Les gueux demanderont des comptes aux bobos !

Imprimer

 

Sur le vif - Jeudi 10.10.19 - 10.39h

 

L'ouvrier, le paysan, le travailleur agricole, qui a trimé, économisé, depuis des années pour s'offrir une automobile familiale, je ne suis pas sûr que les chants d'Apocalypse du bobo climatique ravissent particulièrement ses oreilles.

Il a bossé dur. Il l'a enfin, cette voiture, pour emmener les siens à la mer. Il n'a aucune espèce d'envie de prendre le train. Il remplit son coffre de valises, ils ont tout sous la main, pendant les quelques semaines d'été. Ils aiment ça. Ils sont heureux, vivent avec le soleil, vont où ils veulent.

Beaucoup d'entre eux, oh des Allemands pas millions, ou des Néerlandais, louent un camping-car, pour un mois. Ils y vivent, font des grillades, vont nager dans des lacs sauvages. Pour eux, pas de week-ends de foire à Berlin ou Barcelone, juste l'esprit congés payés, Nationale 7, ils sont les héritiers directs de Charles Trenet et Léon Blum.

Ah, la doxa du climat ! L'immense paravent, pour jeter dans l'ombre les vrais sujets qui préoccupent les gens, à commencer par les plus précaires d'entre eux. Ceux qui ont besoin de leur voiture pour aller bosser, et qui vont adorer la taxe sur l'essence. Ceux qui ne vont plus chez le médecin, ne parlons pas du dentiste.

Bobos, votre tour de passe-passe, avec le grand paravent, vous aurez un jour à le payer. Vous aurez à répondre de votre totale incurie sociale. Un jour, votre alliance objective avec les grands décideurs libéraux, les mêmes qui nous enfument avec leur "finance durable", éclatera d'évidence.

Ce jour-là, les gueux demanderont des comptes aux bobos. La facture sera salée.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 2 commentaires

Commentaires

  • Je salue le courage de Pascal Décaillet d'oser s'en prendre à une des plus monstrueuses manipulations et impostures que les mondialistes ont jamais lancées pour tenter d'imposer la création de leur gouvernement mondial.

    Il s'agit de créer un sentiment de panique et d'urgence absolue pour favoriser les partis Verts, qui sont des marionnettes et des créations des groupements d'intérêts du Nouvel Ordre Mondial. L'objectif de l'opération: contrebalancer la poussée "populiste" qui est la réaction naturelle à tous les maux du mondialisme.

    Ceux qui en douteraient et trouveraient mon propos "complotiste" n'ont qu'à se renseigner sur les organisations subversives mondialistes chargées par le pouvoir mondial de faire de l'agitation et de la propagande en faveur de "l'urgence climatique". Exemple: Extension Rébellion. Il suffit de regarder sur Wikipedia.

    Ces méthodes rappellent celles du bolchevisme de grand papa. Pas étonnant, ce sont les mêmes milieux. Qui sont derrière. Trick und Reclam, disait-on en Allemagne il y a un siècle. Trick und Reclam c'est encore la même technique aujourd'hui.

  • Les socialistes qui nous ont saoulé avec l'égalité se trouvent tout con, seul 8% des gens sont influencés par ce thème. Et si les Verts vont gagner des voix, les sondages le montrent, les assurances, la retraite notamment, reste devant comme préoccupation. La médiatisation a ses limites.
    Il n'y a pas de rivalité entre le climat contre les autres thèmes. Le climat est un thème comme un autre. Seule la jeunesse est très influencée.
    Les jeunes, c'est le climat, les jeunes vieux c'est la retraite. Quoi de plus normal.

    Dans l'enfumage, on est servit avec l'UDC qui sert une politique ultralibérale et soutient les assureurs. L'UDC ne perd pas des plumes à cause du climat, mais parce que ses réponses aux problèmes retraites et assurances ne convainquent pas.

    Si les pendulaires automobilistes font les caliméros, on peut s'attendre à une réaction des habitants des villes. La confrontation ville/ pendulaires va se renforcer à mesure que les véhicules non polluants seront disponibles.
    Polluer avant de manger des grillades, c'est bientôt terminé.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel