En quel honneur ?

Imprimer

 

Sur le vif - Mercredi 02.10.19 - 14.07h

 

En quel honneur, mais en quelle espèce d'honneur, le Conseil d'Etat octroie-t-il Fr. 49'000 d'aide financière à l'association "Rassemblement pour une politique sociale du logement" ? Il l'annonce aujourd'hui, 14.03h, dans son communiqué hebdomadaire.

Je n'ai rien contre cette association, et ne porte aucun jugement sur son travail. Mais enfin, elle défend une cause militante, clairement engagée dans la bataille autour du logement à Genève, et à ce titre je peine à entrevoir l'opportunité de lui verser l'argent des contribuables. Une association ne doit-t-elle pas s’autofinancer, notamment par les cotisations de ses membres?

Si vous ajoutez cette "aide financière" à des centaines d'autres, pour quantité d'associations et de "collectifs", vous commencerez peut-être à trouver des pistes d'économies sur le budget de l'Etat.

Peu de nos conseillers d'Etat, hélas, ont eu à gérer une entreprise privée, et en tenir eux-mêmes le budget, avant de dépenser allègrement les deniers publics. C'est dommage. Cet exercice forge le caractère.

L'octroi de cette "aide financière" a-t-il fait l'objet d'un vote, au sein du collège ?

 

Pascal Décaillet

 

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 3 commentaires

Commentaires

  • Mais mon cher pascal, c'est juste en l'honneur des petits copains qu'il faut bien flatter, non ?

  • La nouvelle taxe sur le carburant permettra de financer des associations dans le domaine de l'environnement, dans lesquelles siègeront bien sûr quelques politiques, et leurs connaissances, ces dernières rémunérées aux frais du contribuable pour accomplir je ne sais quelle tâche très importante, comme préparer des graphiques et autres présentations, tremplin pour un poste ensuite à la ville ou au canton, octroyé sur la base de la haute expérience acquise dans ce vase clôt, et qui sera l'équivalent de je ne quelle classe dans l'échelle des traitements.

  • L'octroi de quelque chose permet le contrôle du reste. Plus la chose octroyée est grande plus puissante sera la main mise.
    Le Rassemblement pour une Politique Sociale du Logement n'est pas connu pour être une sympathie d'aucun gouvernement cantonal. Dans ce cas, n'y-t-il pas tentative de la part du CE de vouloir superviser les activités de l'entité? Ou bien correspond-il à la part de collaboration avec l’État pour promouvoir son projet immobilier social en guise d'investissement destiné à recapitaliser la CPEG par des revenus durables?

    Dans la réalité, les élus et les exécutifs ne contrôlent jamais ce que les associations font de leurs subventions, ni leurs activités ni les factures fournies à foison. Mon expérience m'a montré que si on s'inquiète de la véracité des prétentions et des comptabilités, on chatouille désagréablement leurs récipiendaires. Alors on n'attendra pas longtemps pour voir cette fronde s'organiser qui vous taxe d'ennemi de la culture ou du social.

    Je vous rejoins dans un autre de vos billets sur le Sociétal. Les bénéficiaires des largesses étatiques pour leur prétendu engagement sociétal, sont souvent des fraudeurs, des cachotiers, menteurs et manipulateurs.
    Comment se fait il que la cour des compte cantonale ou communale ne se saisisse jamais de ce dossier des subventions? Ce sont près de 900 millions en moyenne d'argent public qui sont distribuées chaque année aux petites associations de vertu d'utilité publique dans les communes, petites et grandes.
    Personnellement, je me méfierais des ministres de la cohésion sociale et ceux de la culture, ce sont ceux qui cultivent le plus le clientélisme.
    Un bon gestionnaire honnête y laisserait sa peau, les fauves qui mangeaient dans sa main lui dévoreraent le bras et l'âme.

    Mais vous avez raison de questionner cet octroi si inhabituel.
    Le Rassemblement avait-il sollicité cette subvention?
    Quel est l'auteur, quel élu, qui a su convaincre et séduire à sa cause?
    A quoi correspond ce montant (si modeste pour son travail accompli)?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel