Céline Amaudruz, le curseur, les alliances à droite

Imprimer

 

Sur le vif - Samedi 09.11.19 - 15.58h

 

Le seul véritable intérêt de ce second tour, demain, mais il est de taille, sera de jauger la redistribution des cartes au sein des droites genevoises. En prenant de l'ampleur et du recul dans l'analyse, au moins depuis 1936. C'est pour cela que j'annonce, depuis plusieurs jours, le nombre de voix de Céline Amaudruz, en valeur absolue, comme un paramètre déterminant.

Céline Amaudruz est partie seule, et elle a eu raison. Son résultat, demain, pourra ainsi refléter l'exacte représentation de la droite souverainiste et protectionniste, à Genève, fin 2019. Si son résultat est bon, et représente une percée par rapport aux années précédentes, on pourra parler d'une évolution du curseur vers la droite, à Genève.

Mais pas n'importe quelle droite ! Il est temps, je l'ai dit plusieurs fois cette semaine, que l'UDC, en Suisse romande, choisisse son camp entre le libéralisme et l'Etat, entre libre-échange et protectionnisme, entre proximité avec tous les gens, notamment les plus modestes, et ronds-de-jambe devant les ultra-libéraux zurichois. On n'envoie pas des UDC genevois siéger à Berne pour qu'ils soient copains avec les libéraux.

Demain, nous en saurons plus. Capital sera le rapport de forces entre PLR et UDC. Non que ce dernier dépasse le premier. Mais qu'il gagne un ou deux points, sur le curseur, et les alliances à droite, dans les années qui viennent, pourraient changer. Depuis la fin des années trente, une nouvelle donne, dans cette famille politique, pourrait voir le jour.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 18 commentaires

Commentaires

  • Elle est sympa Céline Amaudruz. Je vote pour elle justement pour fixer le point de référence de la droite genevoise mais pas pour son engagement social. Pour indiquer au PLR et à l'Entente où est son intérêt électoral. Si vous pensez qu'une gestionnaire de fortune de l'UBS, de bonne famille se soucie vraiment des petites gens, vous rêvez. Vous pensez qu'elle est vice-présidente de l'UDC suisse parce qu'elle serait anti-libérale... ? La plupart des UDC sont des libéraux pur sucre sur le plan économique. Et quand j'entends Mme Keller-Sutter chez Rochebin dire qu'il n'y a pas d'alternative au libéralisme, je me demande si cette femme brillante n'a pas bu un coup de trop ! Oui il y a une alternative au libéralisme qui salit, qui tue, qui détruit...c'est le bons sens commun et cela on le retrouve dans tous les groupes politiques....Même à l'UDC. Mais Madame Amaudruz est encore plus libérale que Monsieur Hiltpold ou Madame Hirch. Je vote juste pour Mme Amaudruz pour montrer à l'entente à quel point ils sont bornés et stupides. Demain c'est la fête à Madame Mazzone et Monsieur Sommaruga... ils peuvent remercier Messieurs Maudet et Barazzone... victoire offerte sur un plateau. Et entre nous.. pour être franc.. la claque est bien méritée... c'est ça le bons sens !!!

  • Je pense que Céline Amaudruz est souverainiste, très sincèrement. Et c'est sa grande qualité. Mais elle est aussi libérale et une représentante du monde des affaires. C'est à dire qu'elle votera comme Christian Lüscher sur tous les sujets, sauf un : elle s'opposera toujours à un accord cadre avec l'UE.

    Vous appelez de vos vœux une UDC dans la tradition du grand vieux parti radical, étatiste et social. Et en même temps souverainiste. Cette synthèse politique que vous appelez de vos vœux n'existe pas en Suisse actuellement. On est obligé de choisir l'UDC si on est souverainiste - ce qui est mon cas. Si on veut une politique sociale on n'a rien stock. Le PS se dit social mais il est sociétaaaal, l'extrême gauche n'apporte aucune solution crédible au peuple. Et toute la gauche est anti souverainiste.

    Le parti dont vous rêvez n'existe pas. Vous devrez le créer vous-même pour pouvoir voter selon votre coeur. Ou alors ce sera moi qui le créerai.

  • Le problème avec les conservateurs, quand ils sont dépourvus de conscience ethnique, quand ils sont recroquevillés uniquement sur des "valeurs", sur les "valeurs" de l'entreprise et sur les "valeurs" de la légalité, cela donne la Pologne...

    https://www.courrierinternational.com/sites/ci_master/files/styles/image_original_765/public/assets/images/42409f7c8da3138ce07e1980d3dca167_fs.jpg?itok=89LQlfCc

    https://www.courrierinternational.com/une/immigration-la-pologne-nest-plus-blanche

    ... et cela donne l'Irlande:

    https://www.breitbart.com/europe/2018/02/24/irish-mass-migration/

    C'est pour cette raison que l'aile identitaire de l'UDC doit monter au créneau face aux libéraux de marché.

  • À nouveau deux Conseillers aux États de gauche (voire d'extrême-gauche) pour Genève…
    Qu'attendre d'autre des électeurs genevois confronté à cet habituel refus de la droite molle de s'allier à la droite conservatrice ?
    Une Lisa Mazzone, plus jeune élue conseillère nationale en 2015, ayant piétiné le bouquet de fleurs offert à l'issue de son discours au Conseil national, démontrant ainsi son ultra-féminisme irrespectueux des usages.
    Quant à Carlo Sommaruga, son affichage socialiste peine à cacher son marxisme sous-jacent.
    Heureusement, dans le Pays de Vaud, une "union" tacite des droites vaudoises a pu faire élire le PLR Olivier Français, suivi de la Verte modérée Adèle Thorens ; la socialiste Ada Marra, très à gauche, ne passe pas !

  • Monsieur Tissot, de grâce, n'ayez pas la cruauté de nous comparer au canton de Vaud... pas ce soir du moins, pour ne pas ajouter encore à l'amertume de cet échec. Nous sommes déjà bien assez à la peine le reste de l'année en comparaison de nos voisins "rupestres"!

  • "...a pu faire élire le PLR Olivier Français..."

    Olivier Français qui s'est empressé au 1930 de se parer, seul, des mérites de la victoire (évidemment, pas une question intéressante posée par Rochebin), alors que ce sont les pragmatiques électeurs UDC qui, faisant le poing dans la poche, ont "sauvé ses fesses". Bon, même un "robinet à eau tiède" du centre-droit était préférable à l'ultra-extrême-méga gauchiste Ada Marra.
    Evidemment, aux prochaines élections, les électeurs UDC savent qu'il n'y aura aucune réciproque de la part de la droite bourgeoise qui, comme disait Jacques Brel...

  • @Pierre-Alain Tissot

    Elle a osé piétiner un bouquet de fleurs qu'on lui offrait ?
    Quelle garce! Et les gens votent pour ça?

  • UnOurs@ Vous êtes un marrant, vous. La politique suisse ne se fait pas à partir de la tourelle de votre char d'assaut, vous devriez un jour essayer de le comprendre...
    J'ai voté et fait voter Olivier Français parce que si Ada Marra passait, je serais vraisemblablement mort de honte de vivre entouré de gens assez cons pour cela.
    Olivier Français est un pragmatique. Il marche sur des oeufs, dans un canton doté d'une capitale très, très à gauche. Bourrée d'étrangers qui ont le droit de vote.
    Alors, pour ma part, c'est champagne. No pasaran !

  • Mais, mon cher Geo, si j'avait dû voter dans le canton de Vaud, j'aurais évidemment voté pour le "robinet à eau tiède", mais un peu comme on se force à marcher dans une beuse, pour éviter une mauvaise chute. Ceci dit, la mine déconfite d'Ada Mara fut un plaisir délicat à savourer.

  • "Ceci dit, la mine déconfite d'Ada Mara fut un plaisir délicat à savourer."
    Je confirme, à 100% ! Il y a des petits moments de réel plaisir à observer la politique locale. J'en profite pour dire que le dernier billet de Pascal Décaillet sur les choix à faire sur le rôle de l’État et le libéralisme est excellent.
    Dès que l'on aborde ce sujet, on pense à De Gaulle. Et sur ce point, la lecture du dernier livre de Eric Zemmour est essentielle. De Gaulle et Pétain, le rôle de l’État, la relation avec les communistes.
    Lecture obligatoire.

  • John Longeole, l'image de Mazzone piétinant les fleurs est sur le site Les Observateurs. Le texte de Rossiaud également. On peur constater que les Khmers Verts sont ridicules comme de coutume !

  • "Olivier Français est un pragmatique."

    Qui aurait préféré selon ses propres paroles "travailler avec Ada Mara qu'avec Adèle Thorens".

    Autrement dit, le mou-du-centre est peut-être vaguement à droite pour l'économie de bas-étage, mais pour le reste c'est une sorte de demi-marxiste sociétal.

  • Un Ours@ Cela peut se comprendre bien différemment. L'une est beaucoup plus facile à manipuler que l'autre...
    D'ailleurs, un niaiseux de service a prononcé le nom d'Ada Marra comme remplaçante de Levrat. Oh Oui, Oh oui, chers amis socialistes, faites-ça !

  • « Oui, Oh oui, chers amis socialistes, faites-ça ! »

    Ouille ! On est pas sorti du tunnel... puisque en politique j'ai plutôt tendance à voir le verre à moitié vide, y'aura bien un jour un Berset ou une Sommarugua à remplacer... et même si le PS perd un siège au détriment des Verts, ils sont capables dans ce cas de sortir et d'exiger la "Grosse Berta".

  • "de sortir et d'exiger la "Grosse Berta"." Et alors ? Cela veut dire qu'elle passe forcément ? Mais comme patronne du PS, elle serait idéale et pourrait battre le record de Benoit Hamon comme liquidateur...

  • « elle serait idéale et pourrait battre le record de Benoit Hamon comme liquidateur... »

    oké, oké... ! à supposer que le PS soit liquidé... comme chez les Gaulois...

    Et les bobos où se seront-ils infiltrés ? Pas à l'UDC, c'est sûr... pas au PDC, z'aiment pas Jésus... chez les Verts ? non plus, z'y seraient déjà... finalement, je les vois assez au PLR, puisque z'ont la fourberie en commun...

    Donc, dame Mara, avec son pouvoir de nuisance, on a pas fini d'en parler.

  • "Donc, dame Mara, avec son pouvoir de nuisance, on a pas fini d'en parler."
    Mais c'est n'importe quoi, petard ! Je ne devrais pas l'écrire, mais il est bien connu dans la droite vaudoise que chaque fois que Ada ouvre la bouche, elle offre mille voix à la droite...
    On ne te l'a donc jamais dit ? Tu ne t'en es pas rendu compte ? Imagine un peu les foyers romands quand elle milite pour l'accueil sans réserve des boat people méditerranéens...
    Dans le genre épouvantail, Ada est parfaite. Si Géraldine Savary s'était représentée, elle serait passée les doigts dans le pif avant la Verte. Mais les socialos ont embrayé la machine à perdre et à mon avis, avec la démission de Levrat, ce n'est pas fini. Les Vermuth, Molina, Tamara je ne sais plus qui vont finir de l'achever.

  • @Géo

    J'espère que tu as raison... mais j'ai de la peine à y croire... j'ai le don de sentir la poisse venir, quand elle se pointe...

    Je ne crois pas du tout qu’un nombre substantiels d’électeurs de gauche « passent à l’Ouest » lorsque dame Marra ouvre la bouche… D’ailleurs Le résultat vaudois aux fédérales n'est pas réjouissant du tout: La Verte et le "robinet d'eau tiède" ont passé uniquement parce que les UDC se sont forcés à se mobiliser pour faire barrage à dame Marra.

    Les chiffres sont têtus ! (au premier tour: Français+Nicolet+Buffat ont cumulés 35,14 % des suffrages exprimés. Et au second, Français a pris la mise avec 35,16%). Dame Marra ayant fini 3e à 2,79% d'écart avec Adèle Thorens.

    Sur les 21 sièges (National et Etats), qu’est-ce qu’on a ? 3 UDC, 6 PLR, 5 PSV, 5 Verts, 2 Verts-Libéraux. On peut pas vraiment dire qu’il y a une majorité de droite (si l’on prend les élus, un par un, ça fait plutôt peur). Ça serait se mettre la tête dans le sable.

    Et qui est-ce qui élit les membres du CF ? … j’ai pas besoin d’un dessin.

    Lorsque le PS a présenté trois candidates pour remplacer A.-C. L, j'savais à 100% que C. A. allait être élue... lorsqu'il a fallu un 2e UDC au CF, je craignais à 100 % que le "neuneu" allait être élu. Ce fut le cas...

    Non, je persiste, pouvoir de nuisance encore un bout de temps.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel