On sort les épingles ?

Imprimer

 

Sur le vif - Mardi 03.09.19 - 08.23h

 

"Le PLR et l'UDC épinglés pour leurs votes anti-écolos". Un titre particulièrement hallucinant, lu dans la presse de ce matin.

S'il faut épingler, alors épinglons les Verts, pour leurs votes anti-PLR et anti-UDC. Épinglons le Ying, de n'être point le Yang. Épinglons le jour, de ne point ressembler à la nuit. Épinglons la gauche, de n'être pas la droite. L'homme, de ne pas être femme. La terre, si différente du ciel.

Épinglons l'intelligence, tellement plus grise que la bêtise.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 3 commentaires

Commentaires

  • Excellent. Mais vont-ils se gêner pour autant, ces cuistres ? J'en doute. Il s'agit de matraquer très fort avant les élections fédérales et favoriser le plus possible leurs camarades. Avec notre redevance...

  • La seule vraie référence est ce que font les partis au niveau cantonal ou ville.
    En tant que minorité, il est facile d'être dans une position idéologique. Cette étude caricature les partis.

    J'aimerais une étude non sur les votes, qui ont une part politiques ou démagogiques, mais sur la réalité des cantons et villes.

    Genève est un exemple d'une contradiction entre idées écologiques et applications. Il y a un gouffre entre idéologie et réalité : Retard énorme dans le développement des transports publiques, augmentation de la population qui forcément, fait pression sur l'environnement, une pollution qui a des pics inacceptable, bruits, ....
    Quelles sont les partis responsables ? La droite qui sacrifie le bien-être à l'économie ? La gauche qui se dit écolo mais qui n'est pas capable de faire autre chose que ce qu'elle fait depuis des décennies, d'ailleurs le choix pour les élections est de nous saouler avec la pseudo inégalité des femmes et les LGBT.

    La réalité écologique des partis, c'est sur le terrain dans des actions concrètes (pollutions, gestion des ressources comme l'eau,...).
    C'est ce genre d'étude que le citoyen a besoin de connaître.

    Quel partis se préoccupent du bien-être du citoyen dans le quotidien ? C'est la question parmi les plus importantes.

  • À défaut d'intelligence, lorsque la conscience est contaminée de réflexion et de calcul (électoral), surgit l'élan de l'intérêt et de la vanité. «La vertu n'irait pas si loin si la vanité ne lui tenait compagnie», déclara La Rochefoucauld.
    Les prosélytes du progrès virtuel et décroissant savent tirer leur épingle du JE...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel