Petits et grands soucis

Imprimer

 

Sur le vif - Samedi 23.11.19 - 15.52h

 

Les gens, dans la rue, me parlent des primes d'assurance maladie. Ils me parlent du prix des médicaments. Ils me parlent du niveau beaucoup trop bas des retraites, de l'injustice pour les couples mariés, de la détresse de certains divorcés. Ils me parlent énormément protection des mineurs, ou tutelles pour adultes. Ils me parlent du temps d'attente aux urgences. Ils me parlent du prix de l'essence. Ils me parlent des impôts : les classes moyennes à Genève ploient sous la charge fiscale.

Les gens me parlent de tout cela. Et d'autres choses encore. Ils savent bien que je ne suis pas un politique, mais que je peux, au besoin, relayer les souffrances, par des prises de position éditoriales, des interviews, des débats.

Les gens me parlent de ces choses-là, oui. Mais je n'ai, à ce jour, encore été harponné par personne, le samedi en ville lorsque je fais mes courses, au sujet de la Présidence unique (ou non) du Conseil d'Etat.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.