Macron, l'Iran, les miroirs

Imprimer

 

Sur le vif - Samedi 07.09.19 - 15.54h

 

Le raidissement iranien sur le nucléaire, parfaitement compréhensible de la part d'un pays dont la première puissance atomique du monde veut la destruction, pulvérise hélas les quelques soubresauts d'espoir que nous avions placés ici, lors du G7 de Biarritz, en Emmanuel Macron.

En recevant, lors de ce sommet, le ministre iranien des Affaires étrangères, le Président français avait éveillé, chez les quelques gaullistes encore sensibles à une grande politique étrangère de la France, notamment envers le monde arabo-persique, comme une lueur d'optimisme. Face à Trump, voilà la France qui, potentiellement, s'affirmait comme un médiateur possible.

Hélas, ce ne furent, de la part du beau parleur Macron, que promesses verbales, sécrétion d'images, pirouettes et illusions. Éduqué dans le monde de la spéculation (étymologie : speculum, le miroir), l'actuel locataire de l'Elysée n'a pas son semblable pour les jeux de reflets. Il aime briller, paraître, étinceler dans la Galerie des Glaces. Mais derrière le lustre des mots, le réel ne suit pas. Jusqu'à quand l'élégant vendeur dupera-t-il son monde ?

Quant à l'Iran, avant de s'étrangler d'indignation face à la poursuite des recherches nucléaires de ce pays, il conviendra de se souvenir que, jusqu'à nouvel ordre, une seule puissance, en ce monde, depuis août 1945, a fait usage de l'arme atomique. Elle s'appelle les États-Unis d'Amérique. Et ne s'appelle ni l'Iran, ni la Corée du Nord.

On voudra donc bien régler un peu ses grandes condamnations morales sur le réel, non sur les mots, non sur le paraître, non sur l'obédience verbale et intellectuelle à la propagande de l'Oncle Sam.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 5 commentaires

Commentaires

  • Et dans ce débat, il n'est jamais inutile de rappeler l'existence de "l'option Sansom":

    +++++++++++++++++
    "Nous possédons plusieurs centaines de têtes nucléaires et de missiles, et avons les capacités de les lancer contre des cibles dans n'importe quelle direction, peut-être même jusqu'à Rome. "
    +++++++++++++++++

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_van_Creveld

    https://en.wikipedia.org/wiki/Samson_Option

    A contrario, d'autres puissances nucléaires ont affirmé leur position "no first use":

    https://en.wikipedia.org/wiki/No_first_use

  • Votre étymologie de spéculation me laisse pour le moins dubitatif...
    Dans le Gaffiot, avant speculum, on trouve specula 2 : faible espérance, lueur d'espoir...qui me paraît plus correspondre à l'investissement des marchands pour affréter un bateau qui devra affronter beaucoup de risques...

  • Très bien écrit votre article-chapeau M. pascal Décaillet.

    J ajouterais si vous me le permettez que Macron (Comme Hollande et Sarkosy avant ) et tous les partis politiques en France dont les marcheurs n existent plus car ils savent bien qu une fois au pouvoir, ils n ont plus rien d essentiel ni à diriger ni à faire. La raison première est que la France a renoncé autant à son autonomie monétaire qu à sa souveraineté, elle est dépendante de l Otan, de l UE, de Washington qu elle le veuille ou non. Secundo, la France est en décomposition sociale assez avancée et irrécupérable.

    Néanmoins et comme vous le dites, nous espérons que Macron tiendrait sa route en faveur de l Iran sauf si comme on dit :Les promesses n engageraient que les idiots auxquels ils en ont en crues. Demain un tweet débile de Trump ou une messe-basse de Bibi ou des Saoud (=le fameux Trio cul et chemise:EUA,Israel et le "havre de paix et d humanité la Saoudie du pauvre Kashoggi) et Macron changerait d avis (par force ou par chantage), wait and see mais j espère me tromper....

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Très bien écrit votre article-chapeau M. pascal Décaillet.

    J ajouterais si vous me le permettez que Macron (Comme Hollande et Sarkosy avant ) et tous les partis politiques en France dont les marcheurs n existent plus car ils savent bien qu une fois au pouvoir, ils n ont plus rien d essentiel ni à diriger ni à faire. La raison première est que la France a renoncé autant à son autonomie monétaire qu à sa souveraineté, elle est dépendante de l Otan, de l UE, de Washington qu elle le veuille ou non. Secundo, la France est en décomposition sociale assez avancée et irrécupérable.

    Néanmoins et comme vous le dites, nous espérons que Macron tiendrait sa route en faveur de l Iran sauf si comme on dit :Les promesses n engageraient que les idiots auxquels ils en ont en crues. Demain un tweet débile de Trump ou une messe-basse de Bibi ou des Saoud (=le fameux Trio cul et chemise:EUA,Israel et le "havre de paix et d humanité la Saoudie du pauvre Kashoggi) et Macron changerait d avis (par force ou par chantage), wait and see mais j espère me tromper....

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Parfait! Bravo! Macron est habillé pour l'hiver. Et remis à sa place bien sûr.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel