Le sociétâââl ? Non : le SOCIAL !

Imprimer

 

Sur le vif - Jeudi 22.08.19 - 10.34h

 

En fin de législature, Mme Fontanet, dont je pense le plus grand bien, ne sera pas jugée sur ses grandes déclarations, idéales pour lustrer le blason, sur les valeurs sociétâââles. Mais sur la mission qui est sienne : sa capacité à réduire la pression fiscale qui étouffe la classe moyenne à Genève.

Si cette classe moyenne se trouve, au final, tondue pour compenser les cadeaux aux multinationales, alors ce ne sera plus le sociétâââl qui incendiera les esprits à Genève. Mais une authentique, une bonne vieille Révolution SOCIALE. Dont le parti de Mme Fontanet pourrait être, en passant, amené à souffrir considérablement.

Dans nos sociétés bourgeoises, depuis 1789, ça n'est pas le prolétariat qui conduit les Révolutions. Mais les classes moyennes.

Le societâââl, c'est le paravent des bobos pour simuler l'universalisme, et bien ignorer les souffrances locales. Les blessures SOCIALES d'ici et de maintenant. Hic et nunc.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel