L'esprit et le verbe

Imprimer

 

Sur le vif - Vendredi 04.10.19 - 09.36h

 

Une élection est une remise à zéro de tous les compteurs. Il n'y a ni sortants, ni nouveaux. Il n'y a que des candidats, en parfaite égalité dans leur statut d'impétrants.

À cet égard, les remarques du style "Vous ne connaissez pas le Palais fédéral", adressées par les anciens à ceux qui n'y ont pas encore siégé, sont l'indice d'une faiblesse intérieure.

Évidemment qu'ils ne le connaissent pas ! Mais s'ils sont élus, et qu'ils sont peu ou prou habités par le démon politique, ils iront très vite à l'essentiel, se feront respecter, marqueront leur territoire.

Se targuer d'une connaissance antérieure de la liturgie, c'est oublier que cette dernière n'est qu'une codification d'usages. Et que l'essentiel n'est pas le rite, ni les arcanes du Temple. Mais le feu de l'esprit et la sève du verbe.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel