Jusqu'à l'os !

Imprimer

 

Sur le vif - Mercredi 25.09.19 - 13.58h

 

Prix des carburants : + 10 centimes par litre ! Décision insensée des Etats ! Jamais la classe moyenne, déjà tondue jusqu'à l'os, ne pourra absorber une telle augmentation. Pointer qui a voté quoi. S'en souvenir le 20 octobre. Sur le plan politique, entreprendre toutes choses pour s'opposer à cette décision.

La Suisse ne se compose pas que de bobos ouatés, chantres et apôtres de la "mobilité douce", et autres sérénades en vogue. Mais de petits artisans, d'indépendants, de commerçants, de livreurs, d'habitants des régions périphériques, des fonds de vallées latérales, de paysans, d'ouvriers, qui ont absolument besoin d'un véhicule privé pour se rendre au travail. Et sont bien contents d'avoir une voiture familiale pour des vacances dûment méritées !

Cette Suisse-là n'a pas la chance d'avoir l'abonnement général 1ère classe remboursé pour aller siéger aux Chambres fédérales.

Cette Suisse-là, laborieuse et tondue, oubliée, méprisée, jusqu'à quand se taira-t-elle ?

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 4 commentaires

Commentaires

  • "Pointer qui a voté quoi."

    Existe t-il un site internet qui répertorie clairement "qui a voté quoi" ?

    J'imagine que cela existe sur le net de la Confédération, mais que cela est volontairement difficile à trouver et malaisé à exploiter.

  • Récemment, deux artisans quinquagénaires venus effectuer des travaux à la maison m'ont dit utiliser comme moyen de transport en ville de Genève pour leurs petits devis le vélo. Exaspérés par les bûches et un trafic qu'aggravent les réductions de places de parking passées et à venir, ces artisans ont choisi un moyen de déplacement qui leur garantit la rapidité indispensable à leur job. Si le bobo et sa bobette arrogants sur leurs vélos sont une réalité urbaine, il existe une tradition cycliste sympathique car réellement populaire que tous les partisans de la tendance Blondin (Antoine) comprendront. Contre les bouchons, vive le blondinisme ! (Les bouchons, l'écrivain hussard préférait les faire sauter.)

  • Etant indépendant, je comprends bien ce que vous voulez dire sur la tonte. Mais je crois que l'existence de cette fameuse "classe moyenne" tient de la fiction, dans le monde d'aujourd'hui. Environ la moitié de la population ne paie pas ou presque pas d'impôt, et rares deviennent les ménages qui ne comptent pas au moins un fonctionnaire (ou une personne active dans un secteur plus ou moins subventionné). Donc, il y a tonte, mais aussi distribution subséquente de pulls en laine gratuits, et les gens le savent très bien. Tant que l'inefficience de l'Etat peut être cachée grâce à tous les revenus gagnés de façon peu libérale (revenus tirés du secret bancaire, d'activités attirées à Genève par des avantages fiscaux, ou d'activités attirées à Genève par une certaine souplesse réglementaire), il y aura des pulls en laine gratuits et la classe moyenne n'aura aucune raison de se plaindre.

  • "Environ la moitié de la population ne paie pas ou presque pas d'impôt, et rares deviennent les ménages qui ne comptent pas au moins un fonctionnaire"
    Autrefois, le parti socialiste était le parti des ouvriers et des employés, aujourd'hui le PS est le parti des fonctionnaires. Qui veut faire payer aux riches leur future et sempiternelle augmentation de salaires...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel