Cyril Aellen, vigile de la saine gestion

Imprimer

 

Sur le vif - Jeudi 21.11.19 - 13.47h

 

Suite au départ de Cyril Aellen, ne restent bientôt plus que des dépensiers, à une ou deux exceptions près, en Commission des Finances. Il y a lieu, pour l'Etat et surtout pour les contribuables, déjà pressés comme des citrons à Genève, de s'en inquiéter. Le député PLR quitte cette Commission, mais Dieu merci demeure au Grand Conseil.

Partisan absolu de la rigueur, opposé à tout déficit et à toute dette, dans tout budget, quel qu'il soit (personnel, familial, d'entreprise ou d'Etat), détestant l'idée d'être redevable aux usuriers et aux spéculateurs, je tiens, comme citoyen, à remercier vivement Cyril Aellen de son travail au sein de cette Commission.

Il y fut un vigile de la saine gestion. Puissent ses collègues s'inspirer de son exemple. Et toujours se souvenir que l'argent dépensé est celui des contribuables, donc principalement généré par le travail des gens honnêtes et laborieux, ceux qui constituent la majorité - hélas trop souvent silencieuse - de Genève et surtout de la Suisse.

Ces gens-là, qui se lèvent le matin pour aller bosser, entretiennent leurs familles, donnent des mois de salaire ou de revenu à l'Etat, n'ont de leçon, dans notre République, à recevoir de personne. Ni de la gauche, ni de la droite de casino.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.