Regula, les Saxons, l'ardeur

Imprimer

 

Sur le vif - 03.12.19 - 10.40h

 

Le groupe des Verts libéraux aux Chambres fédérales nous fait savoir aimablement qu'il recevra Regula Rytz, candidate des Verts au Conseil fédéral, en milieu d'après-midi, et... qu'il n'y a strictement rien à attendre de cette rencontre au sommet !

Rien : ni décision du groupe (reportée au 10 décembre, veille de l'élection, une fois que tous les autres se seront prononcés), ni communiqué de presse, ni le moindre frémissement de paupière, rien !

Galvanisés par cette nouvelle fracassante, révélatrice du courage, du sens de la surprise, de l'offensive, de l'anticipation, de ce parti, adepte de la guerre de mouvement, qui bouscule les normes et bascule les lignes ennemies, nous envoyons toutes nos équipes au Palais fédéral, cet après-midi.

Quant à Regula, elle peut compter, de la part de ce parti, sur le même soutien que celui porté par les Saxons à Napoléon, lors de la bataille de Leipzig, du 16 au 19 octobre 1813.

 

Pascal Décaillet

 

 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 1 commentaire

Commentaires

  • Cette candidature est tout ce que le suisse déteste, l'arrogance.
    D'habitude, les partis présentent 2 candidats. Parmi les critères du futur élu, c'est l'adaptation à la collégialité. En présentant une seule candidate, c'est un échec programmé suivit forcément de la caliméro attitude, de la victimisation, dans le but d'attirer ensuite des électeurs.

    Le suisse n'aime pas se faire forcer la main, et le CF a besoin d'un Vert vert, pas d'un ersatz écologique. La stratégie des Verts, c'est en fait l'ambition d'une femme, et ça aussi le suisse n'aime pas, il n'aime que l'ambition discrète.

Les commentaires sont fermés.