Satellites et démons

Imprimer

 

Sur le vif - Jeudi 21.11.19 - 14.52h

 

Le culot de Regula Rytz, présidente des Verts suisses : "tentée" par le Conseil fédéral, alors qu'elle vient d'échouer aux Etats, dans le Canton de Berne !

De grâce, qu'on cesse de nous rabâcher que les Verts "font de la politique autrement".

Ils font de la politique exactement comme les autres. Ni meilleurs, ni pires. Ils ont exactement le même rapport au pouvoir, à l'ambition.

Homme, femmes, jeunes, vieux, de gauche ou de droite : tout humain qui transite dans les allées du pouvoir devient le satellite des mêmes démons. Le pouvoir corrode et corrompt, d'où qu'il vienne.

Seule la richesse ciselée d'une solitude, nourrie d'interactions, intellectuelles ou spirituelles, avec ce que le monde produit de meilleur, sera de nature à nous élever. La quête du pouvoir, jamais.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 4 commentaires

Commentaires

  • Les "verts" s'inspirent de la nature... Il n y a pas plus compétitif que la nature, les espèces y prospèrent selon deux principes; 1. la sélection naturelle par la compétition des membre d'une espèce entre eux et 2. l'adaptation au milieu de l'espèce, soit la capacité de l'espèce à s''implanter dans un milieu qui lui était jus qu' alors étranger ou hostile. Les verts ne font que reproduire la nature.
    Le fait de nous faire croire qu'ils sont différents n'est qu'un des stratagèmes utilisé par les "verts" pour mieux s'implanter sur le territoire des autres (partis). Quand à la sélection naturelle des membres de leur espèce elle est en cours.

  • Dans le "vivant", notamment chez les mammifères, je note trois caractéristiques qui ne sont pas très "vertes":

    - l'instinct territorial.
    - la loi du plus fort (notamment pour l'accès aux femelles et à la nourriture).
    - la continuité biologique.

    En fait, si la nature pouvait voter, elle ne voterait pas "verte", du moins pas pour les "verts-rouges". Pour les verts "vert-de-gris", ça pourrait se discuter ;-)

  • @norbert maendly
    Comme vous évoquez une loi universellement vraie, on ne peut guère en vouloir aux Verts de s'y conformer. Le seul reproche q'on peut leur faire, c'est qu'ils prétendent faire exception par leur savoir et leur morale supérieures.

  • Comme je l'ai mentionné sur un autre blog, le plus comique étant de voir Céline Spritz défendre le siège du PLR, alors même que ceux-ci se sont alliés au PDC à Genève, et qu' Ignazio a joué un tour de Trafalgar à l'UDC sur ses positions européenes. Seraient pas un peu cons et naifs à l'UDC des fois ?

    Sinon pour les Verts, depuis l'affaire Esther Alder et des taxis aux frais de la princesse, nous savons qu'ils font comme tout les autres.

Les commentaires sont fermés.