...

    Il y a un autre proverbe, mais arménien cette fois-ci qui dit:" Si derrière toute barbe il y avait la sagesse, les chèvres seraient toutes des prophètes sinon au moins des philosophes"

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel