L'indécence d'un excédent

Imprimer

 

Sur le vif - Mardi 05.11.19 - 13.32h

 

20 milliards d'excédent pour les assurances sociales en Suisse ! Et un capital de quelque 1000 milliards ! Et des milliers de retraités qui n'arrivent pas à tourner, parce qu'ils touchent le minimum de la rente !

Dès lors, deux possibilités : soit on fait, très vite, un geste pour les plus défavorisés, notamment parmi les rentiers AVS. Soit on envisage une diminution des cotisations. Faut-il rappeler qu'un indépendant paye seul la totalité de ses cotisations AVS. Et de sa future retraite. Le saviez-vous, cela, Mesdames et Messieurs les fonctionnaires, tiens genevois, par exemple ?

Dans les deux cas, ça exige une classe politique qui se bouge. Se montre sensible à la souffrance de nos compatriotes. Et consacre sa législature 2019-2023, à Berne, à d'autres priorités que la mode véhiculée par les bobos climatiques.

Les classes moyennes sont tondues, en Suisse. Et les assurances sociales ne savent plus que faire de leurs milliards !

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 2 commentaires

Commentaires

  • Voilà du vrai journalisme, trouver les informations intéressantes et les diffuser (pas comme les journalistes de la grosse presse qui s'ingénient à ne jamais poser les vrais questions).

    Ces chiffres, que je ne connaissais pas, dont je n'avais pas la moindre idée, sont tout simplement démentiels.

    Il faudrait simplement poser la question suivante à chacun de nos récents élus: "voilà les chiffres en question, que comptez-vous faire personnellement comme député, que compte faire votre parti?"

  • Il n'est pas tout à fait juste de dire qu'un indépendant paie seul la totalité de ses cotisations AVS. C'est bien pire que cela. Il paie des cotisations AVS (qui ne sont pas "à lui"... - il paie pour les retraités d'aujourd'hui) perçues sur l'intégralité de son revenu (à un taux deux fois supérieur au taux que paient ses employés), sans plafonnement de cotisation, et il paie, en sus, la moitié des cotisations de ses employés.
    Il doit, ensuite, s'inquiéter de sa propre caisse de pension, pour laquelle il doit verser peut-être 1fr10 pour espérer avoir 1fr00 le moment venu, alors que les fonctionnaires paient environ 0fr35 pour avoir 1fr00 à la retraite.
    Et comme il n'y a bientôt plus d'indépendants, et comme les parlements sont remplis de fonctionnaires (qui d'autre a encore le temps de faire de la politique?), n'imaginons surtout pas que cela changera.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel